Actualité Bourse et Analyse CAC 40 du Vendredi 24 Juillet 2020

Juillet 24, 2020 12:02

Par Ghiles Guezout

Toute l'actualité bourse et analyses bourses pour débuter la séance du Vendredi 24 Juillet 2020.

Les relations Chine-USA qui empirent devraient se conjuguer à la pandémie de coronavirus pour peser sur les marchés aujourd'hui. Le Brexit pourrait également être un sujet d'inquiétude, tandis qu'un nouveau parti politique italien veut imiter le Royaume-Uni en sortant de l'UE, et évidemment de l'Euro. Les PMI européens ont toutefois rassuré plus tôt ce matin.

Comme chaque jour, nous vous proposons ci-dessous de faire le point sur les principales actualités bourse à suivre aujourd'hui, ainsi que des analyses sur les marchés à surveiller.

Les marchés boursiers accentuent leur baisse mais les PMI limitent la chute

Les indices boursiers européens ont ouvert en baisse ce vendredi, accentuant la chute amorcée en début de semaine. Ainsi, le sentiment de marché se retourne progressivement à la baisse, les investisseurs craignant que l'épidémie de coronavirus hors de contrôle aux Etats-Unis ne déraille l'actuelle reprise économique.

Le sentiment s'est toutefois quelque peu stabilisé suite à la publication des PMI européens. Le PMI des services de la France a particulièrement surpris à la hausse, rebondissant de 50,7 à 57,8, contre une prévision des marchés de 52,3. Le secteur manufacturier a cependant déçu avec tout de même une hausse de 52,3 à 52,6, plus faible qu'anticipé (53,2).

Le PMI manufacturier de l'Allemagne a rassuré en remontant à 50,0, suggérant la fin de la contraction du secteur. Le PMI des services a bondi de 47,3 à 56,7, passant d'une contraction à une solide expansion. Les deux chiffres ont dépassé les attentes de marché.

Cela a permis aux indices de freiner la chute de début de séance, mais le CAC 40 perd toujours -1,6% à la fin de la matinée. Le DAX chute de son coté de plus de -1,8%.

Aux Etats-Unis, les prises de bénéfices sur Tesla et la chute de Apple suite aux soupçons de tromperies de plusieurs Etats américains pèsent plus lourdement sur le Nasdaq, qui a perdu -2,67% hier en clôture, alors que le contrat futures indique encore une perte de -1% ce matin. Les autres indices américains, S&P 500 et Dow Jones sont également dans le rouge.

Mauvaises nouvelles en ce qui concerne la pandémie de coronavirus

Les décès dus aux virus aux États-Unis ont augmenté de plus de 1 000 pour un troisième jour consécutif, alors que le secrétaire adjoint à la santé et aux services sociaux, Brett Giroir, a déclaré que le pays compte environ 200 000 infections par jour, avertissant que les tests et la recherche des contacts ne suffiraient plus pour contenir l'épidémie galopante.

Le président Donald Trump a annulé la convention républicaine en Floride, le plus grand événement de sa campagne de réélection, en raison des derniers chiffres concernant l'épidémie dans l'un des États américains les plus touchés.

Sur le plan scientifique, on a découvert que l'agent pathogène pouvait se déplacer sur plus de 8 mètres dans une usine de viande allemande froide à l'air vicié, et les masques faits maison fonctionnent mieux s'ils sont superposés. Afin d'aider les hôpitaux à faire face à une recrudescence de cas l'hiver prochain, le Royaume-Uni prévoit de doubler le nombre de vaccinations contre la grippe, qui devrait dépasser les 30 millions cette saison.

Pas encore d'accord sur le Brexit

Le dernier cycle de discussions entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur leurs relations futures s'est achevé sur une déclaration des deux parties selon laquelle elles sont encore loin d'un accord.

Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, a déclaré jeudi aux journalistes que de "grandes divergences" subsistent entre les deux parties et qu'un accord est "improbable" si le Royaume-Uni refuse de revenir sur ses positions.

Les discussions devraient se poursuivre jusqu'en septembre, les fonctionnaires cherchant un accord avant que les dirigeants européens ne se rencontrent à la mi-octobre, quelques semaines avant que le Royaume-Uni ne quitte le marché unique et l'union douanière de l'UE à la fin de l'année.

Les relations Chine-USA empirent

La Chine a ordonné aux États-Unis de fermer son consulat dans la ville de Chengdu, au sud-ouest du pays, après que le gouvernement américain ait forcé cette semaine la Chine à quitter sa mission à Houston, en invoquant des allégations d'espionnage.

Le consulat de Chengdu sert d'observatoire clé pour les États-Unis en ce qui concerne les développements au Tibet, où les efforts du Parti communiste pour supprimer la dissidence ont longtemps été au centre des tensions entre la Chine et les États-Unis.

Un nouveau parti italien veut abandonner l'Euro

Un sénateur populiste inspiré par le Brexit a lancé un parti politique italien qui s'engage à sortir le pays de l'Union Européenne et à abandonner l'Euro, en rejetant le bloc comme une construction "germanique".

Gianluigi Paragone, un ancien animateur de talk-show qui a été expulsé du Mouvement Cinq Étoiles, le parti au pouvoir, a dévoilé jeudi son groupe appelé "Pas d'Europe pour l'Italie" avec un logo qui inclut le mot "Italexit".

De nombreux Italiens ont été irrités par ce qu'ils ont considéré comme l'échec du bloc à répondre assez rapidement aux appels à l'aide du pays lorsque le coronavirus a frappé.

Notons que ceci intervient quelques jours seulement après que les dirigeants européens ont approuvé un fonds de relance de 750 milliards d'euros, dont l'Italie devrait être le principal bénéficiaire.

Le CAC 40 rechute sous 5000 points

L'indice français CAC 40 a cassé le support des 4980 plus tôt ce matin, un mouvement qui a été suivi par une accélération baissière jusqu'à un creux intraday de 4925.

Cependant, le CAC 40 a ensuite rebondi, soutenu par les PMI européens. L'indice revient ainsi maintenant tester les 4980 comme résistance. En cas de cassure au-dessus, cela pourrait encourager une remontée plus ferme de l'indice, avec des cibles à 5000 puis 5050 dans un premier temps.

Mais si le CAC 40 échoue à remonter au-dessus de 4980, il pourrait rechuter en intraday et retrouver le creux des 4925, avant d'éventuellement poursuivre en direction des 4900.

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, CAC 40 CFD, graphique H1 (entre 7 juillet 2020 et 24 juillet 2020), réalisé le 24 juillet 2020 à 11h55. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !