Actualité Bourse et Analyses Bourse du Vendredi 3 Avril 2020

Avril 03, 2020 09:14

Par Ghiles Guezout

Toute l'actualité bourse et analyses bourses CAC 40 et EUR/USD pour débuter la séance du Vendredi 3 Avril 2020.

Le scepticisme grandit à l'égard de l'accord sur le pétrole évoqué par Donald Trump, de nouvelles données seront publiées sur l'ampleur de la crise économique et le nombre de cas de virus confirmés a dépassé le million.

Comme chaque jour, nous vous proposons ci-dessous de faire le point sur les principales actualités bourse à suivre aujourd'hui, ainsi que des analyses sur les marchés à surveiller.

Volatilité du Pétrole

Jeudi, le président américain Donald Trump a fait exploser les prix du pétrole à la hausse en tweetant que l'Arabie Saoudite et la Russie, actuellement engagées dans une guerre des prix, réduiraient leur production.

Le pétrole brut a grimpé en flèche, mais cette hausse est en train de s'atténuer car le diable sera dans les détails. On se demande déjà si une telle mesure est réalisable et si elle suffirait à remédier à la surabondance de pétrole, alors qu'une réduction de l'offre n'aidera pas non plus à faire face à l'énorme chute de la demande.

L'industrie pétrolière semble elle aussi sceptique.

L'économie se dégrade, de nouvelles preuves attendues aujourd'hui

Des statistiques économiques uniformément choquantes seront probablement la règle plutôt que l'exception pendant des semaines, alors que l'impact de la pandémie se propage dans le monde entier.

Les demandes d'allocations de chômage aux États-Unis, qui ont fait sensation jeudi dernier, ont à juste titre suscité de vives inquiétudes, certains États ayant vu 10% des travailleurs perdre leur emploi en trois semaines.

Les chiffres mensuels du rapport NFP publiés aujourd'hui à 14h30 donneront une meilleure idée de la situation et seront au centre de l'attention de tous les observateurs du marché, mais il ne fait aucun doute que l'économie mondiale subit d'importants dommages dus à l'épidémie de coronavirus.

Il est cependant à noter que l'enquête du rapport sur l'emploi NFP date de la semaine du 12 mars, avant qu'aucun grand État américain ne soit verrouillé.

C'est pourquoi les économistes ne s'attendent qu'à une baisse de 100 000 des créations d'emplois. Ce qui parait faible si on prend compte les 9,9 millions de personnes qui ont demandé des allocations de chômage les deux dernières semaines.

Le taux de chômage devrait passer de 3,5% à 3,8% et le salaire horaire moyen devrait avoir augmenté de 0,2% en glissement mensuel selon le consensus des prévisions.

On attend également les chiffres de l'ISM des services ce jeudi à 16h00. Le consensus anticipe une chute à 44 après 57,3 précédemment.

1 million de cas de coronavirus Covid-19

Le monde a passé un million d'infections au coronavirus confirmées jeudi. Pour l'Europe, alors que la courbe s'aplatit en Italie, le nombre de décès en Espagne montre que les mesures de confinement ne devraient pas prendre fin de sitôt.

Au Royaume-Uni, le nombre de décès a continué d'augmenter, mais l'accent est mis sur la réponse du gouvernement et la pression continue exercée sur lui pour qu'il étende les tests à un rythme beaucoup plus rapide. En outre, les réunions annulées laissent entendre que le Brexit pourrait être retardé.

Le CAC 40 continue de reculer et remettre en question le récent rebond

Les indices boursiers semblent en perte de vitesse, alors que l'indice de la bourse de Paris recule depuis son récent pic.

En effet, le rallye du CAC 40 depuis la zone des 3630 a stoppé sur un obstacle vers 4550, avant d'entamer un repli. Le repli du CAC 40 est notamment clair après la cassure d'une ligne de tendance haussière et l'évolution désormais dans un canal baissier visible en données intraday.

Pour le moment, la baisse est ralentie par un support vers 4130, dont une cassure pourrait relancer le mouvement en direction du bas du canal vers 4000, avant les seuils de soutien suivants vers 3920, 3780 et 3630.

A l'inverse, à la hausse le premier obstacle noble vient vers le haut du canal baissier vers 4300. Un mouvement au-dessus pourrait ensuite encourager une hausse en direction des 4435, avant de retrouver le récent pic vers 4550.

A plus long terme, le rebond du CAC 40 est clairement en perte de vitesse, mais il est encore trop tôt pour parler d'un retour du krach, même si ce scénario gagne en probabilité.

Les publications US de cet après-midi pourront aider à apporter de la lumière sur la prochaine direction des marchés boursiers, mais au final, c'est probablement la fin de l'épidémie de coronavirus et la réouverture des économies qui donnera le réel signal.

Source :Admiral MarketsMetaTrader 5 Edition Suprême, CAC 40, graphique H1 (entre 16 mars 2020et 3 avril 2020), réalisé le 3 avril 2020 à 10h55.Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.


L'Euro Dollar faiblit avant les NFP

Alors que le Dollar se renforce globalement sur le marché des devises, EUR/USD continue de reculer.

La paire Forex a ainsi cassé sa configuration en biseau par le bas, et retrouve le support des 1.0790. En cas de cassure en dessous, il n'y aura plus de niveaux de soutien significatifs avant les creux vers 1.0650/1.0635.

Dans le sens inverse, les premières résistances viennent vers 1.0830 puis surtout 1.0880. Une hausse au-dessus de 1.0880 et le haut de l'ancien biseau vers 1.0915 pourraient encourager un mouvement en direction des 1.0950 puis éventuellement 1.1050.

Aujourd'hui, le marché se concentrera sur le rapport NFP sur les créations d'emplois US du mois de mars. Il est donc difficile de prévoir la réaction du marché face à ces chiffres.

Cependant, le biais pourrait reste orienté à la baisse à court terme, tandis que le Dollar pourrait continuer à se renforcer dans un contexte de marché difficile.

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, EUR/USD, graphique H1 (entre 25 mars 2020 et 3 avril 2020), réalisé le 3 avril 2020 à 11h05. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !