Hedging Définition

Juillet 23, 2021 15:00 UTC
Temps de lecture: 17 minutes

Définition de Hedging

Le Hedging est une assurance contre les risques sur les marchés financiers associés aux fluctuations des cotations d'un actif ou d'un groupe d'actifs sélectionné.

Le hedging peut être associé non seulement au risque de changement des cotations de l'actif sélectionné, mais également à d'autres risques : risque de contrepartie, risque de change lors du trading d'actifs en devises, risque de défaut d'un courtier sur ses obligations, et d’autres.

Ci-dessous, nous analyserons comment vous pouvez aujourd'hui réduire les principaux risques sur les marchés financiers et considérerons également les approches associées au hedging lors de l'élaboration d'une stratégie de trading.

  • Synonymes : couverture, assurance.
  • Étymologie : Le terme anglais "hedging" vient du verbe "hedge", qui se traduit par "assurer" ou "mettre une clôture".

Vocabulaire de Base lié au Hedging

✔️ Le risque sur les marchés financiers est une certaine situation qui entraîne une perte partielle ou totale de capital d’un trader ou d’un investisseur.

✔️ Le risque de prix (le risque de cours) est un risque de changements des cotations d'un actif particulier, ce qui entraîne une perte partielle ou totale du dépôt. En règle générale, ce type de risque comprend tous les facteurs de variations de prix qui peuvent affecter négativement le dépôt d’un trader.

Il peut s'agir de publications d’actualités et de déclarations de fonctionnaires susceptibles d'avoir un impact sur la valeur des actifs de trading ; événements sur des marchés étroitement liés l’un à l’autre et d’autres.

✔️ Le risque de contrepartie est le risque que la contrepartie refuse de remplir ses obligations. Par exemple, si un trader conclut une transaction à terme (futures) pour acheter 1 000 barils de pétrole et le paie, mais à la date d'expiration, sa contrepartie ne lui envoie pas le volume de marchandises requis.

✔️ Le risque de change est le risque de variation des taux de change qui affecte la valeur finale d'un actif. Par exemple, si un trader trade des actions en dollars américains, mais vit dans la zone euro et souhaite accumuler de la richesse en euros. Ensuite, ses investissements seront influencés par le taux de change EURUSD.

Par définition, c'est l'un des risques les plus importants et les plus fréquemment rencontrés dans le trading, qui nécessite le hedging actif.

✔️ Le risque de manquement d'un courtier à ses obligations est le risque que le courtier soit incapable d'ouvrir, de modifier ou de fermer les positions des clients, de déposer et de retirer des fonds du compte de trading et de fournir des services supplémentaires, si cela est spécifié dans le contrat.

Ce risque peut être associé à une inefficacité technique ou organisationnelle de la société de bourse, ou à une fraude.

✔️ Le risque opérationnel est le risque de perte totale ou partielle de capital associé à des erreurs dans les opérations commerciales et non commerciales.

✔️ Le risque de liquidité est le risque d'impossibilité d'ouvrir ou de clôturer une transaction en tout ou en partie, causée par une pénurie de contreparties sur le marché (exprimées en lots de trading ou en unités monétaires).

✔️ Le risque d'inflation est le risque de dépréciation des investissements causé par une augmentation du niveau des prix dans un pays ou une région.

✔️ La force majeure est un événement imprévu qui a un impact significatif sur les marchés financiers.

➠ Commencez à trader avec de vraies cotations sur le compte de démonstration. Utilisez de l'argent virtuel et créez votre propre stratégie de trading GRATUITEMENT !

Concept de base de Hedging

Par définition, le sens de ce que veut dire hedging en trading et dans le domaine de la finance est de minimiser les risques de perte en capital. Les principaux risques pour un trader ont été discutés ci-dessus. Considérons ci-dessous le concept de leur gestion.

➡️ Comment fonctionne le hedging ? De manière générale, le hedging n'est pas associé à un risque spécifique, mais vise à préserver le capital du trader face à la volatilité des marchés. Idéalement, un trader crée un système de règles dont la mise en œuvre contribue à réduire chaque risque individuel.

✍ Considérons le « risque de défaut d'un courtier ». Pour ce faire, nous répondrons à 3 questions simples :

  1. Que comprend ce risque ?
  2. Pour quelles raisons une situation liée à celle-ci peut-elle se produire ?
  3. Comment ce risque peut-il être minimisé ?

Dans ce cas, les réponses peuvent être les suivantes :

  1. Ce risque représente la probabilité de défaillance du courtier à ses obligations, à l'occasion de laquelle le client court le risque de perdre tout ou partie de son dépôt.
  2. Les raisons peuvent être les suivantes : (1) inefficacité du courtier, ou (2) fraude de sa part.
  3. Pour minimiser (1) le risque d'inefficacité du marché, on peut considérer les aspects suivants : le nombre d'années sur le marché et les avis des clients. Le nombre d'années montre que le courtier a su rester compétitif dans le temps, aussi bien en période de croissance du marché que de récession. Une durée de plus de 15 ans peut être considérée comme digne de confiance.

Les avis des clients montrent leur satisfaction du service de l'entreprise. De nombreux courtiers publient des statistiques sur les avis sur leurs sites Web ou dans des articles d'information et de formation.

Afin de minimiser (2) le risque de fraude de la part du courtier, ses licences doivent être vérifiées. Une licence valide montre que le courtier s'engage à agir dans le cadre des règles établies par le régulateur.

Les organismes de réglementation notables dans le monde sont les suivants :

➠ la Financial Conduct Authority (FCA) au Royaume-Uni ;

➠ la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC) aux États-Unis ;

➠ la Australian Securities and Investments Commission (ASIC) en Australie ;

➠ la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC) à Chypre ;

➠ et d’autres.

En règle générale, les informations concernant les licences de courtier se trouvent en bas de la page sur le site Web du courtier.

Les étapes ci-dessus peuvent minimiser le risque de manquement du courtier à ses obligations envers le client. Pour travailler sur tous les risques existants, un trader peut minimiser chacun d'eux indépendamment selon ce schéma.

Ci-dessous, nous verrons comment minimiser les risques de pertes en capital associés au risque de variation des cotations, c'est-à-dire à quoi chaque trader est confronté lorsqu'il effectue des transactions sur les marchés financiers.

Types de Hedging dans le Trading

✔️ En répondant à la question « Qu'est-ce que le hedging? » de nombreux traders et investisseurs penseront aux risques du marché. À savoir, le risque de changement de prix « contre » les ordres des traders, le risque de volatilité élevée et le risque de faible liquidité.

Tous ces risques peuvent conduire au fait que les positions du trader seront clôturées principalement par des ordres Stop Loss, voire aller au-delà. Il est impossible de garantir une protection à cent pour cent du capital du trader contre ces risques, mais on peut essayer de les minimiser.

Considérons plusieurs manières :

1.      ➡️ Utiliser l'ordre Stop Loss. Cette approche suppose l'utilisation classique d'un ordre stop loss. À savoir, placer un ordre stop loss du montant que le trader est prêt à perdre dans le cadre de cette position.

2.      ➡️ Utiliser la Couverture. Cette méthode consiste à ouvrir une position pour un instrument de trading sélectionné dans le sens opposé au sens de l'ordre principal. Les volumes des ordres doivent coïncider pour une couverture complète. Cette méthode sera présentée plus en détail ci-après dans le paragraphe « Exemple de Hedging dans le Trading ».

Par définition, il existe également une « couverture partielle » lorsqu'un ordre « inversé » est ouvert à une taille inférieure à la taille de la position principale.

3.      ➡️ Trader en utilisant des instruments inter-corrélés. Cette approche ressemble à la couverture, à l'exception du fait que le rôle de l'ordre « inversé » est joué par une position sur un autre instrument. Il est important qu'il y ait une forte relation entre les instruments de trading.

✍ Imaginons qu'un trader s'attende à une forte volatilité pour la devise USD et, en même temps, à une situation relativement calme pour les devises AUD et GBP. Laissons-le ouvrir une position d'achat (BUY) d'un montant de 1 lot sur la paire de devises AUDUSD. Pour couvrir une position en USD, un trader doit ouvrir une position de vente sur GBPUSD dans le volume approprié.

4.      ➡️ Diviser la position en plusieurs parties. Cela peut être pertinent dans le cas de marchés à faible liquidité. Dans ce cas, le trader peut être confronté à l'impossibilité d'ouvrir une position « inversée » à la taille souhaitée en raison de sa grande taille.

Ensuite, il devrait essayer de diviser la position en plusieurs parties et de les placer sur des niveaux proches les uns des autres. Même s'il ne couvre pas l'ensemble de l’ordre, il peut fournir une couverture partielle.

Exemple de Hedging dans le Trading

✅ Comment faire du hedging ? Regardons un exemple de hedging, qui est mise en œuvre par couverture.

Vous trouverez ci-dessous un graphique de l'évolution des cotations de la paire de devises USDCAD. Une transaction a été ouverte sur le graphique au prix de 1,24566. Le take profit est placé à 1,23172. Cette zone est indiquée sur le graphique par une flèche verte.

Cette position est présentée uniquement à des fins de démonstration et ne constitue pas une recommandation pour le trading et l'investissement.

Source : Évolution des cotations de la paire de devises USDCAD du 30 juin 2021 au 12 juillet 2021, bougies H4, plateforme de trading MetaTrader 5, réalisé le 12 juillet 2021.

Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur. 

Imaginons une situation dans laquelle un trader pense qu'à long terme les cotations s’approcheront son ordre take profit. Dans le même temps, le trader ne veut pas que les cotations dépassent le niveau 1,26000. Ce risque est indiqué par une flèche rouge sur la figure.

✅ Comment couvrir une position ?

Il y a deux options dans ce graphique qui, par définition, peuvent être utilisées par un trader comme hedging.

  1. Placer le Stop Loss à 1,26000 ou moins.
  2. Placer un ordre en attente BuyStop (Stop d'achat) au niveau de 1,26000 ou moins. C'est ce qu'on appelle la couverture.

Ces deux options permettent de limiter les pertes du trader associées au risque de prix, c'est-à-dire le risque de variation des cotations des actifs. Il est important de noter que dans le second cas, le trader peut avoir à payer des commissions supplémentaires pour l'ouverture et la fermeture d'une nouvelle position, ainsi qu'un swap pour chaque transfert des positions à travers la nuit.

Trader en Bourse

✅ Pourquoi couvrir une position ?

La raison principale est la réticence du trader à fermer une position perdante et sa confiance dans son calcul initial. Couverture permet au trader de suivre la situation du marché en temps réel avec la possibilité de limiter les pertes.

À tout moment quand le marché est ouvert, un trader peut fermer manuellement toute position et rester avec celle qui, à son avis, a le plus grand potentiel. Par définition, une stratégie de couverture dans le cadre de hedging nécessite une expérience et une compréhension de la gestion de plusieurs positions ouvertes.

Il est important de noter que la couverture n'est pas disponible sur toutes les plateformes de trading ou chez tous les courtiers. Le terminal MetaTrader permet la couverture. Vous pouvez découvrir de nombreuses autres fonctionnalités du terminal MetaTrader 4 dans l'article Guide Pratique MT4.

Graphique de Trading et les Indicateurs Techniques

Source : Évolution des cotations de l’action Pfizer du 22 mai 2016 au 13 juillet 2021, bougies W1, plateforme de trading MetaTrader 5, réalisé le 13 juillet 2021.

Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur. 

➡️ Le graphique ci-dessus montre l’évolution des cotations de l'action Pfizer pour la période du 22 mai 2016 au 13 juillet 2021. Les cotations ont été extraites de la plateforme MetaTrader 5 et fournies par le courtier international Admirals (Admiral Markets). Les cotations de cette action ont été sélectionnées uniquement à des fins de démonstration des outils d'analyse technique choisis et ne constituent pas un conseil en investissement.

En plus du cours de l'action Pfizer, le graphique montre l'évolution de deux indicateurs techniques : Parabolique SAR et Williams Percent Range (WPR ou Williams% R). Ces indicateurs sont choisis uniquement à des fins de démonstration et ne comportent pas de recommandations de trading. Ces indicateurs peuvent être utilisés par un trader pour analyser la situation du marché, ainsi que pour rechercher des signaux pour ouvrir, modifier et fermer des ordres de trading.

✴️ L'indicateur Parabolique SAR peut être utilisé par un trader pour identifier une tendance haussière ou baissière. Dans le graphique des cotations ci-dessus, l'indicateur Parabolique SAR est représenté sous la forme de points rouges en dessous ou au-dessus du prix. Les paramètres suivants ont été utilisés pour calculer l'indicateur : "Pas"= 0,02 ; "Maximum" = 0,2.

L'emplacement des points indicateurs sous le graphique des cotations indique une tendance à la hausse, tandis que l'emplacement du Parabolique SAR au-dessus du graphique peut être interprété comme une tendance à la baisse. Ces points indicateurs rouges peuvent également être considérés comme des niveaux dynamiques de support et de résistance.

Voici 💰 Trader avec l'indicateur Parabolique SAR 💰en Vidéo : 

✴️ L'indicateur Williams Percent Range est affiché dans une fenêtre séparée sous la forme d'une ligne bleue sous le graphique des cotations. Les paramètres suivants ont été utilisés pour le construire : "Période" = 14.

Le WPR est l'un des outils d'identification des conditions techniques de surachat et de survente sur un certain nombre de périodes. Les valeurs des indicateurs proches des sommets historiques peuvent indiquer un surachat du marché et servir de signal à un trader pour rechercher des positions de vente.

Au contraire, les valeurs Williams% R proches des plus bas historiques sont caractéristiques de la survente du marché. Un trader peut considérer cette situation comme un signal pour analyser l'ouverture d'une transaction d'achat.

Les indicateurs techniques considérés peuvent donner des signaux pour l'ouverture, la modification et la clôture d'ordres de trading. Les indicateurs peuvent être utilisés avec d'autres indicateurs ou séparément, selon le système de trading et la stratégie. Par définition, ces indicateurs techniques peuvent être utilisés à la fois pour générer des idées de hedging et pour des stratégies plus spéculatives.

Pour ouvrir un compte, veuillez lire Comment Ouvrir un Compte de Trading Forex & CFD ou cliquez sur la bannière ci-dessous et suivez quelques étapes simples. Bonne chance !

Apprendre à Trader

A propos Admiral Markets

Autorisé et régulé par la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC) et l'Australian Securities and Investments Commission (ASIC), Admiral Markets vous fournit un accès aux plateformes de trading parmi les plus utilisées dans le monde. Avec nous, vous pouvez trader les CFD, les actions et les ETF. Voici un récapitulatif Pourquoi Trader avec Admiral Markets !

Références

 

 

Alexey Ivanov
Alexey Ivanov Analyste Marchés & Spécialiste Marketing, Admirals France

Alexey est diplômé de l’Université Paris-Dauphine & l’Université d’État de Moscou Lomonossov. Alexey a plus de 5 ans d’expérience sur les marchés financiers. Son approche est tournée vers l’analyse fondamentale & technique en utilisant des méthodes VSA