Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous donnez votre accord pour que les cookies soit utilisés. Pour plus de détails, y compris comment vous pouvez modifier vos préférences, veuillez lire notre Politique de Confidentialité.
En savoir plus J`accepte
81% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 81% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. expand_more

Ne manquez pas les opportunités de l'Élection Américaine en Bourse !

Octobre 12, 2020 10:56

Par Ghiles Guezout

Tradez la Bourse Américaine


  • L'élection américaine augmente la volatilité des marchés et offre des opportunités d'investissement uniques à court et long terme
  • De telles opportunités attirent beaucoup de traders et d'investisseurs sur les marchés financiers, accentuant les mouvements des prix
  • Le S&P 500 a augmenté de plus de 14 000 points après le krach du coronavirus, ne manquez pas les prochains 14 000 points à la hausse ou à la baisse !
  • Cette élection US est encore plus spéciale et intéressante en bourse avec le Covid-19, de forts mouvements de marchés sont attendus


Faites comme les plus grands traders et ne passez pas à côté d'une opportunité d'investissement qui revient rarement !

trader l'élection américaine

Impact des élections américaines sur les marchés financiers

Source : Admiral Markets, réalisé le 12 octobre 2020

Avec Admiral Markets UK Ltd vous pouvez trader :

  • L'indice du Dollar (USDX), EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, AUD/USD, NZD/USD, USD/CHF, USD/CAD et des dizaines d'autres devises
  • Le S&P 500, le Dow Jones, le Nasdaq, le VIX et plein d'autres indices boursiers internationaux
  • L'Or, l'Argent et d'autres matières premières
  • Plus de 4 000 actions et ETF (fonds négociés en bourse) américains et internationaux
  • Mais aussi investir dans les actions et les ETF au comptant sur un compte titres

Investir en bourse ? Oui c'est le bon moment avec Admiral Markets

  • Des opportunités de marché
  • Un large choix d'instruments
  • Les spreads parmi les plus bas du marché (EUR/USD à 0,6 pip, Dow Jones à 2 pips, DAX à 0,8 pip !)
  • Des outils de trading avancés
  • Des analyses en vidéo quotidiennes et en direct

trader la bourse américaine

Tout ce dont vous avez besoin pour investir en bourse lors de l'élection américaine et au-delà est chez Admiral Market !

Commencez dès maintenant à vous préparer pour le jour J. Cet article va vous donner toutes les cartes pour être prêt à trader et investir en bourse face aux élections présidentielles qui arrivent, dont des exemples pratiques pour investir en toute autonomie avant, pendant et après les élections.

Pensez à télécharger le logiciel de bourse MetaTrader 5 pour suivre les cours en direct et vous entrainer.

Quel impact pourrait avoir l'élection présidentielle sur les Marchés Financiers ?

Voici quatre scénarios de résultats des élections présidentielles US de 2020 et leur potentiel impact en bourse.

Une élection contestée

Ce premier scénario un peu catastrophe pourrait se réaliser en cas d'importants retards dans le dépouillage des bulletins de vote envoyés par correspondance.

Biden et Trump pourraient ainsi revendiquer tous deux la victoire, l'un après l'autre, sur la base des résultats qui sortent au compte goute et qui peuvent faire évoluer les résultats finaux. Dans ce cas,

  • Les marchés boursiers pourraient souffrir de leur pire ennemi, à savoir l'incertitude. De plus, une nation de plus en plus divisée représente un risque pour l'économie et ferait chuter les indices boursiers.
  • L'Or pourrait également suivre le mouvement baissier, alors que ce dernier a échoué à assurer son rôle d'actif refuge ces derniers mois.
  • Le Dollar et le Yen (actifs refuges) seraient probablement les principaux bénéficiaires dans ce scénario.

C'est un scénario peu probable, mais pas du tout à négliger si les Américains ont massivement recours au vote par correspondance et que la Poste ne parvient pas à tout traiter rapidement.

Victoire de Biden avec les républicains au Sénat

C'est le scénario le plus probable pour cette élection présidentielle compte tenu des sondages d'opinion actuels. Dans ce cas,

  • Les indices boursiers internationaux pourraient afficher une hausse (rallye de soulagement), car Biden pourra mettre en place ses politiques plutôt favorables aux affaires et aux marchés, mais les mesures les plus à gauche risquent d'être bloquées par le Sénat.
  • Le Dollar, monnaie refuge, reculerait probablement en réaction
  • Tandis que l'Or pourrait rebondir modestement.

Biden président et les deux chambres démocrates

Dans le cas où Biden gagne la présidence et les démocrates reprennent le contrôle du Sénat - ils devraient pouvoir facilement garder la Chambre - les indices boursiers pourraient chuter.

La raison en est que les marchés craindraient que les législateurs de gauche comme Elisabeth Warren, Bernie Sanders et Alexandra Ocasio Cortez ne poussent pour une réglementation financière stricte et à des hausses d'impôts.

Alors que les marchés actions craindraient des politiques peu favorables au marché, l'Or pourrait profiter des perspectives de relances budgétaires massives, surtout si les démocrates approuvent un vaste "New Deal vert" pour lutter contre le changement climatique. Les liquidités du gouvernement et de la Fed feraient probablement augmenter les cours de l'Or.

Le Dollar américain chuterait dans ce scénario de dépenses massives. Une partie des fonds se retrouverait en effet à quitter les États-Unis pour d'autres marchés.

Ce scénario a une probabilité moyenne, car la bataille pour le Sénat est serrée, et il est plus probable qu'il reste républicain.

Victoire de Trump et statu quo au Congrès

Si le président sortant Donald Trump est réélu en novembre,

  • Les marchés boursiers devraient afficher un rallye haussier. En effet, ils salueraient la continuité d'une politique pro-marché, ainsi que la baisse de l'incertitude.
  • Le prix de l'Or pourrait également progresser, alors que Trump pourrait augmenter les dépenses budgétaires. Les démocrates de la Chambre des représentants seraient probablement d'accord avec une augmentation des dépenses.
  • Pour le Dollar, ce serait légèrement négatif à court terme car les craintes s'estomperaient, mais la tendance pourrait se retourner à mesure que la croissance américaine s'accélère.

A ce stade, ce scénario a une probabilité plutôt faible, car Trump est en retard dans les sondages.

Comment Investir en Bourse lors de l'élection américaine ?

Que vous soyez un trader de court terme ou investisseur de long terme, la volatilité des marchés boursiers durant la période des élections américaines reste un facteur de risque, mais offre également beaucoup d'opportunités.

  • Les investisseurs de long terme peuvent faire le choix d'ignorer le bruit d'une élection présidentielle. Mais cela pourrait leur faire manquer des opportunités d'ajuster leur portefeuille. En effet, que ce soit Trump ou Biden le vainqueur de la prochaine élection, les marchés vont réagir et il faudra adapter ses avoirs. La crise du coronavirus a permis à beaucoup d'investisseurs de rééquilibrer leur portefeuille, en par exemple supprimant des secteurs faibles et rajoutant les secteurs renforcés par le coronavirus. Le même schéma pourrait se reproduire après cette élection, surtout en cas de changement de président et de priorités politiques. Peut-être une occasion d'amorcer le virage écologique dans votre portefeuille sur une victoire de Biden, ou de renforcer vos acquis avec Trump ? Le compte titre pour investir dans des actions et ETF (fonds négociés en bourse) c'est Invest.MT5.
  • Les traders de court terme peuvent également tirer leur épingle du jeu avec l'élection présidentielle, alors que la volatilité et les opportunités de trading peuvent augmenter. En effet, les traders peuvent profiter des mouvements des marchés en séance et à court terme, à la hausse, comme à la baisse. Attention tout de même à maîtriser l'effet de levier et à respecter un bon money management en ces périodes de forte volatilité. Le compte de trading CFD (contrat pour différence) avec effet de levier c'est Trade.MT5.
  • Une stratégie mixte, et peut-être la meilleure pour ceux qui veulent profiter au mieux de la période électorale, sans prendre trop de risques, peut consister à détenir un investissement de long terme moins risqué, et pratiquer le trading de court terme pour essayer de maximiser les profits, en prenant un peu plus de risques. Selon votre niveau d'appétit pour le risque, vous pouvez choisir d'investir plus fortement dans l'une ou l'autre forme d'investissement. Cela est particulièrement aisé avec Admiral Markets, qui propose des comptes d'investissement en actions et ETFs, ainsi que des comptes de trading.

commencez à trader l'élection US

Analyse des sondages de l'élection Trump vs Biden

Concernant les sondages des élections présidentielles opposant Trump et Biden, nous suivrons les chiffres de deux entités réputées pour cet exercice, à savoir :

  • FiveThirtyEight
  • The Economist

Cette mise à jour des sondages de l'élection américaine date du 04 octobre 2020, soit quelques jours après le premier débat présidentiel qui était très stérile entre les deux candidats, et après l'hospitalisation de Donald Trump qui a été infecté par le Covid-19.

L'élection présidentielle de 2020 se jouera probablement dans cinq États "pivots", alors que la Californie et New York voteront très probablement pour Biden et que le Wyoming et l'Alabama voteront quasi certainement pour Trump.

Les cinq principaux États "pivots", appelés « swing states » sont la Pennsylvanie (Biden est à +5,3% contre Trump dans les sondages de FiveThirtyEight du 4 octobre), la Floride (Biden +2,2%), le Wisconsin (Biden +6%), le Michigan (Biden +7,6%) et l'Arizona (Biden +2,3%). Trump avait remporté les cinq États en 2016.

Biden garde donc encore une confortable avance dans ces États clé, mais dans certains d'entre eux, l'écart tend à s'agrandir, notamment dans la Pennsylvanie et la Floride, mais l'écart s'est réduit dans le Michigan et dans l'Arizona.

Les sondages locaux indiquent donc actuellement la possibilité d'une victoire écrasante de Biden, même le Texas (Trump +4%) et l'Alaska (Trump +8,1%) sont relativement serrés. (En 2016, Trump a battu Clinton de 9% au Texas et de 14,7% en Alaska). Mais dans le même temps, Trump rattrape son retard dans des États comme la Floride et la Caroline du Nord (Biden +0,7%)

Le modèle de FiveThirtyEight indique une probabilité de 81% de victoire de Biden au niveau national, avec une avance de 7,2 points dans les sondages. Un écart qui s'est creusé par rapport aux 77% de chances de victoire de Biden, et l'avance de 6,9% points du 19 septembre 2020.

sondage election americaine 04-10-20

Source : FiveThirtyEight, réalisé le 4 octobre 2020

A la même date, les prévisions de The Economist sont de 87% pour une victoire de Biden (86% le 19 septembre), qui a 8,2 points d'avance (8,0% précédemment) sur Trump dans les différentes moyennes du vote national. Les écarts sont toutefois plus serrés dans les États qui déterminent le résultat, donc tout est possible.

sondage biden vs trump 04-10-20

Source : The Economist, réalisé le 4 octobre 2020

Concernant le Sénat, la bataille semble plus serrée selon les prévisions de FiveThirtyEight. En effet, ils estiment que les démocrates ont une légère avance pour remporter le Sénat, avec une probabilité de 63%. Mais l'écart se creuse là aussi, alors que la probabilité n'était que de 59% le 19 septembre.

Les démocrates pourraient largement remporter l'élection présidentielle selon les sondages, mais une victoire au Sénat va certainement être beaucoup plus difficile à obtenir.

Méfiez-vous des sondages : rappelez-vous l'élection de 2016

L'élection de 2016 est un exemple parfait de la façon dont les sondages peuvent se tromper et de la rapidité avec laquelle le marché peut intégrer de nouvelles informations et agir en conséquence.

La nuit de l'élection américaine de 2016, alors que de plus en plus d'États ont commencé à rendre compte de leurs résultats et qu'une victoire de Trump se dessinait de plus en plus, les marchés boursiers ont rapidement chuté. Le S&P 500 avait chuté de plus de 5% en pré-marché, mais avait terminé la séance en hausse de plus de 1%. Un rallye haussier s'est ensuite formé durant les semaines qui ont suivi l'élection de Trump. A plus long terme, entre 2017 et 2019, le rendement annuel moyen de l'indice a été supérieur à 14%.

Pourtant, avant l'élection, les prévisions étaient catastrophiques pour les marchés boursiers en cas de victoire de Trump. Au final, la catastrophe n'a duré que quelques heures, suivie d'une longue et solide période de hausse des marchés.

La Bourse a été un bon indicateur pour les élections américaines

Alors que les sondages ont montré leur limite lors de l'élection de 2016, un autre facteur a été sensiblement plus précis pour prédire la victoire du prochain président. En effet, la performance de l'économie et des marchés boursiers a joué un rôle majeur dans l'issue des élections présidentielles aux États-Unis.

Selon Dan Clifton de Strategas Research Partners, l'histoire montre qu'éviter une récession dans les deux années précédant une élection est un indicateur clé de la réélection.

Au cours des 100 dernières années, tous les présidents américains qui ont évité une récession pendant cette période ont été réélus. Un seul, Calvin Coolidge, a été réélu après une récession au cours des deux années précédant les élections.

Ses recherches montrent également que la performance des marchés boursiers avant les élections a été un indicateur important du résultat. La performance du S&P 500 dans les trois mois précédant le vote a permis de prédire 87% des élections depuis 1928 et 100% depuis 1984.

Lorsque les performances boursières sont positives, le parti sortant l'emporte. Si la bourse a au contraire subi des pertes au cours de la période de trois mois précédent l'élection, le parti sortant est perdant.

Pour Trump en 2020, le facteur de la récession lui est fortement défavorable, mais il a encore une chance concernant une poursuite du rebond des marchés boursiers d'ici le mois de novembre.

Source : Strategas Research Partners, réalisé le 12 octobre 2020

L'élection présidentielle US et la Bourse selon le temps : La théorie du Cycle Electoral

La théorie du cycle électoral de quatre ans a été développée pour la première fois par Yale Hirsch, un éminent historien des marchés boursiers. De nombreux autres gestionnaires de fonds macroéconomiques mondiaux ont également passé du temps à analyser les performances des marchés boursiers pendant les années d'élection américaine.

Toutefois, d'une manière générale, la plupart des analystes arrivent à la conclusion que, dans l'ensemble :

  • Les deux premières années d'un mandat présidentiel sont généralement les plus faibles en bourse ;
  • Alors que les deux dernières années peuvent offrir des rendements boursiers bien supérieurs à la moyenne.

Cela s'explique notamment par le fait que :

  • Les deux premières années d'un mandat sont remplies de nouvelles idées qui peuvent prendre un certain temps à se concrétiser et à se propager dans l'économie.
  • Au cours des deux dernières années, le parti au pouvoir se concentre davantage sur la réélection, ce qui lui permet d'établir un programme et une politique plus favorables au marché.

Selon Jurrien Timmer, le directeur Global Macro de Fidelity Management, l'aspect le plus intéressant du cycle électoral de quatre ans est que les différences des deux premières années ont disparu dès la quatrième année.

Ceci est également confirmé en partie par le pourcentage de gain de l'indice Dow Jones Industrial Average de 1949 à 2019 à chaque étape du cycle électoral de quatre ans : post-électoral, à mi-parcours, pré-électoral et année électorale, comme le montre l'image ci-dessous :

cycle électoral et bourse

Source : Jeffery Hirsch, réalisé le 12 octobre 2020

Certains analystes ont même pris cette théorie et l'ont testée à partir de 1789 ! Par exemple, Timmer a analysé les données mensuelles de 1789 en utilisant un mélange des indices boursiers S&P 500 et Dow Jones Industrial Average. Ce qu'il est intéressant de noter ici, c'est que le schéma reste vrai :

  • Les deux premières années d'un mandat présidentiel sont généralement les plus faibles ;
  • Tandis que les deux dernières années sont généralement les plus fortes.

C'est ce que montre le diagramme à barres rouges ci-dessous :

cycle présidentiel

Source : Fidelity, réalisé le 12 octobre 2020

Visualisation du cycle électoral sur un Graphique Boursier

Dans le graphique de l'indice boursier S&P 500 ci-dessous, les lignes noires indiquent les dernières élections présidentielles américaines et la prochaine.

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, SP500 CFD, graphique mensuel (entre mais 2005 et septembre 2020), réalisé le 19 septembre 2020 à 17h35. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Si toutes les années électorales ne se sont pas terminées par des bénéfices, les périodes de hausse ont été plus nombreuses que les autres, ce qui est conforme à l'analyse des données à long terme évoquée plus haut.

Mais d'autres facteurs ont aussi largement impacté la performance de la bourse, notamment lors de la crise financière de 2008 et la bulle internet de 2000.

L'année de l'élection présidentielle de 2016 de Trump vs Clinton s'est terminée avec un gain de 11,9%, comme le suggère l'analyse à long terme.

Toutefois, il est intéressant de noter que l'année suivante n'a pas été faible et a même continué à surpasser les moyennes historiques. Cela s'explique par le fait que Donald Trump a annoncé des politiques favorables aux entreprises, telles que des réductions de l'impôt sur les sociétés. Cela a contribué à alimenter un boom boursier pour 2017 avant une année de baisse en 2018.

Cette analyse graphique des récents cycles électoraux nous permet donc de souligner l'importance d'avoir une vue d'ensemble de l'économie et de l'impact des nouvelles politiques mises en place lorsqu'il s'agit d'investir en bourse selon l'élection présidentielle américaine.

A quel Moment Investir en Bourse selon le Cycle Électoral US ?

La tendance à la hausse de la bourse au cours des deux dernières années du cycle électoral de quatre ans n'est qu'un des aspects sur lesquels il faut se concentrer. Il serait sage de ne pas se focaliser uniquement sur ce biais.

L'analyse de la situation économique générale, des secteurs performants et des fondamentaux des entreprises devrait également jouer un rôle important dans toute décision d'investissement.

Saviez-vous que le compte Admiral Markets Invest.MT5 vous permet d'investir dans des actions et des ETF de 15 des plus grandes bourses du monde ? Vous pouvez aussi :

  • Ouvrir un compte avec un dépôt minimum de 1 € seulement et investir à partir de 0,01 $ par action avec des frais de transaction minimum de 1 $ seulement sur les actions américaines
  • Recevoir gratuitement des données de marché en temps réel, sans délai et sans frais supplémentaires
  • Créer un flux de revenus passifs en percevant des dividendes
  • Utiliser la plateforme de trading de renommée mondiale MetaTrader 5, qui est une plateforme de trading multi-classes d'actifs.

Vous pouvez commencer dès maintenant en cliquant sur la bannière ci-dessous et en profitant de toutes les fonctionnalités ci-dessus et bien plus encore !

trader les actions lors de l'élection présidentielle

Tout en gardant un point de vue global, les investisseurs peuvent toutefois utiliser le cycle électoral de différentes manières. Certaines sont mises en évidence ci-dessous :

1. Investir dans les secteurs et les entreprises les plus performants au cours de la troisième et de la quatrième année électorale

Si le marché boursier global évolue effectivement à la hausse au cours de la troisième et de la quatrième année du cycle électoral quadriennal, l'identification des secteurs et des entreprises les plus forts pourrait conduire à des tendances très fortes.

Par exemple, des banques telles que Goldman Sachs et Bank of America pourraient obtenir de bons résultats si les nouvelles annonces de politiques offrent un assouplissement de la réglementation.

La page de spécification des contrats d'Admiral Markets vous permet de rechercher des entreprises dans différents secteurs, comme indiqué ci-dessous :

actions admiral markets

Source : Spécification des contrats, Admiral Markets, réalisé le 12 octobre 2020

2. Investir dans l'indice boursier global au cours de la troisième et de la quatrième année

Au lieu de choisir des actions individuelles, les investisseurs peuvent choisir d'investir dans l'indice boursier global comme l'indice S&P 500. Cela peut se faire en investissant dans des ETF d'indices boursiers. Par exemple, l'ETF Vanguard S&P 500 vise à suivre la performance de l'indice S&P 500 et a la préférence du légendaire investisseur Warren Buffett.

Vous pouvez consulter les différents ETF disponibles pour trader et investir à partir de la plateforme de trading MetaTrader 5 fournie par Admiral Markets. Il vous suffit d'ouvrir la fenêtre de surveillance du marché (Ctrl+M), de cliquer avec le bouton droit de la souris et de sélectionner les symboles. Vous obtiendrez ainsi d'autres détails tels que la taille des contrats et les heures d'ouverture et de fermeture du marché.

instruments admiral markets

Source : Capture d'écran de la fenêtre des symboles sur la plateforme de trading MetaTrader 5, réalisé le 12 octobre 2020

3. Vendre les secteurs et les entreprises les plus faibles la première ou la deuxième année

Comme la tendance générale est à la stagnation des gains au cours des deux premières années du cycle des élections présidentielles, les traders peuvent chercher à identifier les secteurs les plus faibles à partir de la quatrième année.

Si un secteur ne peut profiter d'un nouveau changement de politique à l'issue d'un nouveau mandat présidentiel, les investisseurs peuvent déplacer leur argent ailleurs, ce qui entraînera un déclin dans certains secteurs.

L'identification des entreprises de ces secteurs et l'utilisation de produits tels que les CFD peuvent aider les traders à "vendre à découvert" un titre et à profiter potentiellement d'un marché en baisse.

Pour effectuer un achat ou une vente sur n'importe quel marché, il suffit de cliquer avec le bouton droit de la souris sur le graphique de votre plateforme de trading MetaTrader 5 fournie par Admiral Markets et de sélectionner Trading puis Nouvel Ordre. Vous pouvez également appuyer sur la touche F9 de votre clavier.

Source : Capture d'écran d'un ticket d'ordre de trading dans la plateforme MetaTrader 5, réalisé le 12 octobre 2020

4. Attendez qu'une tendance se développe dans l'indice boursier et négociez-la !

La plupart des traders choisissent d'attendre qu'une tendance se dessine et de trader dans le sens de cette tendance. Si elle peut se développer au bon moment des biais historiques basés sur le cycle de quatre ans, elle pourrait conduire à une tendance à plus long terme qui pourrait fournir aux traders de nombreuses opportunités de trader en bourse.

Pourquoi Trader en Bourse les élections américaines avec Admiral Markets ?

  • Effectuez vos transactions avec une société bien établie qui est autorisée et réglementée par les autorités de réglementation financière telles que la Financial Conduct Authority (FCA), l'Estonian Financial Supervision Authority (EFSA), la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC) et l'Australian Securities and Investments Commission (ASIC).
  • Bénéficiez d'une politique de protection contre les soldes négatifs, pour vous protéger des mouvements défavorables du marché.
  • Accédez à la plateforme de trading en ligne la plus rapide et la plus populaire, appelée MetaTrader, que vous pouvez utiliser sur les systèmes d'exploitation PC, Mac, Web, Android et iOS et qui est fournie gratuitement par Admiral Markets UK Ltd.
  • Ouvrez un compte d'investissement Invest.MT5 pour acheter des actions et des ETF sur 15 des plus grandes places boursières du monde.
  • Ouvrez un compte de trading Trade.MT4 ou Trade.MT5 pour trader via des CFD et acheter ou vendre en bourse et profiter potentiellement de la hausse et de la baisse des marchés.

Commencez dès aujourd'hui en ouvrant un compte de trading de démonstration gratuit afin de pouvoir vous entrainer dans un environnement de marché virtuel jusqu'à ce que vous soyez prêt à investir dans les marchés réels !

trader l'élection présidentielle américaine avec admiral markets

L'élection présidentielle US et la Bourse selon le président gagnant

Des études empiriques menées par BlackRock ont montré les performances moyennes des marchés boursiers et obligataires durant l'année civile (jusqu'au 31 décembre) d'une élection présidentielle américaine entre 1928 et 2019.

Voici les résultats de l'étude :

rendement boursier selon le président élu

Source: BlackRock, réalisé le 12 octobre 2020

Il n'est pas surprenant d'observer que les marchés boursiers ont généralement mieux performé pendant une année où un président sortant est réélu (+13,4%), que pendant une année où une nouvelle administration est en place (+9,3%).

En effet, les marchés financiers détestent l'incertitude, et un nouveau président peut créer plus d'inconnues sur la politique future du gouvernement, qui a son tour peut influencer les entreprises et l'activité économique dans son ensemble.

Ainsi, si ce schéma devait se reproduire cette année 2020, une victoire du président sortant Donald Trump serait plus favorable aux marchés boursiers qu'une victoire de Joe Biden.

Les rendements des marchés boursiers pendant une année électorale par rapport à l'année suivante

Selon Dan Clifton, dans les 12 mois qui ont suivi l'élection américaine, le S&P 500 a enregistré une moyenne de 4,8% lorsque le président sortant a gagné, contre 2,5% s'il a perdu.

Rejoignant ainsi l'étude de Blackrock précédente concernant l'année de l'élection. Une tendance qui se poursuit donc généralement même l'année suivante.

performance de la bourse l'année de l'élection us et la suivante

Source: Dimensional Fund Advisors, réalisé le 12 octobre 2020

Performance du marché boursier américain par président

Le graphique ci-dessous montre la performance du S&P 500 entre 1926 et 2019, avec les périodes de mandat de chaque président, ainsi que son parti politique. Il est construit sur la base d'un dollar investit dans le S&P 500 en 1926.

rendement de la bourse par président américain depuis 1926

Source: Dimensional Fund Advisors, réalisé le 12 octobre 2020

On peut souligner ici la tendance haussière de long terme du marché boursier, peu importe le président ou l'administration en place.

On pourra tout de même relever des périodes plus difficiles pour la bourse lors des mandats de Nixon, Ford et Bush.

Comme alerté précédemment, il est là aussi important de garder une vue plus globale de la situation. En effet, il est important de garder à l'esprit les autres facteurs qui ont eu un impact sur les performances de la bourse, en dehors du président en place à la Maison Blanche.

Par exemple, les attaques terroristes du 11 septembre et la grande crise financière de 2008 se sont produites sous le président G.W. Bush. Le mandat du président Obama, qui a débuté en 2009, a commencé lorsque les marchés boursiers commençaient à se rétablir de la crise financière, avec ensuite la plus longue période haussière de leur histoire.

Dans ce domaine de la performance boursière selon le président, on relèvera un fait intéressant noté également par Dan Clifton. A savoir, historiquement, le marché (S&P 500) réagit mieux à une victoire républicaine (Trump) au départ (de novembre à février de l'année suivante), mais une victoire démocrate (Biden) finit par surpasser une victoire républicaine d'environ 7% à la fin de l'année suivante.

Performance de la bourse américaine pendant le contrôle du Congrès par les démocrates, les républicains et les partis mixtes

Le graphique ci-dessous montre la performance du S&P entre 1926 et 2019, avec les différentes périodes de contrôle du Congrès américain.

rendement de la bourse par composition du sénat américain depuis 1926

Source: Dimensional Fund Advisors, réalisé le 12 octobre 2020

Cette analyse est très importante car la composition du Congrès joue un rôle important dans la mise en œuvre de la politique du président.

Le contrôle mixte de la Chambre et du Sénat, qui composent le Congrès, signifie plus de blocages à l'agenda du président élu. Cela conduit à un changement des politiques plus lent, voire à aucun changement du tout.

Dans ce cas encore, la tendance de long terme des marchés et les périodes de crises surpassent le facteur de la composition du Congrès.

Mais voici quelques statistiques plus intéressantes sur le sujet de Dan Clifton :

  • Depuis 1933, la combinaison de contrôle partisan la plus performante pour le S&P 500 a été un Sénat démocrate, une Chambre républicaine et un président démocrate, avec des rendements moyens de 13,6 % par an. En 2020, il faudrait un renversement pour les trois.
  • La combinaison actuelle d'un Sénat républicain, d'une Chambre démocrate et d'un président républicain donne un rendement moyen de 10,8%. Cette combinaison est probable pour 2020 si le président Trump est réélu.
  • Si Joe Biden gagne la prochaine élection, le scénario probable est un Sénat républicain, une Chambre démocrate et (bien sûr) un président démocrate. Cette combinaison ne s'est pas produite depuis l'élection de Grover Cleveland en 1886 !

Comment les marchés pourraient réagir à différents scénarios des élections américaines selon Morgan Stanley ?

Morgan Stanley a publié un rapport examinant l'impact de l'élection en bourse selon divers scénarios. En voici l'essentiel des conclusions.

Scénarios de pouvoir partagé

  • Président républicain, Sénat républicain et Chambre démocrate

Dans ce scénario de statu quo, la récession est de courte durée et le président Trump en profite, alors que l'économie rebondit après la pandémie. Les résultats probables incluraient la poursuite de la déréglementation, qui profiterait aux secteurs des télécommunications et de l'énergie, ainsi qu'aux gestionnaires d'actifs, mais les énergies renouvelables puissent être mises sous pression.

Le rapport ne prévoit que des changements politiques mineurs à court terme et des prolongations compromises de la loi fiscale de 2017 qui arrive à expiration. Une expansion fiscale réactive est probable, et le Dollar pourrait subir des pressions à la baisse.

  • Président démocrate, Sénat républicain, Chambre démocrate

Des thèmes comme les soins de santé et le leadership, où les démocrates ont un surplus de confiance auprès des électeurs, dominent la campagne et livrent l'élection à Biden, qui, selon la plupart des électeurs, serait mieux à même de gérer la crise en cours, sur la base des opinions actuelles sur la réponse à la pandémie. La demande de changement des électeurs pourrait se traduire par un renforcement de la réglementation et de la surveillance, exerçant une pression sur certains secteurs, tels que les services financiers, l'énergie américaine, les télécommunications, le matériel informatique, l'internet et les produits pharmaceutiques.

Si les premiers signaux d'une victoire de Biden pourraient freiner les marchés avant novembre, après l'élection d'un gouvernement divisé, les marchés des taux américains ne devraient pas connaître de fluctuations importantes, voire même une légère baisse. Comme pour le scénario précédent, ce résultat divisé pourrait affaiblir légèrement le Dollar.

Scénarios de pouvoir concentré

  • Président, Sénat et Chambre républicains

Une reprise rapide dynamise les électeurs républicains et propulse le président Trump vers un second mandat et une reprise de la Chambre par les républicains. Le président Trump adopte une position plus agressive et antichinoise, alors que les électeurs américains se montrent plus méfiants à l'égard de la Chine. Une telle victoire républicaine pourrait signifier de nouvelles réductions d'impôts et une prolongation anticipée des dispositions fiscales de Trump qui arrivent à expiration, ce qui entraînerait une augmentation des déficits. Une telle relance budgétaire stimulerait probablement le PIB américain et renforcerait le Dollar. En ce qui concerne les actions, les télécommunications, l'énergie américaine et les gestionnaires d'actifs pourraient bénéficier de la poursuite de la déréglementation.

  • Président, Sénat et Chambre démocrates

Une récession prolongée pourrait nuire à Trump, avec un taux de chômage historiquement élevé dans les États qui l'ont élu en 2016 - en particulier le Michigan, la Pennsylvanie et le Nevada - sapant sa prétention à la gestion économique. Les électeurs se tournent vers Biden et les démocrates, qu'ils jugent plus fiables, pour la réforme des soins de santé et la gestion d'une éventuelle deuxième vague de COVID-19. Une telle victoire démocrate pourrait également conduire à une expansion du déficit, alimenté par les dépenses de santé et d'infrastructures.

Toutefois, la stimulation de la demande stimulerait la croissance économique, faisant grimper les taux d'intérêt et l'inflation. En ce qui concerne les actions américaines, les organismes de soins de santé gérés, les transports, le pétrole et le gaz naturel non américains, les banques à grande capitalisation et les secteurs du crédit à la consommation pourraient enregistrer des gains, mais la réforme des soins de santé pourrait exercer une pression sur les produits pharmaceutiques. Le renforcement de la réglementation pourrait également avoir des répercussions sur le secteur technologique, les finances, la neutralité du réseau et les questions environnementales.

5 thèmes que les traders doivent surveiller lors des élections américaines

Le rapport de Morgan Stanley présente notamment cinq points clés à retenir :

  • L'incertitude quant aux résultats des politiques est beaucoup plus grande ce cycle que lors des élections précédentes. Le rapport offre des chances assez égales pour Biden et le président Trump. Bien qu'une récession pèse généralement sur le président sortant, Biden n'est pas sûr de gagner. Trump et Biden sont également considérés comme des partenaires de confiance sur des questions différentes mais cruciales, telles que l'économie, les soins de santé, la réponse au COVID-19 et la politique chinoise.
  • L'expansion budgétaire est un effet secondaire probable des voies politiques plausibles dans les deux scénarios de pleins pouvoirs, soit un parti prenant le contrôle de la Maison Blanche, du Sénat et de la Chambre des représentants. Toutefois, aucun des deux partis n'est considéré comme susceptible d'obtenir quoi que ce soit qui ne soit pas contrôlé par une faible majorité au Congrès. Par conséquent, les lois qui peuvent être adoptées sont limitées à celles qui sont favorisées par consensus au sein du parti qui les contrôle. En bref, le pouvoir législatif reviendrait aux modérés, ce qui rendrait difficile la mise en œuvre de politiques audacieuses par les deux parties.
  • L'élection agira comme un catalyseur, influençant l'économie, les marchés macro et les secteurs clés des actions. Une raison à cela : Les choix des électeurs dicteront en fin de compte le type de "coup de pouce" fiscal qui pourrait être utilisé au début de 2021 pour atténuer les dommages économiques de la COVID-19. La plateforme politique plus progressiste de Biden pourrait entraîner une plus grande implication du gouvernement dans les soins de santé et un programme de lutte contre le changement climatique qui pourrait affecter de manière significative les perspectives du secteur macroéconomique et du secteur des actions.
  • Les investisseurs pourraient mal interpréter une victoire totale des démocrates. Les possibilités d'un gouvernement unifié, en particulier démocrate, sont plus élevées que lors des cycles récents, et les marchés pourraient devenir plus réactifs en anticipant une victoire démocrate. Ceux qui voient une victoire de Biden comme étant haussière pourraient être déçus si les rallyes des marchés des biens de consommation de base et des machines s'arrêtent sur une politique chinoise qui pourrait finir relativement inchangée. Sur le plan macroéconomique, une victoire démocrate pourrait déboucher sur une politique de relance de la demande, ce qui pourrait avoir un effet multiplicateur significatif sur la croissance économique.
  • Les tensions commerciales pourraient persister entre les États-Unis et la Chine. Le rapport note que le scepticisme des électeurs à l'égard de la Chine augmente sur une base bipartite depuis de nombreuses années. Étant donné les actions des décideurs politiques des deux côtés de l'allée, le rapport remet en question l'idée qu'une victoire de Biden apporterait finalement un changement significatif à la politique américano-chinoise.

3 scénarios pour les élections US de 2020 de ING

Voici les scénarios sur l'élection américaine de ING.

1.Trump remporte une victoire serrée

  • L'idée maîtresse de la politique est une faible imposition, une faible réglementation et quelques dépenses d'infrastructure
  • Le Congrès est divisé, les démocrates conservant la Chambre, alors Trump a du mal à mettre en œuvre une législation nationale importante.
  • Les démocrates bloquent les principales réductions d'impôts et une déréglementation majeure. Il reste une certaine marge de manœuvre pour un compromis sur les dépenses d'infrastructure, mais Trump se retrouve avec un programme international = intensification des batailles commerciales/techniques/sécuritaires/IP avec la Chine et l'Europe.
  • Le président de la Fed, Powell, est remplacé par un président plus sympathique.
  • L'extension du protectionnisme laisse les monnaies d'activité sous pression (EUR & CNY) et par défaut l'USD plus fort. Cette situation pourrait s'inverser si le président Trump vidait la Fed de sa substance.
  • Le programme de retour de la guerre commerciale maintient les taux d'intérêt à un niveau bas alors que l'absence de réductions d'impôts dans les deux prochaines années ne stimule pas l'appétit pour le risque. Lente remontée de la courbe du Dollar à mesure que la reprise s'installe.

2. Biden remporte la présidence, mais le Sénat est occupé par les républicains

  • L'objectif politique est d'augmenter la fiscalité des entreprises et des revenus les plus élevés, tout en augmentant les dépenses de santé, d'éducation et d'infrastructure. Une plus grande réglementation des grandes technologies, de l'énergie et des services financiers
  • Un style de président plus consensuel, avec de meilleures relations avec l'Europe, mais conservant une attitude ferme à l'égard des pratiques et des comportements commerciaux chinois
  • Il devra travailler avec les républicains sur la base de contreparties, ce qui pourrait diluer certains de ses projets, mais un programme législatif efficace est possible en travaillant avec les modérés républicains
  • La Fed reste pratiquement inchangée
  • Le resserrement net de la politique budgétaire sous Biden et le retour du multilatéralisme se traduisent d'abord par un Dollar négatif, où une baisse bénigne du Dollar se résorbe alors que le volume du commerce mondial se redresse lentement.
  • La réaction initiale aux politiques qui peuvent être considérées comme préjudiciables au marché boursier est partiellement compensée par une politique commerciale et des relations avec les alliés/partenaires commerciaux plus prévisibles, ainsi que par une marge de manœuvre réduite pour mettre en œuvre des mesures radicales.

3. Victoire de Biden avec les démocrates qui contrôlent à la fois la Chambre et le Sénat

  • L'orientation politique et les comportements sont identiques à ceux mentionnés ci-dessus.
  • A la recherche de nombreuses "victoires rapides". Il se souviendra du problème avec Obamacare et voudra des résultats rapides, craignant qu'une résurgence des républicains dans deux ans à mi-parcours ne signifie que les futurs changements de politique seront plus probablement bloqués par le Congrès.
  • La Fed doit prendre davantage en compte les facteurs sociaux dans la prise de décision en matière de politique monétaire. On peut dire que la politique sera plus souple pendant plus longtemps, mais dans la conjoncture actuelle, où aucune hausse des taux n'est prévue avant fin 2022, l'impact sur les marchés est limité.
  • Il est probable que les déficits fédéraux restent plus importants au cours des deux prochaines années, mais d'importants programmes d'investissement et la vigueur de l'emploi pourraient se traduire par des performances structurellement plus saines les années suivantes, en particulier s'ils s'accompagnent d'une hausse des impôts pour les entreprises/les riches.
  • Le Dollar est d'abord plus faible comme ci-dessus, mais si une croissance mieux équilibrée se dessine et que la position budgétaire s'améliore comme ce fut le cas sous Clinton à la fin des années 90, Biden pourrait finalement se révéler positif pour le Dollar.
  • Cela pourrait entraîner une réaction négative des actions à court terme, mais laisse une marge de manœuvre pour une reprise de l'activité, car les programmes d'investissement, le salaire minimum et une croissance plus forte sont pris en compte.

Comment vont se dérouler les élections US de 2020 ?

Le 3 novembre est la date à encercler sur le calendrier, soit le premier mardi de novembre, selon la tradition des élections américaines. Ainsi, le vote et les résultats ont lieu pendant que les marchés financiers sont ouverts, contrairement à de nombreux autres pays qui votent le week-end.

Le président américain est élu par le biais du système du Collège électoral des États-Unis, dans un scrutin complexe indirect. En effet, les Américains désignent des grands électeurs dont le bord politique est connu, qui sont ensuite chargés d'élire le président. En 2020, il y a 538 grands électeurs, et 270 sont nécessaires pour remporter la victoire.

Le président républicain sortant, Donald Trump, fait face à Joe Biden, le candidat démocrate.

Les Américains élisent également lors du même scrutin les 435 membres de la Chambre des représentants, la chambre basse du Congrès, et 35 des 100 sénateurs, la chambre haute du Congrès.

  • Les démocrates (Biden), menés par la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, contrôlent actuellement la Chambre, avec 233 sièges. Les représentants sont élus pour un mandat de deux ans.
  • Les républicains (Trump), dirigés par le chef de la majorité Mitch McConnell, contrôlent actuellement le Sénat, avec 53 sièges sur 100. Parmi les 35 sièges du Sénat à renouveler lors de l'élection présidentielle, les républicains (Trump) en défendent 23 et les démocrates (Biden) 12. Les sénateurs sont élus pour un mandat de six ans, et il y a des élections sur un tiers environ des sièges tous les deux ans.

Un président dont le parti contrôle la Chambre et le Sénat a plus de pouvoir et peut quasi librement adopter ses lois. Il peut donc avoir un impact plus important sur les marchés boursiers. Un président qui doit présider avec une Chambre ou un Sénat dans l'opposition, ou même pire, avec les deux dans l'opposition, aura moins de pouvoir.

Comme nous le verrons plus tard dans cet article, les marchés réagissent à l'annonce du nouveau président, mais aussi selon la composition des deux chambres qui composent le Congrès.

Le calendrier des élections américaines de 2020

  • 15 octobre : Le deuxième débat présidentiel a été annulé suite à la maladie de Donald Trump et son refus de participer à un débat virtuel à distance.
  • 22 octobre : Troisième débat présidentiel. C'est le dernier affrontement entre les deux candidats à la présidence. Il peut permettre aux indécis de prendre position à deux semaines du scrutin.
  • 3 novembre : Jour des élections.

Le programme heure par heure des résultats des élections US de 2020

Voici un calendrier approximatif des résultats de la nuit des élections aux États-Unis, en heures de Paris :

  • 00h00 : Fermeture des bureaux de vote dans certaines régions de l'Indiana et du Kentucky.
  • 01h00 : Fermeture des bureaux de vote dans six autres États, dont la Floride, le New Hampshire et la Virginie.
  • 01h30 : Fermeture des bureaux de vote dans trois autres États : Caroline du Nord, Ohio et Virginie occidentale.
  • 02h00 : Fermeture des bureaux de vote dans 16 États, dont la Pennsylvanie, le Michigan (qui a donné la victoire à Trump avec le Wisconsin) et le Texas.
  • 03h00 : Fermeture des bureaux de vote dans 13 autres États, dont le Wisconsin, l'Arizona et New York. Les résultats réels sont comptés dans les États où le vote s'est déjà terminé.
  • 04h00 : Fermeture des bureaux de vote dans d'autres États comme l'Iowa, le Nevada et le Dakota du Nord. C'est encore le moment de la période de pointe pour les résultats réels.
  • 05h00 : Fermeture des bureaux de vote sur la côte ouest. A ce stade, les résultats commencent à devenir plus clairs, au moins pour la Chambre.
  • 06h00 : Fermeture des bureaux de vote en Alaska. Le résultat final est déjà clair à ce moment-là.

Ainsi, le vainqueur de l'élection présidentielle est généralement connu durant la séance asiatique, avec des réactions déjà observées en temps réel sur le marché des devises et le Dollar. Les marchés boursiers réagissent plus fortement lors de l'ouverture européenne quelques heures plus tard.

Source: dailykos.com, réalisé le 12 octobre 2020

Le cas particulier du vote par correspondance en 2020

A cause du coronavirus, de plus en plus d'Américains demandent à voter par correspondance par crainte des rassemblements de personnes devant et dans les bureaux de vote.

La problématique majeure que pose ce mode de vote en cas d'adoption massive, c'est que les bulletins pourraient prendre des jours, voire des semaines à être totalement pris en compte.

Ainsi, il existe un important risque que les résultats ne soient pas connus la nuit qui suit le vote.

De plus, c'est une question que les services postaux et les candidats prennent très au sérieux, et fait régulièrement l'objet d'échanges houleux entre les deux camps.

En effet, les sondages sur les intentions de vote ont montré qu'il existe un profond clivage partisan - les républicains penchent pour le vote en personne tandis que les démocrates ont tendance à vouloir faire leur choix par courrier.

En outre, la lenteur du dépouillement, due à un volume élevé de votes par correspondance en raison de la pandémie, peut entraîner un résultat contesté et une consternation considérable.

Par exemple, les retards de lecture des résultats pourraient se traduire par des résultats préliminaires montrant que Trump est en tête, ce qui l'inciterait à déclarer une victoire prématurée. Plus tard, le tableau pourrait se déplacer vers Biden, alors que Trump refuserait d'accepter ce changement.

Trump, qui a demandé à voter par correspondance en Floride, met constamment en doute l'intégrité du vote à distance. Il rejette également l'injection de fonds dans le service postal américain pour permettre des élections par correspondance plus fluides.

Les facteurs qui peuvent influencer le vote des Américains en 2020

Voici les principaux facteurs qui peuvent influencer les Américains dans leur choix du nouveau président :

  • Covid-19 : La confiance des Américains a fortement reculé suite aux nouvelles mesures sanitaires mises en place par les États qui avaient rouvert trop rapidement. Ainsi, beaucoup de personnes, notamment en Floride, se détournent de Trump à cause de sa réponse à l'épidémie. Un vaccin avant l'élection pourrait changer la donne, mais il faudrait des années pour l'inoculer à tout le monde. Les mesures sanitaires se poursuivront probablement pendant toute la durée des élections, sapant le moral des votants, ce qui est un facteur défavorable à Trump.
  • Emploi : Le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie ont été durement touchés par les pertes d'emplois, pire que la moyenne nationale. La croissance de l'emploi plafonne et les revenus de 31 millions de personnes ont chuté après la fin du versement des 600 dollars d'allocations de chômage. Le président Trump a introduit un nouveau versement de 400 dollars, auquel les États contribuent à hauteur de 25%, mais cela sera-t-il suffisant ?
  • Black Lives Matter : Les sondages suggèrent qu'une majorité de personnes sont mal à l'aise quant à la manière dont le président Trump a géré le mouvement Black Lives Matter.
  • Votes par correspondance : Une augmentation significative des votes par correspondance est probable, mais les services postaux américains ont averti qu'ils pourraient ne pas être en mesure de gérer la situation en temps voulu, ce qui est perçu comme préjudiciable à Trump, même si des fonds supplémentaires pourraient arriver.
  • Bourse : Une correction du marché des actions après le vigoureux rallye serait une mauvaise nouvelle pour Donald Trump.
  • Accusations : L'évolution des allégations d'agression sexuelle contre Joe Biden et les accusations concernant l'Ukraine et les liens familiaux seraient préjudiciables à Biden.
  • Dépenses de campagne : Biden va dépenser 280 millions de dollars en publicité dans 15 États, contre 145 millions de dollars pour Trump, selon les dernières estimations.
  • Débats présidentiels : La pression est ici davantage sur Biden. Le risque d'une erreur ou de performances médiocres, comme cela est parfois arrivé lors des primaires démocrates, amoindriraient ses chances de victoire.

APPRENDRE LE TRADING

Les programmes politiques de Trump et Biden pour les élections US de 2020

Voici les principaux points des programmes politiques de Trump et de Biden.

Programme politique de Trump :

  • Trump souhaite poursuivre sa politique de réduction des impôts et de déréglementation menée depuis son premier mandat, cette fois-ci centrée sur les impôts sur les salaires.
  • La vision "America First" reprise équivaut à donner la priorité aux intérêts économiques des États-Unis sur les rôles de leadership dans les affaires mondiales. Les droits de douane continueront ainsi probablement à être utilisés comme principal outil pour promouvoir le redémarrage de l'industrie manufacturière et la réduction du déficit commercial.
  • Le président sortant prône de nouvelles réductions de l'immigration avec la promotion d'un système "fondé sur le mérite" qui donne la priorité aux migrants possédant certaines compétences tout en réprimant plus sévèrement l'immigration clandestine.
  • Trump devrait également de nouveau tenter d'abroger l'Affordable Care Act du président Obama pour le remplacer par un nouveau système favorisant le choix et réduisant les primes.
  • Une politique énergétique qui reste axée sur l'utilisation des combustibles fossiles et la réduction des réglementations environnementales de l'ère Obama est favorisée par Trump.

Programme politique de Biden :

  • Joe Biden pourrait relever le taux d'imposition des sociétés ainsi que l'impôt sur les plus-values et annuler les réductions d'impôts de 2017.
  • Sa colistière Elizabeth Warren pourrait jouer un rôle important dans le domaine des services financiers : réformer les fonds de capital-investissement, réformer la rémunération des dirigeants de banque et créer une barrière entre les banques commerciales et d'investissement et inverser la déréglementation financière de Trump. Le candidat Joe Biden a donc un programme beaucoup moins pro-marchés et pro-business.
  • Il prévoit d'investir 2 000 milliards de dollars sur 4 ans dans l'énergie propre avec des normes d'électricité 100% propre d'ici 2035. Il s'agirait d'une grande opportunité pour les entreprises européennes de l'énergie verte.
  • Joe Biden devrait rester dur avec la Chine en ce qui concerne la technologie, la propriété intellectuelle, le commerce, le retour des emplois américains, mais il est plus susceptible de le faire dans un cadre international en collaboration avec les alliés. Il veut revenir à l'OMS et il est peu probable qu'il se retire de l'OMC.
  • Il pourrait supprimer certains droits de douane sur la Chine, qui ont entraîné des coûts supplémentaires pour les entreprises américaines, et offrir à la place des incitations financières aux entreprises américaines pour qu'elles ramènent des emplois en Amérique.
  • Les relations avec l'Europe s'amélioreraient probablement. Les États-Unis de Biden se joindront probablement à nouveau à l'accord de Paris sur le changement climatique et seront plus disposés à travailler avec l'Europe.
  • Il a un plan de 775 milliards de dollars pour renforcer la garde d'enfants et les soins aux personnes âgées financé par les impôts sur les investisseurs immobiliers ayant des revenus supérieurs à 400 000 dollars.
  • Biden veut financer l'éducation préscolaire universelle pour les enfants de 3 et 4 ans grâce à un crédit d'impôt de 8 000 dollars pour la garde d'enfants dans les ménages à faibles/moyens revenus, avec une augmentation de la rémunération des aidants. Il souhaite également financer des politiques visant à faciliter les soins à domicile pour les personnes âgées.

Joe Biden présente ainsi un profil plus social que pro-marché comme Trump.

Investir en Bourse en période d'élections américaines

Si vous ne connaissez pas le fonctionnement des marchés boursiers, l'élément le plus important à comprendre est qu'il s'agit d'un endroit où les investisseurs achètent et vendent des actions de sociétés cotées en bourse comme Apple, Facebook ou Nike.

L'un des objectifs d'une société cotée en bourse étant de générer des profits pour ses actionnaires, les investisseurs passent beaucoup de temps à essayer de trouver quelles entreprises vont générer des gains à l'avenir afin de pouvoir également "acheter" et faire des bénéfices. Cela peut prendre la forme d'une hausse du cours de l'action à mesure que la valeur de l'entreprise augmente ou de versements de dividendes que beaucoup d'entreprises versent quatre fois par an.

Si les investisseurs examinent beaucoup les données financières pour déterminer les entreprises de bonne qualité dans lesquelles investir, certains événements externes ont également un impact non négligeable. Par exemple, le cycle électoral américain de quatre ans montre une corrélation entre le marché boursier pendant les élections.

Les marchés se méfient toujours des changements. Les nouveaux gouvernements ont de nouvelles idées qui peuvent affecter l'emploi, la fiscalité et la réglementation, entre autres choses. Tout changement significatif peut avoir un impact sur les bénéfices des entreprises. Toutefois, si certaines entreprises peuvent bénéficier de ces changements, d'autres n'en bénéficient pas, voire en pâtissent.

Pour suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel en période électorale et éventuellement investir, téléchargez dès maintenant la plateforme de trading MetaTrader 5 fournie par Admiral Markets de manière totalement GRATUITE. Pour commencer votre téléchargement, il vous suffit de cliquer sur la bannière ci-dessous :

trader la bourse lors de l'élection américaine avec MT5

Quels sont les facteurs qui peuvent influencer la Bourse durant la période électorale ?

Le rendement des marchés boursiers pendant une année électorale est généralement déterminé par un ensemble de facteurs. En voici quelques-uns :

  • Le fait que le président sortant se présente à la réélection
  • Climat et attentes économiques/géopolitiques
  • La proximité (et l'imprévisibilité) de l'élection
  • Questions clés du candidat et menace perçue pour le marché boursier (par exemple, augmentation des impôts, abrogation des programmes favorables aux entreprises, réglementation accrue)
  • Probabilité qu'un parti contrôle le Congrès après l'élection

Astuces pour Trader l'élection présidentielle des États-Unis

Le trading peut être une activité difficile à maitriser, surtout en période de volatilité, comme avant une élection présidentielle. Voici quelques points clés qui vous aideront à maitriser votre trading en cette période :

  • Faites attention aux gros titres. Pour les médias, les élections présidentielles sont l'occasion de rédiger toutes sortes d'articles pour attirer l'attention. Prenez donc ce que vous lisez avec précaution et faites votre propre analyse.
  • Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler. Insister sur ce qui pourrait se passer dans le cadre des différentes permutations et combinaisons de l'élection pourrait vous perdre. Envisagez plutôt de concentrer votre énergie sur ce que vous maitrisez et ce que vous savez, comme la nécessité d'un bon money management en toute circonstance.
  • Prenez du recule. Les marchés boursiers ont connu des hauts et des bas sous tous les présidents. Mais à long terme, la trajectoire a été positive. Si vous n'êtes pas un trader de volatilité, concentrez-vous sur l'investissement de long terme.

INVESTIR EN BOURSE