Faut-il Investir sur l'Action Capgemini en 2021 et au-delà ?

Mars 26, 2021 13:53 UTC
Temps de lecture: 21 minutes

action capgemini

Capgemini était une des valeurs phares de la Bourse de Paris à l'apogée de la bulle des dotcom à la fin des années 1990 et début 2000. L'entreprise spécialisée dans les services numériques a ensuite payé les pots cassés sur sa course aux parts de marché, en particulier son acquisition sur la division conseil d'Ernst & Young à un prix exorbitant.

De nombreux investisseurs particuliers ont perdu en misant beaucoup d'argent sur l'action Capgemini à cette époque. Il n'était pas surprenant que la majorité d'entre eux ont capitulé en vendant leurs positions proches des plus-bas historiques. La patience n'était pas leur point fort.

En effet, l'entreprise française a mis plus d'une décennie pour que son cours de Bourse retrouve de son halant. Ses revues stratégiques de la première moitié des années 2000 n'ont pas eu des résultats immédiatement. Les surcapacités dans les services informatiques étaient difficiles à absorber pour retrouver une stabilité financière.

Tradez Capgemini

Depuis la fin des années 2000 jusqu'à aujourd'hui, Capgemini a appris de ses erreurs du passé. Son recentrage stratégique vers des activités à forte valeur ajoutée telles que l'infogérance, le cloud, l'intelligence artificielle, la cybersécurité, l'externalisation des services, lui permet de tirer le meilleur de son potentiel dans un futur proche et lointain.

Investir sur l'action Capgemini a exigé beaucoup de patience. Elle a réalisé une excellente performance pendant la décennie 2010. Est-ce que ce sera le cas pour la décennie 2020 ? La résilience de son business face à la crise du Covid-19 nous donne un premier aperçu.

Pour le savoir si c'est durable dans le temps, nous allons analyser le business et l'état financier de l'une des entreprises du CAC 40, l'historique et la performance de son cours de Bourse, son dividende, son histoire et les risques-opportunités d'un investissement sur une action de croissance.

acheter actions

Histoire de l'entreprise Capgemini

Les origines de Capgemini ont vu le jour en 1967 sous le nom de Sogeti fondé par Serge Kampf, ancien salarié de Bull qui fut racheté par Atos. Sogeti fusionne avec le groupe CAP (Centre d'analyse et de programmation) le 5 juin 1974 après une lutte entre plusieurs actionnaires, pour devenir Cap Sogeti.

Trois mois plus tard, la nouvelle entité rachète Gemini Computers pour étendre sa présence en Europe. Leur business model tourne autour de l'infogérance, le consulting, le traitement et exploitation de l'information et l'assistance technique.

En 1975, Cap Sogeti et Gemini Computers ne font plus qu'un et change de nom pour donner naissance au numéro un européen des services informatiques, Cap Gemini Sogeti.

En 1978, Cap Gemini Sogeti désirait étendre ses activités aux États-Unis. Au départ, le groupe voulait acquérir Electronic Data Systems mais l'opération n'avait pas pu se faire. Il a décidé de lancer sa propre filiale Cap Gemini Inc.

En 1981, Cap Gemini Sogeti augmente ses parts de marché sur le sol américain en mettant la main sur la SSII DASD. Dans la même année, une entrée en Bourse est envisagée, mais le projet de nationalisation initié par le président de la République, François Mitterrand, a contraint de la retarder jusqu'à nouvel ordre.

En 1985, Cap Gemini Sogeti entre à la Bourse de Paris et renforce de nouveau sa présence aux États-Unis avec le rachat de CGA Computers. En 1987, Cap Gemi Sogeti rachète les parts restantes de SESA (Société d'études des systèmes d'automatisation) dont il détenait 44 % du capital.

Au début des années 1990, Cap Gemini Sogeti multiplie les acquisitions à l'international : l'entreprise britannique Hoskyns pour se renforcer dans l'infogérance, la SSII allemande SCS, la SSII néerlandaise Volmac et la SSII suédoise Programmator. Elles permettent de s'imposer comme le leader européen des services informatiques.

Après avoir renoué avec les bénéfices en 1995 précédant trois années de pertes, le groupe change une nouvelle fois de nom en devenant Cap Gemini en 1996.

En mai 2000, Cap Gemini rachète l'activité conseil de l'entreprise britannique Ernst & Young pour 11 milliards de dollars. Les synergies espérées de cette opération se sont avérées difficiles suite au krach de la bulle des dotcom.

Avec le recul nécessaire, Capgemini a par la suite appris à ne pas surpayer une OPA. La pérennité de son business model et les gains des parts de marché ne doivent pas au péril de la santé financière.

broker forex français de confiance

Afin de traverser une période compliquée post-bulle des doctom, Serge Kampf fait appel à un collaborateur de longue date, Paul Hermelin qui devient directeur général du groupe. Le 15 avril 2004, Cap Gemini change une nouvelle fois de nom pour devenir Capgemini en un seul mot.

C'est au cours de cette année que l'entreprise redevient bénéficiaire et constitue progressivement du cash flow pour d'éventuelles acquisitions.

En 2007, Capgemini rachète l'entreprise américaine Kanbay International dans le développement des services offshore. Cette acquisition confirme la stratégie de l'entreprise française appelée LEAP (Leadership Expansion Alignment Portofolio) initiée en 2002 et un coup de boost à son expansion internationale. En effet, Kanbay International possède une présence importante en Inde. De fait, sur les 219 300 collaborateurs, 50 % d'entre eux sont en Inde.

Malgré la crise des subprimes, Capgemini poursuit ses acquisitions stratégiques en achetant :

✅ Getronics (Pays-Bas) en juillet 2008,

✅ IBX (Suède), Strategic Systems Solutions (Royaume-Uni), Plaisir Informatique (France), CPM Braxis (Brésil), Thesys Technologies Private Limited (Inde), CS Consulting GmbH (Allemagne) en 2010

✅ Avantias, Artesys, Prosodie (France), Aive Group (Italie), Praxis Technology (Chine) en 2011

L'année 2012 marque le signe du changement au sein du management. Le fondateur Serge Kampf part après 45 ans de loyaux services et laisse la présidence à Paul Hermelin. Cela coïncide à l'élan positif de son cours de Bourse.

En mai 2014, Capgemini rachète Euriware, filiale informatique d'Areva. Dans le même mois, il se positionne dans les solutions dans les services pétroliers et gaziers en acquérant l'entreprise américaine Strategic Systems & Products Corp.

En 2015, Capgemini remet une couche aux États-Unis en consolidant ses parts de marché dans l'infogérance avec l'acquisition d'Igate.

Le 15 mars 2016, le président fondateur du groupe Serge Kampf décède à l'âge de 81 ans.

2017 et 2018 sont deux années charnières où Capgemini prend un virage stratégique en faveur des métiers de la transformation digitale et du cloud. En 2017, la première SSII de France achète respectivement Itelios (France), TCube Solutions, Idean et Lyons Consulting (États-Unis). En 2018, elle lance Capgemini Invent, sa filiale spécialisée dans l'innovation numérique, le conseil et la transformation.

Le 24 juin 2019, Capgemini réalise sa plus grande acquisition en France avec Altran pour un montant de 3,6 milliards d'euros hors dettes. Elle lui permet d'augmenter mécaniquement son chiffre d'affaires de 23 %.

Dans la même année, il rachète Leydos Cyber pour conforter ses parts de marché en Amérique du Nord et dans la cybersécurité informatique, et l'entreprise allemande Konexus Consulting spécialisée dans le conseil en stratégie et management.

En février 2020, Capgemini rachète l'entreprise suèdoise Advectas spécialisée dans les données analytiques, un segment qui suscite l'intérêt de nombreuses entreprises.

Testez en démo

Dates clés de l'entreprise Capgemini

  • 1967 : Création de l'entreprise Sogeti par Serge Kampf spécialisée dans la gestion de l'entreprise et traitement d'information
  • Juin 1974 : Fusion entre Sogeti et CAP pour devenir Cap Sogeti
  • Septembre 1974 : Rachat de Gemini Computers
  • 1975 : Naissance de Cap Gemini Sogeti
  • 1978 : Création de le filiale Cap Gemini Inc pour ses activités aux États-Unis
  • 1985 : Entrée en Bourse de Capgemini à Paris. Sur les cinq premiers jours de cotation, le titre gagne 25 %.
  • 3 août 1988 : Cap Gemini Sogeti fait son entrée dans l'indice CAC 40.
  • 1990-1992 : Multiples acquisitions dans les services informatiques en Europe : Hoskyns au Royaume-Uni, SCS en Allemagne, Volmac aux Pays-Bas et Programmator en Suède
  • 1991 : Entrée au capital de l"entreprise allemande Daimler-Benz qui sortira six ans plus tard
  • 1992-1995 : Trois années de pertes consécutives suite à l'essoufflement de la croissance et la concurrence américaine dans les services informatiques
  • 17 novembre 1993 : Cap Gemini Sogeti sort de l'indice CAC 40 en compagnie de Chargeurs et Club Méditerrannée. Les nouveaux entrants sont BNP, Crédit Local de France et Promodes.
  • 1996 : Cap Gemini Sogeti devient Cap Gemini.
  • 1997 : Rachat des parts restantes de Bossards Consultants, numéro un français de l'époque dans le conseil en stratégie et management
  • 13 février 1998 : Cap Gemini réintègre l'indice CAC 40.
  • 2000 : Acquisition au prix fort de l'activité conseil d'Ernst & Young. Une erreur stratégique qui a détruit pratiquement sa capitalisation boursière et fait perdre beaucoup d'argent aux investisseurs particuliers.
  • Mars 2000-Octobre 2002 : Période boursière la plus sombre de l'histoire de Cap Gemini depuis son entrée en Bourse. Chute d'environ 96,5 % de sa capitalisation boursière.
  • 15 avril 2004 : Cap Gemini devient Capgemini
  • 2005 : Cession des activités dédiées à la santé à l'entreprise américaine Accenture
  • 2006 : Cession de NIS Europe spécialisé dans l'infrastructure des réseaux à l'opération britannique des télécoms BT.
  • 2007 : Acquisition de l'entreprise américaine Kanbay International. Capgemini la considère comme un tournant stratégique de son histoire. Dans la même année, Capgemini lance sa stratégie i3 en voulant augmenter sa présence dans l'industrie et être en première ligne dans l'innovation dans le but de pérenniser son business model face aux aléas du cycle économique.
  • 2010-2011 : Accélération de son expansion nationale et internationale via plusieurs acquisitions dont deux dans les pays émergents : CPM Braxis au Brésil et Praxis Technology en Chine
  • Avril 2012 : Départ du fondateur Serge Kampf de ses fonctions de président. Reprise du flambeau par le directeur général Paul Hermelin
  • 2015 : Acquisition de l'entreprise américaine spécialisée dans l'infogérance, Igate
  • 15 mars 2016 : Décès du président fondateur du groupe Serge Kampf
  • 2017-2018 : Diversification de ses activités dans la transformation digitale et le cloud en France et aux États-Unis
  • 24 juin 2019 : Acquisition de l'entreprise française Altran spécialisée dans le conseil en ingénierie
  • Février 2020 : Acquisition de l'entreprise suèdoise Advectas spécialisée dans les données analytiques

investir sur les actions

Business de l'entreprise Capgemini

Le business de l'entreprise Capgemini se repose sur trois pôles distincts : Application et Technologie, Opérations et Ingénierie, et Stratégie et Transformation. Leur point commun est le chevauchement avec la transformation digitale. Capgemini propose des solutions et services pour accompagner ses clients dans la digitalisation de leurs activités.

Parmi les services proposés à leurs clients, il y a le cloud, la cybersécurité, l'intelligence artificielle, le digital et data, la transformation numérique industrielle, et le développement et maintenance d'applications et de support aux infrastructures.

Capgemini est présent dans de nombreux secteurs tels que le commerce, les utilities, l'énergie, l'industrie, les services financiers, les services publics, les médias, le divertissement, la télécommunication, l'automobile, l'aéronautique, la high tech, la santé et le transport. Ce qui lui permet d'étoffer son portefeuille clients et générer régulièrement des revenus.

Présent dans une quarantaine de pays, l'Europe contribue majoritairement au chiffre d'affaires de Capgemini. La France et le Royaume-Uni/Irlande représentent respectivement 22 et 11 % de ses ventes. Le reste du Vieux Continent à hauteur de 29 %. Dans les autres zones géographiques, l'Amérique du Nord compte pour 31 % du chiffre d'affaires et l'Asie Pacique-Amérique Latine pour 7 %.

Actionnaires de l'entreprise Capgemini

La structure de l'actionnariat de Capgemini est dominé par des investisseurs institutionnels. Trois d'entre eux détiennent plus de 5 % du capital : Fidelity Management & Research Company LLC, Amundi Asset Management et Crédit Agricole Corporate and Investment Bank.

Selon le dernier recensement fin décembre 2020 sur le site investisseurs de l'entreprise française, les investisseurs institutionnels étrangers représentent 66,4 % des actionnaires. Du côté des actionnaires individuels et salariés, leur part s'élève à 14,3 %. Ce qui est bien peu pour influencer les décisions stratégiques de Capgemini.

Concurrents de Capgemini

Capgemini est bien positionné pour profiter des nouvelles tendances technologiques. La demande est dynamique. Dans un secteur en mutation perpétuelle, les leaders d'aujourd'hui peuvent devenir les cancres de demain. Le fait que l'environnement concurrentiel est élevé, l'oblige à être en permanence en veille active au risque de voir sa croissance s'éroder rapidement.

Dans chacune de ses activités, l'entreprise française est en compétition face à de nombreux concurrents au niveau mondial et régional. À plus grande échelle, les concurrents qui proposent des activités similaires à Capgemini sont Accenture, IBM, TCS, Cognizant Technologies Solutions, Wipro Limited, Computer Sciences Corporation, Infosys, Oracle. En France qui est l'un de ses premiers marchés, elle doit lutter contre Atos et Sopra Steria.

Dans le conseil et consulting, il y a des acteurs importants comme Deloitte, KPMG, Pricewaterhouse Cooper et Ernst & Young. Dans le cloud, il faut rajouter les membres des GAFAM et des BATX dont Amazon, Alibaba, Baidu, Google et Microsoft.

La concurrence n'empêche pas de nouer des partenariats stratégiques. Capgemini collabore avec Amazon, IBM et Microsoft dans le cloud, et IBM dans l'IoT (Internet des Objets). On peut aussi citer des alliance avec l'allemand SAP, les américains Adobe, Intel, Dell, Salesforce, Oracle et le français Dassault Systèmes.

plateforme de trading metatrader 5

Historique du Cours de l'Action Capgemini

Avant de devenir une entreprise rentable et bien gérée financièrement, l'évolution du cours de l'action Capgemini a joué sur les nerfs des investisseurs au cours de la décennie 1990 et 2000.

L'entreprise des services numériques a subi de plein fouet les conséquences du krach d'octobre 1987 et a mis plusieurs mois pour s'en remettre. De 1990 à 1996, l'action Capgemini a baissé de plus de 68 % en enchaînant trois années de pertes au cours de cette période.

Elle a ensuite profité de l'émergence de la bulle des dotcom. Son cours de bourse a augmenté de 1 950 % avec un plus-haut historique autour de 369 euros en mars 2000. Lorsque la bulle des dotcom a éclaté, la chute de l'action Capgemini a des allures d'un atterissage à pleine vitesse. Un plus-bas historique a été atteint autour de 13 euros en octobre 2002. En l'espace de deux ans et demi, Capgemini a perdu 96,5 % de sa capitalisation boursière.

De nombreux investisseurs particuliers qui ont investi autour de son plus-haut historique n'ont plus retrouvé leur mise initiale jusqu'à aujourd'hui. Les tentatives de rebond en 2002-2003, 2004-2007 et 2009-2011 ont été vaines à cause du manque d'intérêt des investisseurs pour le secteur technologique.

C'est à partir de 2012 que Capgemini va reprendre son envol en enchainant des années de croissance de bénéfices. La transformation de son business model vers l'innovation technologique (cloud, intelligence artificielle, cybersécurité) a eu des résultats. Ce qui peut rassurer les investisseurs, c'est que la crise du Covid-19 a eu peu d'impact sur ses résultats financiers.

L'action Capgemini est parvenu à casser respectivement à la hausse ses plus-hauts d'avril 2007 et décembre 2001. La chute rapide de mars 2020 a été balayé en l'espace de quelques mois. Entre temps, le groupe a rassuré sur ses perspectives de croissance en 2020 puis 2021.

L'analyse graphique de l'action Capgemini est haussière depuis janvier 2012. Si vous tracez le 19 mars 2021, les retracements de Fibonacci à partir du sommet à 369 euros en mars 2000 jusqu'à son plus-bas à 13 euros en octobre 2002, elle est proche du niveau psychologique de 38,2 %. Le chemin est encore longue pour retrouver son sommet.

Si vous êtes à la recherche d'action qui possède d'excellents fondamentaux intrinsèques et une configuration graphique haussier, la meilleure opportunité serait d'être sur les starting-blocks en cas de repli sur des overlaps, c'est-à-dire des résistances qui sont devenues des supports.

Ouvrir un compte titres

Dividende et Rendement de Capgemini

Capgemini n'a pas échappé à la valse des baisses de dividendes des entreprises du CAC 40 suite à la crise du Covid-19. Le spécialiste des services numériques a baissé son dividende de 20 % à 1,35 € pour l'exercice 2019 alors qu'il était prévu à 1,9 €.

Fort heureusement, les activités de Capgemini n'ont pas subi les impacts négatifs du Covid-19. En 2020, ses bénéfices sont en hausse de 12 %. L'entreprise française a pleinement bénéficié de l'émergence du télétravail. Ses prises de commandes ont augmenté au-delà de leurs attentes. Son free cash flow dépasse le cap du milliard d'euros depuis 2016.

Ses excellentes performances financières permettent aux investisseurs particuliers de retrouver le sourire avec une hausse du dividende de 44 % à 1,95 € pour l'exercice 2020. Ce qui permet de compenser la baisse inattendue du précédent exercice.

Sans le Covid-19, le dividende de l'action Capgemini reste solide. Cela s'explique par une politique de distribution du dividende conservatrice et une bonne gestion de son cash flow. L'entreprise française s'engage à respecter un payout ratio inférieur à 50 %.

Source Capgemini investisseurs :

➠ 2014 : 1,2 euros

➠ 2015 : 1,35 euros

➠ 2016 : 1,55 euros

➠ 2017 : 1,7 euros

➠ 2018 : 1,7 euros

➠ 2019 : 1,35 euros (Hermes avait prévu de distribuer un dividende en hausse par rapport à 2018, mais la crise du Covid-19 lui a obligé de le maintenir.)

➠ 2020 : 1,95 euros

Étant donné que Capgemini est une action de croissance, les investisseurs vont spéculer sur la hausse de son cours de Bourse et la superformance par rapport à l'indice CAC 40. De fait, son rendement est peu attractif mais mais tous les investissements impliquent un certain degré de risque.

Risques-Opportunités

Nous constatons qu'investir sur l'action Capgemini sur 5 ans et au-delà a permis aux heureux investisseurs de rentabiliser leur mise initiale. Si vous avez investi à partir de janvier 2012, votre mise aurait été multipliée par 6 sans les dividendes réinvestis. Votre audace en achetant les plus-bas de mars 2020 vous aurait permis de réaliser une belle performance.

Bien que les performances passées ne présagent pas des performances futures, Capgemini a bien traversé la crise du Covid-19. La qualité de son portefeuille clients lui permet de gagner en réputation et des nouveaux contrats.

Le groupe vient d'enchaîner une septième année consécutive de hausse de son chiffre d'affaires et résultat opérationnel. Son dividende est au plus-haut historique sur les cinq dernières années.

Les ratios de solvabilité du groupe n'inspirent pas une inquiétude. Les ratios de liquidité sont solides pour une entreprise de croissance. La dette/EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) est en hausse à 4,15, mais cela s'explique par l'acquisition d'Altran.

plateforme de trading pro

Si tout se passe bien, les synergies de l'opération d'une fourchette entre 70 et 100 millions d'euros prendront effet d'ici 3 ans. Par ailleurs, vous serez rassuré par son cash flow élevé pour faire face à un accident de marché dans un futur proche.

Sans bercer dans un excès d'euphorie, il y a de quoi être optimiste. L'entreprise française dispose de plusieurs relais de croissance tels que la transformation digitale et l'expansion internationale. Ce qui permet d'entrevoir des meilleures prévisions de l'action Capgemini en termes de croissance.

À l'opposé, quels sont les risques de perdre de l'argent sur l'action Capgemini ?

Les premiers risques relèvent de l'aspect technique. Sa valorisation élevée via un PE (price-to-earnings ratio) de 25 peut constituer un frein même si elle n'est pas la chère du secteur. La hausse des taux obligtaires complique la donne à court terme pour les actions de croissance comme Capgemini.

Si elle devait poursuire leur remontée, les investisseurs pourraient privilégier des actions value pour chercher un rendement supérieur au taux sans risque. Cela risque d'être douloureux à court terme, mais la bonne nouvelle est que ça n'a aucun lien avec ses fondamentaux intrinsèques.

La mondialisation et l'innovation technologique sont des forces déflationnistes qui l'emporteront à terme. Les taux d'intérêt ne remonteront pas durablement comme ça s'est passé dans les année 2000. Cela favorisera encore et encore les actions de croissance.

Un des risques qui peuvent mettre sous pression l'action Capgemini est la rude concurrence dans chacune de ses activités. Néanmoins, le groupe a eu l'intelligence d'établir des partenariats avec des entreprises concurrentes. De quoi laisser des parts de marché à tout le monde et faire émerger une saine concurrence.

Globalement, les éléments que vous possédez militent pour un avis favorable sur l'action Capgemini. Au regard de la qualité de ses fondamentaux intrinsèques, elle peut être intéressante pour un horizon d'investissement de long terme.

Comme ce n'est pas l'action la plus liquide de l'indice CAC 40, elle n'est pas adaptés pour du trading de court terme. La meilleure chose que vous puissiez faire est de faire du swing trading sur plusieurs mois pour espérer un gain important.

Pourquoi Et Comment Acheter Capgemini Chez Admirals ?

La plupart des investisseurs ou traders préfèrent passer un ordre d'achat chez les brokers traditionnels.

Cependant, vous pouvez investir sur l'action Capgemini sans engager un capital important en passant par les brokers CFDs (contrats pour la différence) comme Admirals. Autorisés et régulés par la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC), les CFDs sont des produits dérivés adossés à des sous-jacents tels que les actions, les obligations, les matières premières ou encore le Forex.

Par leur flexibilité, ils sont échangeables 24h sur 24 tant à l'achat qu'à la vente avec un niveau d'effet de levier de votre choix. Une mise en garde s'impose à propos de l'effet de levier. Il peut jouer en votre faveur ou défaveur selon le scénario de marché. Si ça se passe comme prévu, n'hésitez pas à sécuriser vos gains suivant votre money management.

Quel que soit votre profil de trading, il est plus sage d'utiliser un niveau conforme à votre aversion au risque dans le but de ne pas vous mettre dans une situation très difficile tant sur le plan financier que psychologique.

Dans le cas où vous avez des difficultés à utiliser la plateforme MetaTrader chez Admirals pour placer un ordre sur Capgemini, suivez la procédure :

1️⃣ Connectez-vous à votre compte de trading MetaTrader 5

2️⃣ Allez sur Insérer puis cliquez sur Voir puis Fenêtre prix pour afficher à gauche Observatoire du marché

3️⃣ Allez dans Symboles et tapez Capgeminii ou #CAP pour la cotation parisienne en temps réel dans la barre de recherche

4️⃣ Sélectionnez l'action Capgemini et cliquez sur Afficher le symbole

Enfin, si vous avez à faire à une entreprise qui verse un dividende comme Capgemini, votre compte sera crédité si vous êtes en position long. Vous le payez si vous êtes en position short.

Ouvrir un compte

Investir en Bourse

A propos Admirals

En tant que broker régulé, Admirals vous fournit un accès aux plateformes de trading parmi les plus utilisées dans le monde. Avec nous, vous pouvez trader les CFD, les actions et les ETF. Voici un récapitulatif Pourquoi Trader avec Admirals !

avis admiral markets

Références

avertissement risques

Avatar-Admirals
Admirals
Une solution tout-en-un pour dépenser, investir et gérer votre argent

Plus qu`un courtier, Admirals est un centre financier, offrant une large gamme de produits et services financiers. Nous permettons d`aborder les finances personnelles grâce à une solution tout-en-un pour investir, dépenser et gérer son argent.