​Uber perd plus d'argent que prévu au T1 2020, mais la confiance du PDG soutient le titre

Mai 08, 2020 16:52

Par Ghiles Guezout

uber

Le géant du transport de personnes Uber vient de publier ses résultats du premier trimestre, une publication qui a été saluée par les investisseurs, le PDG Dara Khosrowshahi s'étant montré optimiste quant à la reprise du volume des ventes de voitures après avoir touché le fond à la mi-avril.

Voici les principaux chiffres à retenir :

  • Perte : 1,70$ par action
  • Recettes : 3,54 milliards de dollars
  • Uber Rides (réservations brutes) : 10,87 milliards de dollars
  • Uber Eats (réservations brutes) : 4,68 milliards de dollars

La perte nette de 2,9 milliards de dollars au total comprenait 2,1 milliards de dollars de charges de dépréciation des entreprises dans lesquelles Uber détient une participation, mais représentait la plus grosse perte d'Uber en trois trimestres.

Les réservations brutes dans le secteur d'activité principal d'Uber, Rides, ont chuté de 5 % par rapport à l'année dernière. Cependant, sur la question des bénéfices de l'entreprise, Khosrowshahi a déclaré que l'activité de Rides avait baissé d'environ 80% en avril par rapport à l'année dernière, mais a également donné des raisons d'être optimiste, en disant que le volume des voyages avait augmenté au cours de chacune des trois dernières semaines.

En outre, les réservations brutes pour son segment de livraison de nourriture, Eats, ont augmenté de plus de 50% d'une année sur l'autre, car plus de personnes ont commandé de la nourriture à livrer à domicile, et une plus grande variété de restaurants se sont inscrits pour offrir la livraison, aussi, face au confinement. Khosrowshahi a déclaré que l'entreprise pense que ces changements culturels pourraient être durables.

Selon Refinitiv, les analystes s'attendaient à une perte de 88 cents par action et à des recettes de 3,5 milliards de dollars. Cependant, les estimations varient considérablement et il n'est pas facile de comparer les résultats réels d'Uber avec ces chiffres, étant donné la diffusion et l'impact imprévisibles de la pandémie de Covid-19.

Rappelons par ailleurs qu'Uber a déclaré mercredi qu'il licenciait 3 700 de ses employés et que Khosrowshahi renoncerait à son salaire de base d'environ 1 million de dollars, pour le reste de l'année 2020. Les licenciements ont principalement concerné le service clientèle et les équipes de recrutement et représentent environ 14% des 26 900 personnes que l'entreprise a déclaré employer à la fin de 2019.

Contrairement à ces mesures de réduction des coûts, la société Lime a annoncé jeudi qu'Uber dirigeait un investissement de 170 millions de dollars dans son activité de location de scooters et de vélos électriques.

Tout comme son principal concurrent nord-américain Lyft, Uber a dû faire face aux conséquences du Covid-19 sur les conducteurs, et fait maintenant face à un procès dans l'État de Californie. La poursuite, qui a été déposée cette semaine devant la Cour supérieure de San Francisco, allègue qu'Uber et Lyft ont réussi à éviter de payer les principaux avantages sociaux de leurs conducteurs, notamment les congés de maladie payés, en les classant à tort comme des entrepreneurs plutôt que des employés.

Avant que le nouveau coronavirus ne se transforme en pandémie mondiale, Khosrowshahi avait déclaré, lors de l'annonce des résultats de la société pour le quatrième trimestre 2019, que celle-ci était sur le point d'atteindre la rentabilité au quatrième trimestre 2020, avant sa promesse initiale de rentabilité en 2021. Uber a également déclaré aux investisseurs, lors de ce dernier appel, qu'elle s'attendait à une perte de 1,35 milliard de dollars pour 2020 en termes de bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (EBITDA).

Cependant, les ordonnances de confinement des autorités du monde entier ont rapidement commencé à restreindre plus profondément le travail, les loisirs et les voyages des gens, et le 16 avril, Uber a annulé ses prévisions, et n'en a pas publié de nouvelles à l'occasion des résultats du T1 dévoilés hier soir.

Avec Admiral Markets, vous avez la possibilité de trader les actions CFD sur Trade.MT5 actuellement sans commission, ou investir dans les actions au comptant avec Invest.MT5.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !