Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous donnez votre accord pour que les cookies soit utilisés. Pour plus de détails, y compris comment vous pouvez modifier vos préférences, veuillez lire notre Politique de Confidentialité.
En savoir plus J`accepte
79% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. expand_more

Sales Trader - Fiche Métier : Tout Savoir sur le Métier de Vendeur sur les Marchés Boursiers

Février 23, 2021 12:00 Europe/Paris
Temps de lecture: 10 minutes

Si le trader en bourse est le métier de la bourse le plus connu du grand public, il n'en reste pas moins une notion floue, tant la littérature ou le cinéma en ont dressé un portrait stéréotypé, sinon fantasmé. Il faut notamment savoir qu'il existe différents types de traders, parmi lesquels le Sales Trader. Pour tout savoir sur ce métier, découvrez sans plus tarder notre fiche métier dédiée.

 

Qu'est-ce qu'un Sales Trader ? - Définition

Malgré leur dénomination proche, soulignons d'abord que le métier de sales trader est différent de celui de trader. Là où le trader est chargé de passer des ordres sur le marché, le sales est un conseiller clientèle sur les marchés financiers dans une banque ou une institution d'investissement avec une licence appropriée.

Le sales est souvent spécialisé sur un actif en particulier (les actions, les obligations, les produits structurés, comme les ETF (Exchange Traded Funds, ou en français FNB pour Fonds Négociés en Bourse), ou encore les produits dérivés, comme les CFD - Contracts For Difference) et un certain type de clientèle.

Concrètement, le métier de sales consiste à nouer et à entretenir la relation avec ses clients en vue de leur proposer des stratégies d’investissement ou d'exécuter pour leur compte des ordres sur le marché.

Il fait ainsi partie des métiers du Front Office, de même que le trader, lequel se voit ensuite chargé de passer les ordres que les sales ont négociés.

DEVENIR TRADER

Quel est le Salaire d'un Sales sur les Marchés Financiers ?

À l'instar des revenus du trader, le salaire du sales diffère selon différents critères, tels que leur ancienneté, l'entreprise qui les emploie, ou encore le pays où ils exercent.

Voici quelques exemples de salaires d'après le site Glassdoor pour le job de sales par pays :

Le salaire des sales varie également selon l'entreprise pour laquelle ils travaillent. Voici quelques exemples, toujours d'après le site Glassdoor :

ouvrir un compte de trading

Comment Devenir Sales en Bourse ?

À l'instar des études pour devenir trader, le cursus à privilégier pour devenir sales se veut également long et élitiste. La sélection s'avère en effet serrée et se fait sur diplôme, avec une nette préférence pour un Master d'École Supérieure de Commerce ou d'Ingénieur et une Spécialité en Finance de Marchés.

Pour trouver un emploi de sales, equity sales, ou FX sales trader (Forex), avoir effectué un stage de sales s'avère un très bon atout. À l'issue de son stage, il est possible de se voir embauché comme junior sales, mais on peut aussi commencer sa carrière comme assistant sales trader et évoluer ensuite vers le métier de sales.

Un peu différent du travail de sales, le métier d’assistant sales consiste essentiellement à simplifier les tâches quotidiennes du sales afin que ce dernier se consacre entièrement à la relation client. Il participe ainsi au pricing des produits, à la gestion des problèmes rencontrés avec le Middle Office, ou encore aux tâches administratives (gestion des e-mails, des statistiques du desk, ou encore de l'automatisation de certains processus).

TRADER MAINTENANT

Les Autres Métiers de la Finance de Marchés

La finance de marchés regroupe un certain nombre de métiers proches mais distincts. Sales, Trader, Broker : les différences sont grandes mais pourtant souvent ignorées.

Le Trader

On a évoqué plus haut la différence entre Sales et Trader : le premier est chargé de proposer des investissements à ses clients alors que le second est chargé, lui, de passer les ordres négociés préalablement par les sales.

Le trader peut être salarié ou trader indépendant. Dans ce cas, il trade pour compte propre et investit ses propres économies. Si les postes de trader sont soumis à un recrutement très sélectif et conditionnés par des diplômes prestigieux à bac+5, voire bac+6, l'activité de trader à domicile se veut elle accessible à tous, sans conditions de diplôme. Bien sûr, même sans diplôme en finance de marchés, l'investisseur particulier se doit néanmoins de se former en bourse avant de commencer à trader. C'est pourquoi Admiral Markets offre à ses traders une formation en bourse gratuite et complète qui inclut notamment :

de trader zéro à trader pro

Le trader peut se spécialiser sur un marché boursier en particulier, par exemple le Forex, les Indices, ou les Matières premières, mais il peut aussi préférer investir sur plusieurs marchés en parallèle afin de diversifier ses placements. Il peut aussi se spécialiser davantage en ne choisissant d'investir que sur une seule paire de devises, par exemple l'EUR/USD, une seule matière première, par exemple le pétrole brut, ou encore sur un seul indice, par exemple le DAX 30.

Le Broker

Le broker, ou courtier en français, est un métier encore plus différent, et malgré tout on confond souvent courtier et trader. Le broker fait partie des intermédiaires, l'une des quatre familles d'acteurs de la bourse. Celle-ci s'organise de la manière suivante :

  1. Les émetteurs,
  2. Les investisseurs,
  3. Les intermédiaires,
  4. Les régulateurs.

Les émetteurs regroupent les différentes entités qui émettent des titres, qu'il s'agisse d'entreprises qui émettent des actions en vue de lever des fonds ou d'États qui émettent des obligations afin de se refinancer et de réduire leur dette.

Les investisseurs, ensuite, désignent les entités qui achètent les titres émis. Il peut s'agir de particuliers ou d'entreprises telles que les fonds d'investissement. C'est de cette famille d'acteurs de la bourse que relève le trader, particulier comme salarié.

Les intermédiaires rassemblent de leur côté les différentes entités nécessaires au traitement de ces différentes opérations. Les intermédiaires peuvent être :

  • Des entreprises de marché, par exemple Euronext, qui dirige les bourses européennes de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne,
  • Les PSI (Prestataires de Services d'Investissement), comme les banques ou les courtiers en bourse, chargés de transmettre et traiter les ordres de bourse,
  • Les compensateurs, des entités chargées de transférer les titres aux investisseurs et de régler les sommes dues aux émetteurs.

En leur qualité de PSI, c'est à cette famille d'acteurs de la bourse qu'appartient le broker.

Dernière catégorie, les régulateurs comprennent eux l'ensemble des Autorités de régulation mondiales.

Il faut en effet savoir que l'activité de brokerage - ou courtage - financier est soumise à une réglementation très stricte et se trouve régulée par des Autorités de régulation propres à chaque pays. Voici quelques exemples de régulateurs :

  • En France : l'AMF (Autorité des Marchés Financiers),
  • En Angleterre : la FCA (Financial Conduct Authority),
  • En Allemagne : la BaFin (Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht),
  • À Chypre : la CySec (Cyprus Securities and Exchange Commission),
  • Aux États-Unis : la SEC (Securities and Exchange Commission),
  • En Australie : l'ASIC (Australian Securities and Investments Commission),
  • En Chine : la CSRC (China Securities Regulatory Commission).

Soulignons que pour être autorisés à exercer en France, les brokers doivent être régulés par une Autorité de régulation européenne. Ainsi, les sociétés d'investissement Admiral Markets s'avèrent dûment autorisées et régulées par différents organismes de régulation dans le monde, tels que la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC) à Chypre, la Financial Conduct Authority (FCA) au Royaume-Uni, l'Estonian Financial Supervision and Resolution Authority (EFSA) en Estonie et l'Australian Securities and Investments Commission (ASIC) en Australie.

trader avec broker fiable

Formation Bourse

À propos d'Admiral Markets

En tant que broker régulé, Admiral Markets vous fournit un accès aux plateformes de trading parmi les plus utilisées dans le monde. Avec nous, vous pouvez trader les CFD, les actions et les ETF. Voici un récapitulatif Pourquoi Trader avec Admiral Markets !

avis admiral markets

Références