Comment Facebook pourrait profiter du coronavirus après en avoir subi les conséquences ?

Mars 03, 2020 10:15

Par Ghiles Guezout-

La semaine dernière a été difficile pour les actions de Facebook (NASDAQ:FB), avec un recul de 5,0%. Cette chute a poussé le titre Facebook vers ce qui pourrait être sa pire semaine jusqu'à présent en 2020 et le titre s'affiche désormais dans le rouge depuis le début d'année.

Les craintes liées aux coronavirus pèsent sur l'Action Facebook

La dernière semaine de février a été difficile pour les actions en général. Le 27 février, le Dow Industrial Average a chuté de 4,42%. Pendant ce temps, le S&P 500 a enregistré une baisse similaire à celle du Dow. Le Nasdaq Composite, un indice lourd en technologie, a chuté de 4,61%. La propagation du coronavirus mortel a provoqué la panique des investisseurs, ce qui a déclenché la vente des actions.

Le virus, qui s'est déclaré en Chine en décembre 2019, s'est propagé à plusieurs pays. Le virus a eu un impact sur les activités commerciales mondiales. Plus de 80 000 personnes ont été contaminées, tandis que plus de 3 000 personnes en sont mortes.

Cette semaine, Baidu (NASDAQ:BIDU) a publié des prévisions de revenus en baisse pour le premier trimestre. La société a déclaré que le virus avait eu un impact sur les activités publicitaires. Baidu est la première société de recherche sur Internet en Chine, avec plus de 60% de parts de marché. La publicité est notamment la principale source de revenus de l'entreprise.

La situation du coronavirus a eu un impact sur les activités commerciales. Par exemple, Walt Disney (NASDAQ:DIS) a fermé ses parcs à thème à Hong Kong et Shanghai, en Chine. L'entreprise a pris cette décision pour tenter d'empêcher la propagation du virus.

McDonald's, Starbucks et Apple ont également fermé certains magasins en Chine. Toutes ces entreprises dépensent beaucoup en marketing. Par conséquent, les défis pourraient réduire les dépenses publicitaires et toucher les ventes de sociétés comme Baidu et Facebook.

La publicité est également la principale source de revenus de Facebook. Bien que la société n'opère pas en Chine, elle a des annonceurs dans le pays. Elle réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 milliards de dollars en aidant les entreprises et les organisations chinoises à diffuser des publicités internationales.

Facebook touche 3,0 milliards de personnes chaque jour grâce à ses applications sociales, ce qui en fait un puissant outil publicitaire.

Cela va-t-il retarder le projet Libra de Facebook ?

En juin 2019, Facebook a dévoilé un plan pour développer une crypto-monnaie appelé "Libra".

Facebook a dévoilé le LIbra avec 28 membres inauguraux. Cependant, huit des membres ont abandonné. PayPal a été le premier, tandis que Visa et MasterCard ont suivi. Vodafone a également quitté le projet pour se concentrer sur le développement de sa plateforme d'argent mobile Mpesa, qui est populaire au Kenya.

Le départ des premiers membres n'est pas le seul revers que Facebook a subi. L'autre défi a été d'obtenir les autorisations réglementaires pour lancer le produit. Cependant, l'entreprise continue de faire pression sur les autorités. Facebook a commencé à remplacer les membres qui ont quitté le projet.

La semaine dernière, Shopify (NYSE:SHOP) a rejoint le projet Libra. L'entreprise va contribuer financièrement à la réalisation du projet. Shopify est en train de devenir une force incontournable dans le domaine du commerce électronique. La société exploite une plateforme où les commerçants peuvent créer des boutiques numériques pour vendre en ligne. Jusqu'à présent, la plateforme a attiré plus d'un million de commerçants.

Le courtier en devises Tagomi a également rejoint le projet Libra, ce qui a donné un coup de fouet. Tagomi pourrait être un partenaire très précieux. L'expertise et l'expérience que la société apporte pourraient aider Facebook dans ses efforts pour obtenir un feu vert réglementaire pour la Libra, comme le rapporte TechCrunch.

Pourquoi la Libra est-elle importante pour Facebook si la crise du coronavirus perdure ?

L'entreprise souhaite faire de la Libra une monnaie numérique mondiale qui simplifierait les transactions monétaires quotidiennes pour les entreprises et les consommateurs.

Comme nous l'avons déjà dit, les conséquences du coronavirus pourraient stimuler l'adoption de solutions de paiement numérique. L'adoption accrue des solutions de paiement numérique serait une bénédiction pour la Libra de Facebook si elle réussit.

Avec Admiral Markets, vous avez la possibilité de trader les actions CFD sur Trade.MT5 avec une commission fixe de 1 EUR/USD/GBP seulement par ordre, ou investir dans les actions au comptant avec Invest.MT5.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets AS (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (ci-après "l'Auteur") sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !