​Les prix du Pétrole chutent de plus de 20% face à l'absence d'accord OPEP-Russie

Mars 09, 2020 08:33

Par Ghiles Guezout-

pétrole

C'est chacun pour soi sur le marché du pétrole, ou du moins c'est ce qu'il semble après qu'une réunion entre l'OPEP et d'autres grands producteurs se soit terminée sans accord vendredi, ce qui fait que le marché s'inquiète désormais d'une guerre des prix entre certains des plus grands producteurs de pétrole du monde.

Les producteurs de Pétrole pourraient augmenter leur production

Selon des rapports récents, la Russie et l'Arabie Saoudite devraient augmenter considérablement leur production respective après la fin ce mois-ci d'un pacte mondial de réduction de la production entre l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole et les autres plus grands producteurs de pétrole, dont la Russie.

Au cours du week-end, l'Arabie Saoudite, leader de facto de l'OPEP en raison de l'ampleur de sa production et de sa capacité à augmenter facilement la production de pétrole, prévoit d'augmenter sa production de pétrole pour atteindre entre 10 et 11 millions de barils par jour, selon Reuters, citant deux personnes familières des pourparlers.

L'Arabie Saoudite est capable de produire 12 millions de barils par jour à plein régime.

Au cours des derniers jours, Riyad a réduit son prix de vente dit officiel - le prix annoncé aux acheteurs qui est généralement fixé à un autre point de référence - pour toutes les qualités de brut, selon Reuters. Le ministre russe du pétrole a déclaré qu'il allait également augmenter la production.

Ces mesures font suite aux plans de l'OPEP et de ses alliés, un groupe connu sous le nom d'OPEP+, visant à stabiliser les prix du pétrole lors d'une série de réunions à Vienne la semaine dernière, qui se sont soldés par une dissidence amère, la Russie ayant rejeté un plan de réduction supplémentaire de la production et ayant fait chuter les prix de cette matière première à leur plus bas niveau depuis environ trois ans.

Les prix du Pétrole perdent plus de 20%

L'échec des négociations a contribué à ce que le West Texas Intermediate (WTI), la référence américaine, enregistre sa plus forte baisse hebdomadaire depuis 2014 et son plus bas niveau depuis août 2016.

Le Brent, la référence mondiale en matière de brut, a chuté à son plus bas niveau depuis 2017.

Lundi matin, le pétrole a de nouveau été frappé, le WTI chutant de 25%, soit de plus de 10 dollars à environ 30$ le baril, avec un plus bas à 27,34$ durant la nuit. Le Brent a perdu 23% à 34$ le barile, ayant atteint un plus bas à 31,27% durant la nuit.

Ces baisses ont ainsi entraîné les deux contrats pétroliers vers leurs points les plus bas depuis février 2016.

La chute du pétrole survient après que les prix aient déjà perdu près de 35% par rapport à leurs récents sommets, et se trouvent dans un marché baissier qui a mis les entreprises liées à l'énergie en difficulté.

Avis Pétrole

Edward Bell, analyste des matières premières chez Emirates NBD, a écrit dans une note de recherche du dimanche que l'OPEP "se prépare à une guerre des prix en annonçant des plans pour augmenter réellement la production".

D'autres experts en matières premières ont proposé une caractérisation similaire des événements récents :

"Nous pensons que la guerre des prix du pétrole entre l'OPEP et la Russie a commencé sans équivoque ce week-end", ont écrit dimanche les analystes de Goldman Sachs. Les analystes prédisent que le pétrole pourrait chuter jusqu'à un nadir de 20$ le baril.

"Le pronostic pour le marché du pétrole est encore plus sombre qu'en novembre 2014, date à laquelle une telle guerre des prix a commencé, car il atteint son point culminant avec l'effondrement significatif de la demande de pétrole dû au coronavirus", ont écrit les analystes de Goldman.

"La stratégie saoudienne de choc et de peur va propulser les marchés pétroliers dans une période d'incertitude radicale", a écrit Stephen Innes, stratège en chef des marchés chez AxiCorp dans une note dimanche. "La Russie a refusé de participer, c'est une chose, mais l'augmentation de la production saoudienne en est une autre", a-t-il écrit.

Graphique Pétrole

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, Pétrole Brent, graphique mensuel (entre décembre 2006 et mars 2020), réalisé le 9 mars 2020 à 09h20. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets AS (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (ci-après "l'Auteur") sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !