Témoignage d'un Trader Indépendant : "J'arrive à Vivre du Trading en Ligne"

Février 05, 2021 13:00 Europe/Paris
Temps de lecture: 17 minutes

Vous êtes nombreux à vous demander à quoi ressemble l'activité de trader amateur et à rechercher un témoignage sur Internet. Si l'on trouve différents témoignages d'ancien trader de Wall Street ou de crypto trader, par exemple, les témoignages d'un trader à domicile, débutant, se font plus rares.

C'est pourquoi nous vous proposons de découvrir en exclusivité l'interview de Jean (par soucis de confidentialité, son prénom a été modifié), trader indépendant chez Admiral Markets. Dans son témoignage, ce trader en ligne se livre sur les différents sujets qui peuvent intéresser les traders débutants comme plus expérimentés : les gains d'un trader indépendant, les études pour être devenu trader, ou encore des astuces et stratégies pour devenir trader gagnant.

Comment je suis Devenu Trader Particulier : Témoignage

Admiral Markets - Bonjour Jean, merci d'avoir accepté cette interview. Avant toute chose, pourquoi faîtes-vous du trading ? Comment êtes-vous arrivé à ce domaine d'activité ?

Jean - Bonjour, avec plaisir. Personnellement, je viens du monde de l'immobilier. Je suivais une formation dans le domaine de l'immobilier et c'est à cette occasion que j'ai entendu parler de bourse, plus spécifiquement d'actions et de dividendes. C'est par ce biais que j'en suis venu à m"intéresser au Forex et à chercher à en savoir davantage. C'était il y a maintenant huit ans.

Avez-vous suivi des études de finance ou êtes-vous au contraire un autodidacte ?

J - Je suis un trader autodidacte ; mon seul diplôme est un Bac Pro Comptabilité. Je me suis beaucoup formé en bourse, ce qui m'a permis de développer mes propres stratégies. Et aujourd'hui, j'arrive à vivre du trading.

Qu'est-ce qui vous plaît dans le métier de trader indépendant ?

J - D'abord, la facilité. On gagne de l'argent rapidement sur le Forex, on ne va pas se le cacher. Mais attention, on peut en perdre très rapidement aussi, ça c'est très important de le rappeler. Ce qui me plaît, c'est que c'est un marché volatil, qui bouge bien dans la journée généralement, et qui permet de prendre plusieurs positions et de profiter. En fait, je vois le trading comme un jeu : il y a des gens qui aiment jouer à la Playstation, moi je préfère trader !

DEVENIR TRADER

Le Trading Forex - Témoignage

Vous ne tradez que sur le Forex ?

J - Oui, je ne trade que sur le Forex, ce sont les devises qui m'intéressent, uniquement.

Lesquelles ?

J - Je n'ai pas de préférences. Toutes les devises, je dirais, sauf les devises un peu particulières comme le ZAR ou le TRY, que je ne trade pas. Je trade essentiellement les paires majeures, les paires mineures et un tout petit peu les paires exotiques.

Certaines personnes pensent que le Forex est un marché très difficile à comprendre. Qu'en pensez-vous ?

J - Le Forex n'est pas un marché particulièrement difficile à comprendre mais il est volatil. Il y a beaucoup de mouvements mais il n'est pas difficile à comprendre en lui-même, il suit la même structure que les autres marchés. Il faut juste s'adapter à la volatilité et bien savoir gérer ses fonds correctement pour ne pas se faire avoir. C'est le plus important.

Et concernant cette volatilité propre au Forex, cela ne vous fait pas peur, personnellement ?

J - Absolument pas, au contraire, c'est ce que j'aime et ce que je recherche. Sur un marché non volatil, très sincèrement, je m’ennuierais ! J'aime la volatilité parce que cela me permet de voir ce qui se passe sur les marchés.

Et sur le plan psychologique, est-ce que la volatilité vous stresse ? Est-ce que vous parvenez à gérer ce stress ?

J - C'est un stress positif et c'est justement ça que je recherche, personnellement. C'est cette adrénaline qui me donne envie de trader.

TRADER LE FOREX

Comment Analyser le Marché ?

Comment analysez-vous ce marché du Forex ?

J - J'analyse le Forex d'abord sur des unités de temps assez larges : plusieurs semaines, plusieurs jours, puis je descends à 4 heures. Mes prises de positions, je les fais en 1 heure. À la clôture d'une bougie d'une heure, j'entre en position. Je fais donc une analyse approfondie sur une longue période pour observer la tendance, d'éventuels retournements, et je peaufine pour décider d'entrer en position.

Et comment analysez-vous un graphique ? Avec quels indicateurs techniques ?

J - Pour ma part, je n'utilise aucun indicateur ; je ne m'intéresse qu'aux bougies japonaises. J'appuie mon analyse sur les trend lines (les lignes de tendance) ainsi que sur les figures chartistes que tout le monde connaît, comme le double top, le double bottom, le triangle, etc.

Est-ce que ces figures chartistes fonctionnent vraiment ?

J - Je dirais que les figures chartistes fonctionnent à 50 %. C'est pour cela que j'ai élaboré une stratégie qui répond à ces 50 % et qui m'évite de me faire avoir sur les 50 % restants. Car il ne faut pas oublier que derrière le trading, il y a du Market Making, qui permet d'aller chercher ce qu'on appelle les tops.

Et utilisez-vous des stops dans votre trading ?

J - Oui, toujours, c'est même une obligation pour pouvoir protéger son capital. Typiquement, je ne dépasse pas les 50 pips pour mon stop-loss. C'est très important pour moi de ne pas dépasser ce niveau.

Définiriez-vous votre stratégie comme du scalping, de l'intraday trading ?

J - Je dirais que c'est un mélange des deux : de l'intraday scalping. Je reste sur du swing trading sur le long terme, je prends mes positions en intraday et elles peuvent se transformer en scalping. Mais ce qui est important c'est d'être dans la bonne tendance. Ce swing, je le transforme en intraday scalping. Par exemple, si je suis sur une tendance baissière et que je dois prendre une position à la baisse, alors à ce moment-là je garde la continuité.

Il y a deux catégories de traders : ceux qui tradent contre la tendance et ceux qui suivent la tendance. Où vous situez-vous ?

J - Je fais les deux, selon les jours. Il vaut mieux suivre la tendance, mais personnellement ça ne me dérange pas d'être contre la tendance.

La Psychologie dans le Trading

Sur le plan psychologique, maintenant, quels sont les plus gros challenges que vous avez pu rencontrer en tradant avec un capital réel important ?

J - C'est assez difficile à déterminer car chaque trader réagit différemment. Pour ma part, je gère, il n'y a pas de soucis. J'ai un Money Management adapté, qui me permet de limiter l'impact psychologique du trading. Par exemple, sur un compte à 10 000 euros, je partirais sur des lots de 0,10, ce qui est vraiment petit, donc l'aspect psychologique ne m'affecte pas vraiment.

Selon vous, quel serait le capital de base à investir sur le marché du Forex ?

J - Pour moi, ce serait un capital d'au moins 1 000 euros, ce qui est déjà assez peu, il ne faut pas se le cacher.

Pour permettre à ses traders de tester ses différentes plateformes tout en limitant les risques, Admiral Markets propose des dépôts minimums faibles :

  • Dépôt minimum de 100 euros sur les comptes Trade.MT4, Trade.MT5, Zero.MT4 et Zero.MT5,
  • Dépôt minimum de 500 euros sur le compte à risque limité Risque.Limité.MT4,
  • Dépôt minimum de 1 euro sur le compte-titres Actions et ETF Invest.MT5.

OUVRIR UN COMPTE

Avec quel effet de levier ?

J - À titre personnel, malgré une réglementation qui a changé, c'est l'effet de levier de 1:500 qui reste très intéressant pour moi.

Soulignons que la réglementation impose un effet de levier maximum de 1:30 pour les traders particuliers en France. Bien sûr, il est possible de réduire l'effet de levier et même de trader sans effet de levier.

L'effet de levier maximum disponible avec un compte de trading professionnel est de 1:500.

Parce que vous prenez des positions assez petites ? Vous effectuez beaucoup d'aller-retours dans la journée ?

J - Effectivement, oui.

Trading et Money Management - Témoignage

En termes de Money Management, vous nous avez dit être très rigoureux. Quelles sont vos règles et quels conseils pourriez-vous donner aux traders Forex ?

J - Ma principale règle de Money Management est très simple : sur un compte de trading à 1 000 euros, les positions prises doivent être à 0,01 euro. C'est très important parce que, avec un stop-loss de 50 pips, sur 0,01 euro, on ne perd au final que 5 ou 6 euros. Ça ne représente que 0,6 % du capital, donc ce n'est pas énorme.

Donc vous préférez prendre un grand nombre de petites positions plutôt que prendre une seule position plus importante ?

J - Tout à fait, parce que qu'on ne peut pas savoir comment va évoluer le marché. Le trading n'est pas une science exacte, ça n'est que des probabilités. Plus que l'analyse, pour moi le plus important c'est la gestion de son capital.

Les traders évoquent parfois un risk reward. Qu'en pensez-vous ?

Le risk reward est un ratio qui évalue combien le trader est prêt risquer (risk) pour quel gain (reward) envisagé. Par exemple, un risk reward de 1:2 indique un objectif de gain de deux fois la perte que s'autorise le trader.

J - Ça n'est pas mon cas. La stratégie que j'utilise ne me permet pas d'avoir un risk reward en raison de protections un peu particulières avec des reverse. Donc, pour moi, le risk reward n'a pas vraiment d'importance. L'important pour moi est de voir combien je gagne en termes de fonds monétaires à la fin de la journée.

Débuter au Trading - Témoignage

Revenons maintenant sur vos débuts dans le trading. Avez-vous commencé directement en réel ou sur un compte de démonstration ? Avec des back tests, peut-être ?

J - Pas de back tests, non. J'ai commencé sur un compte de démonstration et je perdais sans parvenir à comprendre pourquoi je perdais autant. En réfléchissant, c'est à ce moment-là que j'ai mis en place la stratégie qui m'a permis de réussir. Je suis alors passé en réel, mais au début je perdais de l'argent, je ne vous le cache pas. Il ne faut pas se mentir, quand on commence à trader le Forex, on ne peut pas gagner de l'argent tout de suite, dès le premier jour. Je perdais de l'argent, donc, et j'ai alors modifié mon analyse, mon Money Management, ma psychologie.

compte de démonstration gratuit

Pouvez-vous nous donner des exemples des erreurs que vous avez pu faire au début ?

J - La pire erreur de trading que j'ai pu faire au début a été de trader des lots bien trop gros ans le but de compenser une perte. Une erreur que tout le monde fait au moins une fois, je pense, l'envie de "se refaire".

Aujourd'hui, vous tradez à temps plein ?

J - Oui, je ne fais que ça, je trade toute la journée. Je reste devant mon ordinateur du matin au soir ; je privilégie quand même de trader le matin, entre 07:00 et midi et ensuite j'arrête. Mais quand le marché n'est pas volatil, je peux peux trader toute la journée. Dans l'idéal, je préfère m'arrêter à midi ; d'abord parce que trader une demi journée c'est déjà bien, ensuite pour profiter de ma famille, de mes enfants. Surtout en période de confinement ! (rires)

Dans votre témoignage, vous dites ne trader que le Forex. Pourquoi pas les indices, par exemple ?

J - Je ne trade pas du tout les indices, rarement les matières premières. Il m'arrive de trader l'or, mais rarement.

Parlez-nous de trades. Quels ont été vos trades mémorables, que vous avez particulièrement bien réussi ou sur lesquels vous avez beaucoup travaillé ?

J - C'est sur le GBP/JPY ; cela remonte à 2 ans. J'ai eu une grosse descente de 200 pips sur une journée, c'était énorme.

Est-ce que vous tradez selon le calendrier économique ou pas spécialement ?

J - J'évite de trader suite à une annonce économique. Par contre, si je suis déjà en position, et que ma position est positive, alors je me protège en remontant mon stop ou en le mettant au niveau de mon achat ou de ma vente. S'il m'arrive de planter au moment d'une annonce économique, ma stratégie me permet de toute façon de récupérer de cette perte par la suite.

Est-ce que vous tradez toute l'année, ou certains mois, pendant les vacances ?

J - Je trade toute l'année, sauf les jours fériés, quand les marchés sont fermés.

Est-ce que vous vous fixez des objectifs de gains par jour, par mois, ou par trade ?

J - Si on prend un capital de 10 000 euros, alors mon objectif de gain est de 30 à 40 euros par jour, au minimum. Sur le mois, je vise un objectif de gain mensuel de 5 à 10 % par mois. Sur une année complète, 10 % chaque mois, c'est très, très bien.

Et vous arrivez à atteindre vos objectifs de gains ?

J - Ça m'est arrivé de les atteindre, mais pas chaque année. Typiquement, je fais entre 50 et 80 % à l'année.

En dehors de l'argent, qu'est-ce que le trading vous apporte personnellement ?

J - Beaucoup de stress ! (rires) Le trading m'apporte une bonne compréhension de la bourse ; j'ai le sentiment que les marchés obéissent toujours à la même structure. Autrement, cela m'apporte bien sûr l'indépendance financière, pouvoir vivre du trading, mais rien de plus.

Comment Devient-on Trader Gagnant ?

Qu'est-ce qui fait selon vous un trader gagnant ?

J - Un trader gagnant est un trader qui n'est pas gourmand et qui a de la régularité. Bien sûr, il y a du risque, mais si on vise un rendement de 5 à 10, voire 15 %, c'est déjà bien. Mais la priorité, c'est cette régularité, et essayer d'être toujours en positif, surtout en mensuel.

Selon vous, comment peut-on devenir un bon trader, quelles études choisir ; quelles sont les étapes à suivre ?

J - Pour être franc, il n'y a pas de formation miracle, ça c'est important ; chaque personne a une personnalité différente. Par exemple, ma propre formation ne va pas pouvoir s'adapter à tout le monde parce qu'il y a plusieurs paramètres à prendre en compte : sa disponibilité, son tempérament, etc. C'est pour ça que je dis qu'il n'y a pas de formation miracle : il faut savoir s'adapter à ces formations et trouver celle qui nous convient personnellement.

Admiral Markets accorde une place très importante à l'accompagnement de ses traders, et donc à leur formation au trading. Nos ressources pédagogiques sont variées et sont accessibles à tous les niveaux de traders, du trader débutant au trader le plus confirmé. Nos ressources de formation comprennent ainsi par exemple :

de trader zéro à trader pro

En ce qui concerne le choix du broker, quels sont selon vous les critères à vérifier pour choisir son courtier et devenir un trader gagnant ?

J - Le plus important pour moi, même sans chercher à être un trader gagnant, c'est d'avoir un service client de très bonne qualité qui soit présent et qui réponde à nos appels. Ça c'est très important. Deuxièmement, vérifier le spread. Pour moi, un spread bas, c'est très important. Et troisième chose, pour terminer, choisir un broker régulé, ça c'est important.

Les spreads proposés par Admiral Markets comptent parmi les plus compétitifs du marché. Voici quelques exemples de nos meilleurs spreads :
  • Des spreads Indices typiques à partir de 0,4 pips seulement sur le SP500,
  • Des spreads Forex typiques à partir de 0,6 pips seulement sur l'EUR/USD,
  • Des spreads interbancaires à partir de 0 pip.

Tous nos spreads, SWAP, marge, commission, etc., sont communiqués pour chacun de nos instruments proposés dans nos Spécifications des Contrats.

trader avec broker fiable

Et l'effet de levier, c'est important aussi pour vous ?

J - Oui, l'effet de levier, également, c'est très important pour moi.

Quels conseils pourriez-vous donner à tous ceux qui désirent se lancer dans le trading ?

J - Premièrement, se former, s'approprier une technique, et le faire sur un compte démo pendant assez longtemps, pas seulement un ou deux mois, le temps de s'habituer aux marchés. Et surtout, ne pas commencer avec de gros capitaux, au risque de tout perdre. Parce que, attention, quand on arrive sur un compte réel, la psychologie n'est pas la même du tout, même avec un compte à 1 000 euros. Donc, d'abord, il est très important de se former, quelque soit la formation, s'approprier une technique ou une stratégie à utiliser et commencer à trader avec des petits fonds, après avoir commencé en démo, sans se dire je suis sûr de réussir, non, ce ne sera pas le cas.

Auriez-vous des astuces, ou peut-être une stratégie, à donner aux traders ?

J - Une chose intéressante est de regarder les figures chartistes au niveau des chiffres ronds. Personnellement, c'est à ce moment-là que j'entre en position. Ensuite, regarder aussi les figures des bougies japonaises, qu'il faut connaître. Il y en a deux en particulier qui sont intéressantes, des englobantes : Morning Star et Evening Star.

Quelle plateforme de trading utilisez-vous ?

J - J'utilise MetaTrader 4.

Merci beaucoup, Jean, pour ce précieux témoignage de trader indépendant. Nous arrivons au terme de cette interview ; y a-t-il d'autres thèmes que vous aimeriez aborder ?

J - Avec plaisir, merci à vous. Non, je pense que nous avons fait le tour du sujet.

TRADER MAINTENANT

Formation Bourse

À propos d'Admiral Markets

En tant que broker régulé, Admiral Markets vous fournit un accès aux plateformes de trading parmi les plus utilisées dans le monde. Avec nous, vous pouvez trader les CFD, les actions et les ETF. Voici un récapitulatif Pourquoi Trader avec Admiral Markets !

avis admiral markets

Références

Ce témoignage de trader particulier est la transcription d'une interview exclusive menée par Admiral Markets. Pour découvrir d'autres témoignages de traders, vous pouvez consulter les sources suivantes :

Angélique Nadaud
Angélique Nadaud
Rédactrice Finance & Trading, Admirals France

Angélique est spécialisée dans la vulgarisation économique et financière. Curieuse de nature et multi-diplômée à Bac+5, elle a étudié aussi bien les Lettres que les Mathématiques Financières et aime s’adapter à différents publics.