FDJ: La Française des Jeux reste solide en bourse suite aux résultats du T1

Avril 24, 2020 16:21

Par Ghiles Guezout

La Française des Jeux (FDJ), le géant français de la loterie et des jeux d'argent, a annoncé une baisse de 5,4% de ses mises et de 0,9% de ses revenus au premier trimestre 2020 dans ses résultats publiés le 21 avril.

Le coronavirus impacte les revenus de la FDJ

L'opérateur a déclaré qu'il avait bénéficié d'une forte dynamique au cours des premiers mois de l'année, qui a été freinée par la pandémie de coronavirus (Covid-19), la France étant en quarantaine depuis le 16 Mars.

Depuis lors, la FDJ a vu ses enjeux diminuer de près de 60%, les montants misés sur les loteries ayant baissé de plus de 40%, sans compter le jeu de loterie Amigo, suspendu depuis le 19 mars.

Les paris sportifs ont quant à eux chuté de près de 95% depuis le report des grands événements sportifs dans le monde. Cela a contribué à la baisse de 5,4% du total des enjeux pour le trimestre, qui s'élève à 4,11 milliards d'euros.

Les loteries continuent de représenter la plus grande partie de ce montant, soit 3,33 milliards d'euros, bien qu'elles aient diminué de 1,5% par rapport au premier trimestre 2019. Les ventes de jeux à tirage ont diminué de 2,0% à 1,31 milliard d'euros, et les ventes de gains instantanés ont baissé de 1,2% à 2,03 milliards d'euros.

Les montants misés sur les paris sportifs ont subi la plus forte baisse d'une année sur l'autre au premier trimestre, avec un recul de 18,1% à 766,5 millions d'euros.

Le commerce de détail de FDJ particulièrement touché

Si l'on examine les enjeux par canal, la plus forte baisse a été observée dans le commerce de détail, qui représente néanmoins la majorité du total des revenus de la société. Les montants misés dans le réseau de distribution de FDJ ont diminué de 6,5%, à 3,80 milliards d'euros, tandis que les mises numériques, qui comprennent les mises en ligne et les mises au détail placées via des applications, ont baissé de 1,2%, à 823,4 millions d'euros.

La FDJ prévoit un impact total de 192 millions d'euros sur ses recettes et une réduction de 50 millions d'euros de ses revenus en raison de la pandémie. Pour un seul mois de confinement, à partir du 16 mars et jusqu'au deuxième trimestre, l'impact sur les recettes devrait être d'environ 100 millions d'euros.

Toutefois, si l'on considère le premier trimestre séparément, l'opérateur a versé 2,77 milliards d'euros de gains aux joueurs, soit une baisse de 6,4%, ce qui laisse un revenu brut de 1,33 milliard d'euros, en baisse de 3,1% par rapport à l'année précédente. Sa contribution aux prélèvements publics a baissé à 837,6 millions d'euros.

Les recettes nettes de FDJ provenant des autres activités de paris sportifs - qui semblent être ses opérations interentreprises - ont augmenté de 8,6% pour atteindre 3,9 millions d'euros, tandis que les recettes nettes de ses activités principales ont diminué de 1,1% pour atteindre 500,7 millions d'euros.

Les revenus des autres activités ont, quant à eux, augmenté de 9,8% à 10,6 millions d'euros, le total du groupe ayant baissé de 0,9% à 511,2 millions d'euros.

La Française des Jeux prépare l'après pandémie

Afin d'atténuer l'impact de la pandémie, la Française des Jeux a commencé à mettre en œuvre un plan d'action par lequel elle vise à économiser plus de 80 millions d'euros - soit 10% de ses coûts fixes annuels - d'ici fin 2020.

Le conseil d'administration de l'opérateur a également reporté son assemblée générale annuelle, initialement prévue pour le 18 juin, et versera toujours un dividende pour 2019, bien qu'à un taux réduit de 0,45€ par action.

Avec plus de 800 millions d'euros de liquidités disponibles au 20 avril 2020, l'opérateur n'a pas demandé à bénéficier d'aides d'État ou de régimes de congé temporaire. En supposant que les mesures d'éloignement social soient assouplies et que les manifestations sportives reprennent à partir de la mi-mai, elle prévoit que la consommation mensuelle de liquidités se limitera à environ 10 millions d'euros pour les mois de mai et juin.

Elle a également contracté un prêt pour payer en totalité les 380 millions d'euros dus à l'État français pour les droits d'exploitation exclusifs des jeux de loterie dans le pays.

"Depuis le début de cette crise sanitaire sans précédent, le groupe FDJ a renforcé sa mobilisation pour en limiter les effets sur l'entreprise, ses salariés et ses parties prenantes dans un esprit de responsabilité et de solidarité", a expliqué Stéphane Pallez, président-directeur général du FDJ. "La situation exceptionnelle a déjà des effets très importants sur l'activité de l'entreprise.

"C'est pourquoi nous avons décidé d'élaborer un plan d'économies substantielles afin de limiter l'impact sur les résultats de l'entreprise tout en préservant sa capacité à reprendre l'ensemble de ses activités dans les meilleurs délais". En même temps, nous continuons à prendre des initiatives concrètes pour soutenir nos parties prenantes, et surtout nos détaillants".

Le cours de l'action FDJ remonte rapidement après le krach du coronavirus

Le cours de l'action FDJ a chuté de près de 40% entre le début de la crise du coronavirus Covid-19 fin février, et le bas du marché de mi-mars. Alors que les marchés boursiers ont rebondi depuis cette date, La Française des Jeux affiche un rallye plus solide que le CAC 40 par exemple.

En effet, depuis le creux de mars, FDJ a déjà rebondi de 40% au 24 avril, freinant sa course sous le retracement Fibonacci de 61.8% de toute la chute précédente. Au même moment, le CAC 40 a rebondi de 26% au plus haut du mouvement, bloquant sous le Fibo 38.2% seulement.

Ainsi, les investisseurs semblent estimer que l'action FDJ reste un bon investissement durant la crise du coronavirus, et cela devrait encore rester le cas après la crise, alors que la direction fait le nécessaire pour rester à flot et être prêt à reprendre l'activité rapidement.

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, Action FDJ, graphique H4 (entre 23 janvier 2020 et 24 avril 2020), réalisé le 24 avril 2020 à 17h30. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avec Admiral Markets, vous avez la possibilité de trader les actions CFD sur Trade.MT5 avec une commission fixe de 1 EUR/USD/GBP seulement par ordre, ou investir dans les actions au comptant avec Invest.MT5.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !