Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous donnez votre accord pour que les cookies soit utilisés. Pour plus de détails, y compris comment vous pouvez modifier vos préférences, veuillez lire notre Politique de Confidentialité.
En savoir plus J`accepte
81% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 81% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. expand_more

Courtier et Trader : Découvrez les Différences entre les Métiers du Courtage et du Trading

Janvier 13, 2021 11:45 Europe/Paris
Temps de lecture: 15 minutes

Courtier ou trader ? Courtier en bourse et trader sont les deux métiers de la finance de marchés les plus connus du grand public et malgré tout, ils s'avèrent souvent confondus. Les deux professions sont cependant tout à fait différentes et les deux termes sont loin d'être interchangeables.

Découvrez donc dans cet article les différences entre les métiers de courtier et de trader, en quoi chacun consiste exactement, mais aussi en quoi ils diffèrent d'autres familles de métiers de la finance :

  • Quels sont les différents métiers de la finance : banquier, assureur, courtier ou trader ?
  • Est-ce que l'activité de courtier financier est pareille que trader ?
  • Y a-t-il une différence entre courtier, broker, trader et agent de change ?

Courtier, Trader, Agent de Change : Quelles Différences ?

Connus du grand public et particulièrement convoités par les jeunes diplômés, les métiers de courtier et trader, parfois aussi appelé agent de change, sont pourtant souvent confondus, tant au cinéma que dans la presse. Pourtant, il s'agit d'activités bien différentes.

Avant de détailler chacun de ces métiers de la finance, voyons d'abord d'où vient cette confusion entre courtier et trader.

Pointons avant tout une méconnaissance générale du fonctionnement de la bourse, et plus particulièrement de la manière dont un ordre est exécuté concrètement. Pour faire simple, le trader passe des ordres mais il ne les transmet pas directement ; c'est le courtier qui se charge de cette étape. Et c'est précisément cette étape intermédiaire qui se retrouve omise aussi bien dans la littérature et le cinéma que dans la presse généraliste.

Une autre source de confusion entre courtier et trader vient aussi du fait que ce dernier peut trader pour son compte propre, mais aussi dans certains cas pour compte de tiers, c'est-à-dire investir le capital d'un tiers et passer des ordres pour le compte de ce dernier. Mais même dans ce cas, le trader ne se substitue pas pour autant au courtier, lequel traite et transmet ensuite ces ordres sur les marchés de la même manière.

Quant à l'agent de change, comme on appelle parfois à tort le trader, il s'agit stricto sensu de l'intermédiaire financier qui était seul habilité à négocier l'achat et la vente de titres cotés à la Bourse de Paris de 1305 (alors appelé "courratier de change") à 1987, date qui marque l'informatisation des transactions boursières ainsi que l'ouverture du courtage à la concurrence.

Voyons maintenant en détail en quoi consistent respectivement les métiers de courtier et de trader.

DEVENIR TRADER

Zoom sur le Métier de Courtier

Commençons par le métier de courtier et voyons quels sont son rôle, ses caractéristiques et ses obligations.

Définition Courtier

Le courtier - ou broker en anglais - désigne une activité d'intermédiation commune à différents secteurs d'activité, comme la finance, l'immobilier ou l'assurance, par exemple. Le courtier se définit ainsi comme un intermédiaire entre deux parties dans une opération généralement d'ordre financier.

Plus spécifiquement, en ce qui nous intéresse, le courtier en bourse désigne l'intermédiaire entre les investisseurs et les marchés financiers. Plus précisément encore, le courtier en ligne est l'intermédiaire entre les traders particuliers et différents marchés boursiers, comme le Forex, ou marché des devises, les actions, les indices, les matières premières, etc.

On dit qu'il s'agit d'un intermédiaire car, comme on va le voir plus loin, c'est le trader qui passe ses ordres d'achat ou de vente, mais c'est ensuite son courtier qui les exécute.

Un courtier en bourse peut proposer différents types d'instruments financiers. Certains courtiers sont spécialisés dans les produits dérivés, comme les CFD (Contracts for Difference, ou contrats sur la différence en français), les Futures, ou encore les ETF (Exchange Traded Funds ou, en français, Fonds Négociés en Bourse - FNB), d'autres proposent également des titres de capital, tels que les actions ou des titres de créance, comme les obligations.

Il est donc important pour le trader de choisir un courtier qui propose le ou les instruments qu'il souhaite trader, par exemple un courtier actions pour un stock trader.

trader avec broker fiable

Courtier ECN, STP, No Dealing Desk, ou Market Maker

En termes d'exécution des ordres, il existe différents types de courtiers en bourse : le courtier ECN, le courtier STP, le courtier No Dealing Desk (NDD), ou encore le courtier Market Maker.

Les premiers, les courtiers STP (pour Straight Through Processing) et les courtiers ECN (pour Electronic Communication Network), exécutent les transactions, qui sont totalement informatisées, immédiatement.

Le courtier No Dealing Desk (ou NDD) fournit un accès direct au marché, sans recotations. Il s'oppose au courtier dit Market Maker, ou Dealing Desk (DD), qui se veut la contrepartie de ses clients et qui peut coter en dehors des prix réels du marché. Le courtier NDD peut être STP ou ECN / STP.

TRADER MAINTENANT

Courtier Régulé

Il est important de savoir que le courtage est une activité très réglementée. Pour être autorisé à proposer ses services, le courtier en bourse doit en effet se soumettre à une législation des plus strictes. Il existe ainsi dans le monde entier différentes Autorités de régulation financière chargées notamment de réguler les courtiers, de surveiller les marchés, ou encore de sanctionner les différents acteurs de la bourse. Voici quelques exemples :

  • L'AMF (Autorité des Marchés Financiers) en France,
  • La FCA (Financial Conduct Authority) au Royaume-Uni,
  • La BaFin (Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht) en Allemagne,
  • La CySEC (Cyprus Securities and Exchange Commission) à Chypre,
  • La SEC (Securities and Exchange Commission) aux États-Unis,
  • L'ASIC (Australian Securities and Investments Commission) en Australie.

Pour être autorisé à exercer en France, un courtier doit être régulé par l'une des différentes Autorités de régulation européennes. Un courtier peut détenir plusieurs agréments, délivrés par différents régulateurs, au sein de l'Union Européenne ou dans le monde entier. Par exemple, les sociétés d'investissement Admiral Markets sont autorisées et régulées par plusieurs organismes de régulation en Europe, comme la FCA, la CySEC et l'EFSA (Estonian Financial Supervision Authority), mais aussi en Australie par l'ASIC.

Soulignons que l'AMF a également le pouvoir d'interdire d'exercice en France un courtier qui aurait été régulé par une autre Autorité de régulation européenne en cas de fraude ou de non respect de ses obligations et met à jour régulièrement ses listes noires de courtiers illégaux. Les quatre missions de l'AMF sont la régulation et la supervision des marchés et l'information et la protection des investisseurs. Dans ce cadre, elle détient un pouvoir de sanction.

avis admiral markets

Zoom sur le Métier de Trader

Voyons à présent en détail en quoi consiste le métier de trader.

Définition Trader

Pour donner une définition simple du métier de trader, disons qu'il consiste à acheter et à vendre des actifs financiers (actions, obligations, indices, devises, etc.) dans le but de réaliser des profits, tout en surveillant l'évolution des cours de la bourse en temps réel.

Le métier de trader s'avère protéiforme. Un trader peut être salarié, par exemple d'une banque ou d'une institution financière, ou bien exercer à son compte en tant que trader indépendant. Il peut trader différents actifs ou se spécialiser sur un marché en particulier, comme le trader Forex par exemple. Il peut aussi trader sur une même séance de bourse ou garder ses positions ouvertes plus longtemps : on parle alors respectivement de day trader - ou intraday trader - et de swing trader.

TRADER LE FOREX

Trader Indépendant vs Trader Salarié

Une différence majeure entre les traders réside en leur mode d'exercice de la profession. Si la littérature et le cinéma mettent traditionnellement en lumière le trader salarié, et plus particulièrement en salles de marchés, ces derniers ne sont pas les seuls représentants du métier.

Face au trader salarié, qui peut exercer dans des institutions financières mais aussi, on l'ignore parfois, dans de grandes sociétés, comme par exemple EDF ou la FDJ (Française des Jeux), figure le trader indépendant. Outre simplement leur régime social, la différence principale réside en ce que ce dernier, aussi appelé trader à domicile ou trader particulier, trade pour son compte propre, c'est-à-dire qu'il investit son propre capital, tandis que le premier trade pour compte de tiers et investit ainsi les fonds des clients de son employeur.

Les Différents Styles de Trading

Le trader peut investir en bourse de différentes manières et adopter différents styles de trading qui se définissent selon l'horizon d'investissement choisi, de court à long terme.

On distingue ainsi d'abord les traders qui investissent à court terme. Il s'agit, comme on l'a évoqué, des day traders, ou intraday traders. Ce style de trading consiste à ne garder ses positions ouvertes que de quelques minutes à quelques heures et de les clôturer avant la fin de la séance boursière. À plus court terme encore, figurent les scalpers qui, eux, ne laissent leurs positions ouvertes que quelques secondes. Pour aller encore plus vite, le scalping peut reposer sur des Expert Advisors (EA), des robots qui tradent de manière automatique selon les paramètres définis par le trader.

À l'inverse, les swing traders investissent sur le moyen à long terme. En swing trading, les positions restent ainsi ouvertes d'une séance de bourse à une autre et peuvent le rester de plusieurs jours à plusieurs années.

acheter des actions sur admiral invest

Le Salaire des Traders

Le salaire des traders est là encore très variable d'un trader à un autre, selon différents paramètres qui incluent aussi bien le fait qu'il s'agisse d'un trader particulier ou d'un trader salarié, leur niveau d'études et leur expérience, ou encore le pays ou l'entreprise dans lequel ou laquelle ils exercent.

Du côté des salariés, les salaires des traders sont assez disparates. En France, par exemple, un trader débutant gagne entre 4 000 et 6 000 euros par mois. Le salaire moyen d'un trader y est de 70 000 euros hors bonus, lesquels peuvent s'élever jusqu'à 8 fois le salaire de base. Soulignons que ces bonus sont encadrés et plafonnés en France.

À titre de comparaison, aux États-Unis, un trader débutant à Wall Street touche un salaire de base moyen de 93 000 dollars par an et des bonus moyens de 180 000 dollars. Le salaire d'un trader plus expérimenté y est de 130 000 dollars et ses bonus de 3,6 millions de dollars par an. Soulignons que les revenus des traders aux États-Unis sont totalement déplafonnés et peuvent atteindre, chez Goldman Sachs par exemple, plus de 20 millions de dollars. Toujours chez Goldman Sachs, un trader junior débute avec un salaire de 130 000 dollars et un bonus de 250 000 dollars par an.

En ce qui concerne les revenus des traders indépendants, là encore les écarts sont grands. Ces disparités sont à relier aux profils très variés parmi les traders particuliers. Certains sont en effet totalement novices alors que d'autres ont déjà occupé des postes dans le milieu financier avant de se lancer à leur compte. Certains exercent le trading à domicile à temps plein alors que d'autres en font une activité secondaire. Enfin, selon le capital investi, les revenus dégagés par un trader ou un autre s'avèrent logiquement variables.

COMMENCER À TRADER

Quelles Études pour Devenir Trader ou Broker ?

Pour avoir une chance d'être embauché comme trader au sein d'une banque ou d'une grande entreprise, il s'avère indispensable d'avoir suivi de longues études en finance et obtenu un diplôme parmi les plus prisés. Notons que les meilleurs traders sont presque tous issus des universités et écoles supérieures les plus prestigieuses au monde.

Parmi les meilleurs diplômes pour devenir trader, soulignons sans chauvinisme que plusieurs universités et écoles françaises occupent régulièrement la tête du classement du Financial Times des meilleurs masters de finance au monde, parmi lesquelles les très réputées Université de Paris Dauphine, HEC, ESCP Europe, ou encore EDHEC. Le classement 2020 offre ainsi les cinq premières places à des établissements tricolores :

  1. HEC Paris
  2. ESCP Business School
  3. Skema Business School
  4. ESSEC Business School
  5. EDHEC Business School

En ce qui concerne les traders indépendants, en revanche, aucun cursus spécifique n'est requis et on peut tout à fait devenir trader à domicile sans diplôme. Bien sûr, ne pas passer de diplôme ne veut pas dire ne pas se former. Même à titre indépendant, même pour compte propre, le trading est une activité qui demande de nombreuses connaissances en bourse.

Quels que soient le cursus et l'expérience de l'aspirant trader particulier, il est toujours indispensable de se former au trading avant de commencer à trader. Admiral Markets accorde ainsi une grande place à l'accompagnement et à la formation de ses traders et met à leur disposition de nombreuses ressources pédagogiques gratuites, telles que :

de trader zéro à trader pro

Du côté du métier de courtier, aucun diplôme n'est formellement requis mais dans les faits, il est préférable d'avoir suivi un cursus en finance. Les études de finance permettent de plus d'effectuer des stages en finance de marché, ce qui s'avère une bonne porte d'entrée au métier de broker.

Autres Métiers de la Finance et Évolutions de Carrière

S'ils sont les plus connus du grand public, courtier et trader ne sont pas les seuls métiers de la finance de marchés. Avant de détailler ces derniers, soulignons qu'ils se divisent en trois grandes familles :

  1. Les métiers du front office, chargés de passer les ordres sur le marché et en contact avec les clients,
  2. Les métiers du middle office, qui opèrent en support du front office,
  3. Les métiers du back office, chargés de la conformité des opérations.

Aux côtés du courtier et du trader, on compte ainsi un certain nombre d'autres professions, telles que l'assistant trader, le commercial (ou Sales), l'analyste financier, le responsable Back Office, ou encore le gestionnaire de portefeuille ou gestionnaire de fonds.

En termes d'évolution de carrière, elles s'avèrent nombreuses, selon le profil des candidats. Le courtier de bourse peut connaître une évolution en trader, par exemple, de même que l'analyste financier ou inversement. L'assistant trader aspire également tout naturellement à devenir trader.

DEVENIR TRADER

FAQ : Questions Fréquentes sur les Métiers de la Finance

  • Quel Courtier pour Trader ?

Choisir le meilleur courtier pour trader est capital pour tout trader. Pour être sûr de son choix et éviter les arnaques au trading de courtiers illégaux, il est indispensable de se poser les dix questions suivantes :

  1. Est-ce que le courtier est régulé ?
  2. Comment le courtier assure-t-il la sécurité des fonds de ses traders ?
  3. Quels marchés et instruments propose le courtier ?
  4. L'exécution des ordres est-elle de qualité ?
  5. Quelles plateformes de trading propose le courtier ?
  6. Quelles stratégies de trading sont autorisées par le courtier ?
  7. Quels spreads et autres frais de courtage applique-t-il ?
  8. Le courtier offre-t-il une formation au trading ?
  9. Le courtier dispose-t-il d'un bon service client ?
  10. Offre-t-il la possibilité de choisir son effet de levier ?
  • Qu'est-ce qu'un Courtier en Trading ?

Comme on l'a vu précédemment, le courtier, aussi appelé broker, est un intermédiaire entre les investisseurs et les marchés financiers. Il est chargé d'exécuter les ordres au marché que passe le trader. Avant toute chose, rappelons qu'il doit être régulé par une Autorité de régulation compétente.

  • Comment Trouver un Bon Courtier ?

Trouver un courtier est chose aisée sur Internet, tant l'offre est abondante. Mais trouver un bon courtier est une tâche plus délicate car les arnaques au trading sont malheureusement courantes sur la toile. Pour éviter les courtiers illégaux, il est impératif de choisir un courtier régulé. On peut le vérifier facilement sur le site du Regafi, lequel répertorie toutes les entreprises financières autorisées à exercer en France.

TRADER MAINTENANT

Formation Bourse

À propos d'Admiral Markets

En tant que broker régulé, Admiral Markets vous fournit un accès aux plateformes de trading parmi les plus utilisées dans le monde. Avec nous, vous pouvez trader les CFD, les actions et les ETF. Voici un récapitulatif Pourquoi Trader avec Admiral Markets !

avis admiral markets

Références

avertissement risques