Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous donnez votre accord pour que les cookies soit utilisés. Pour plus de détails, y compris comment vous pouvez modifier vos préférences, veuillez lire notre Politique de Confidentialité.
En savoir plus J`accepte
79% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. expand_more

Les marchés boursiers plongent avant le discours de la Fed

Février 23, 2021 11:17
Ghiles Guezout

Les marchés boursiers européens évoluent en baisse en ce début de séance de mardi, les principaux indices évoluant dans le rouge, ne parvenant pas à capitaliser sur la hausse des indices asiatiques durant la nuit.

Les actions en Asie ont été mitigées. Le Hang Seng de Hong Kong a grimpé de 1,2 % après avoir chuté de 0,6 % auparavant et le Shanghai Composite, la référence chinoise, a baissé de 0,2 % après avoir gagné 0,8 % pendant la session.

L'indice paneuropéen Euro Stoxx 50 a baissé de 0,87 % en milieu de matinée. Parmi les principaux indices, le CAC 40 a cédé 0,2 %, le DAX 30 a chuté de 1,2%, tandisque le FTSE 100 ne glisse que de 0,06 %, aidé par les bons chiffres de l'emploi au Royaume-Uni publiés plus tôt ce matin.

Aux États-Unis, les contrats à terme sur le S&P 500 ont baissé de 0,37 % et les contrats à terme sur l'indice Dow Jones Industrial Average se sont affaiblis de 0,12 %. L'indique technologique Nasdaq affiche une plus forte chute de 0,95 %.

Les secteurs des biens de consommation de base et des technologies de l'information ont mené les pertes tandis que les secteurs de l'industrie et de l'énergie ont augmenté. 

La baisse des marchés boursiers s'est accentuée ce matin, malgré des nouvelles plutôt rassurantes en provenance du Royaume-Uni. En effet, il semblerait qu'une seule injection du vaccin produit par Pfizer a conduit à une réduction de 57 % des cas de Covid-19 chez les personnes âgées de 80 ans et plus, passant à 88 % après une seconde dose, selon les données préliminaires du programme d'inoculation du Royaume-Uni. En outre, le taux de chômage au Royaume-Uni est passé à 5,1 % au cours du dernier trimestre de l'année, contre 5 % pour les trois mois de novembre, alors que le pays se remettait d'une deuxième vague meurtrière de coronavirus. Le nombre de demandeurs d'emplois a baissé de 20k en janvier, tandis que les analystes tablaient sur une hausse de 35k.

Dans l'actualité des entreprises, l'action Airbus a fait un bond de 3,3 % poursuivant une série de gains sur trois jours et BP a grimpé de 2,2 %. Aviva vend ses activités françaises à l'assureur mutuel Aema pour 3,2 milliards d'euros en espèces et utilisera le produit de cette vente pour les besoins généraux de l'entreprise, notamment pour réduire la dette et investir dans la croissance à long terme.

Les moteurs Boeing 777 de Pratt & Whitney sont déjà soumis à un nouvel examen. Les autorités américaines de réglementation de la sécurité aérienne examinent la possibilité d'imposer des inspections accrues de certains moteurs Pratt & Whitney après qu'un moteur d'un vol de United Airlines soit tombé en panne au-dessus d'une ville près de Denver, a déclaré la FAA.

Facebook a déclaré qu'un accord avait été conclu avec le gouvernement australien pour restaurer les pages d'information sur la plateforme de l'entreprise de médias sociaux, après une interruption de cinq jours au niveau local en raison d'un désaccord sur le paiement du contenu. Facebook avait retiré les actualités de sa plateforme en Australie la semaine dernière, alors qu'une législation qui obligerait effectivement Facebook et Google à payer les entreprises de médias traditionnels pour le contenu a fait son chemin au parlement du pays. La législation est largement suivie dans le monde entier et pourrait servir de modèle pour que d'autres pays puissent obliger les géants de la technologie à payer pour le contenu.

Le titre HSBC a perdu 2 % après que ses bénéfices annuels aient fortement chuté en raison de la pandémie de Covid-19, chutant de 34 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 8,78 milliards de dollars. Cela dépasse cependant les attentes des analystes, qui s'élèvent à 8,33 milliards de dollars. Toutefois, la banque a abandonné son objectif de rentabilité à long terme, et a dévoilé une stratégie révisée axée principalement sur la gestion de patrimoine en Asie, soulignant les perspectives difficiles pour le secteur bancaire avec des taux d'intérêt à des niveaux historiquement bas.

Spotify va étendre son empreinte mondiale en ajoutant 85 marchés. La société de streaming sera disponible dans 36 langues supplémentaires, et les nouveaux marchés représentent un accès à plus d'un milliard de personnes.

L'euro est resté pratiquement inchangé par rapport au dollar américain, en baisse de 0,04 % à 1,2150. La livre sterling a augmenté de 0,2 % par rapport au dollar, évoluant à 1,4090.

En ce qui concerne les matières premières, le Brent de référence international a encore augmenté de 0,6 % pour atteindre 64,75 dollars le baril. L'or a baissé de 0,3 % à 1 803,15 dollars l'once.

Les rendements des obligations allemandes à 10 ans ont augmenté jusqu'à -0,309% et les rendements des obligations du gouvernement britannique à 10 ans, connues sous le nom de gilts, ont augmenté jusqu'à 0,717%. Les rendements du Trésor américain à 10 ans sont passés de 1,370 % à 1,371 %. Les rendements et les prix évoluent dans des directions opposées.

Les traders vont surveiller aujourd'hui surtout le discours de Powell, Président de la Fed, au Congrès américain à 16h00. Powell devrait donner un éclaircissement sur l'engagement de la Fed à maintenir la politique monétaire extrêmement accommodante, à un moment où les taux obligataires remontent.