TESLA - Craintes sur le Marché Chinois

Juin 13, 2021 13:32

Par Pierre Perrin-Monlouis

Avec la publication de deux rapport successifs et contradictoire concernant Tesla (nyse:tsla), le sentiment baissier à court terme se renforce. La véritable signal d'alerte qui inquiète les investisseurs est la dépendance du constructeur américain au marché chinois où la concurrence s'intensifie.

Points clés à Retenir

  • -27 % de livraisons au mois d'avril, jusqu'à -50 % attendu pour le mois de mai
  • Les principaux concurrents de Tesla enregistrent une croissance à 2 chiffres
  • La Chine représente 37,5 % des livraisons de Tesla au 1er trimestre 2021
  • Risque de baisse à court terme jusqu'à -8 % sur l'action Tesla

Tesla des Rapports Contradictoire sur les Livraisons

C’est le jeudi 3 juin 2021, que l'action Tesla (TSLA) a été secoué en début d'après-midi, alors qu'un rapport indiquait que les volumes nets de commandes avaient considérablement chuté pour le mois de mai (en rythme mensuel). Bien que les détails exacts du rapport n'aient pas été entièrement corroborés, un tel impact sur les livraisons soulève la possibilité d'autres problèmes à venir en particulier sur le marché chinois.

Cependant, un rapport récent a montré que les livraisons en mai ont bondi de 29 %, contredisant ainsi le rapport de la semaine précédente. De quoi laisser sceptiques les investisseurs et analystes sur le titre.

Dans l'ensemble, la surveillance accrue de Tesla en Chine et la concurrence intense à laquelle le groupe se livre avec les constructeurs chinois pourraient éventuellement avoir un impact sur le potentiel de croissance de Tesla sur le marché intérieur. Or la valeur ajoutée du marché intérieur chinois est non négligeable puisqu'elle a en partie alimentée le rallye haussier du titre tout au long de la pandémie.

Le paysage des véhicules électriques en Chine est très concurrentiel. En effet, des dizaines de fabricants enregistrent des taux de croissance à deux chiffres après leur entrée sur le marché. Le gouvernement chinois cherche à favoriser ses fabricants nationaux au travers de politiques de subventions très généreuses. Parmi les constructeurs emblématiques de l’empire du milieu, on retrouve NIO sur le marché du luxe où il doit concurrencer le modèle Y de Tesla, dont les prix ont récemment augmenté, et qui n'est pas éligible à de telles subventions.

INVESTIR MAINTENANT

La Chine est un marché de plus en plus important pour les constructeurs de véhicules électriques. En effet le gouvernement de Pékin a décidé d’accélérer son programme d'électrification pour favoriser et accélérer la transition vers les véhicules électriques au cours de la décennie 2020-2030. La pénétration relativement faible de ce segment - inférieure à 10% - par rapport aux ventes totales d'automobiles dans le pays laisse une grande part de marché à conquérir. La Chine représente une énorme opportunité de marché avec des prévisions de ventes de véhicules électriques qui devraient atteindre 1,8 million de véhicules rien que pour l'année 2021, et peut-être plus de 3 millions de véhicules électriques d'ici 2022.

Le pays est également de plus en plus important pour Tesla, représentant une part solide des livraisons, à la fois en Chine et à l'étranger. Les parts de marché de Tesla avaient déjà été menacées en fin d'année dernière en Chine, mais également en Europe. Or les données du mois de mai 2021 sur les livraisons en Chine remettent ces craintes au goût du jour. S'il est impossible de mesurer l'implication du gouvernement de Pékin dans ces problèmes de part de marché, il semble clair le gouvernement n'agit pas en faveur du constructeur américain.

Tesla a commencé l'année 2021 avec la livraison de 184 800 véhicules dans le monde au cours du premier trimestre. Soit une augmentation des livraisons d'environ 2,3 % par rapport au quatrième trimestre de 2020 (et environ le double en glissement annuel), même si les livraisons sont généralement concentrées sur le second semestre des exercices du constructeur d'Elon Musk.

Pourtant, le potentiel ralentissement sur le segment chinois au cours du deuxième trimestre et « une surveillance accrue » ont mis davantage de pression sur la capacité du fabricant à livrer dans le pays au cours de la traditionnelle saison d'achat élevée en septembre et octobre.

Les livraisons mensuelles de Tesla en Chine en 2021 ont montré une forte demande sur le marché au sens large, mais certaines ventes de Tesla s'annulent après examen par le gouvernement. En étudiant le rythme des livraisons sur une base mensuelle, nous observons un mois de février à faible volume, généralement suivi d'un mois de mars avec de fortes performances. Cependant, avril a été plus faible en rythme mensualisé au cours des deux années précédentes par rapport à 2018-19.

Source : Graphique de InsideEVs

L'évolution des ventes mensuelles de Tesla a bien suivi le marché, étant donné que le modèle 3 est le deuxième modèle de véhicules le plus vendu jusqu'à présent cette année, le modèle Y le cinquième. La création de la coentreprise de General Motors (GM), la Hongguang Mini, a occupé la première pendant un certain temps, atteignant près de 100 000 unités en seulement quatre mois alors que ses livraisons cumulées ont atteint environ 230 000 unités en moins d'un an. Certains véhicules comme le Great Wall ORA, Chang'an BenBen, le Clever et Roewe eRX5 de SAIC ont également connu une croissance massive en volume et pourraient se hisser parmi les cinq premiers vendeurs de véhicules électriques d'ici la fin de l'année 2021.

Les livraisons cumulées de Tesla en Chine ont atteint 102 887 unités selon les données de la CPCA ; en rythme mensualisé :

  • Janvier: 15,484
  • Février: 18,318
  • Mars: 35,478
  • Avril: 25,845 (11,671 ventes, 14,174 exportations)
  • Mai: 9,800 commandes nettes (rapporté la semaine dernière); 33,463 unités comptabilisées Mardi 1 juin 2021 (21,936 vendues, 11,527 exportées)

Alors que les mois de janvier à mars ont affiché des taux de croissance m/m (m/m : rythme mensualisé) similaires à ceux du marché au sens large, avril a représenté une baisse de 27 % m/m pour Tesla contre seulement une baisse de 12 % m/m pour l'ensemble des volumes de véhicules électriques. Par rapport à une poignée d'autres véhicules électriques, Tesla a réalisé des performances qu'on pourrait qualifier de "médiocres" : les ventes de BYD en avril ont augmenté de 6,5% m/m à 25 450 unités, celles de XPeng (XPEV) ont légèrement augmenté m/m à 5 147 unités, tandis que les livraisons de Li (LI) ont augmenté de 13% m/m à 5 539. Tesla n'occupait que la troisième place pour les ventes au détail, BYD et SGMW vendant tous deux plus de 10 000 unités de plus à 31 908 et 33 175 unités respectivement. Cependant, les livraisons de Tesla au premier trimestre étaient inférieures de près de 5 % à celles de Wuling, le modèle Mini s'étant vendue plus que tous les autres véhicules.

Ce décompte de 69 280 véhicules au premier trimestre représente environ 37,5% du total des livraisons de véhicules de Tesla pour le trimestre. Le chiffre d'affaires généré par le segment s'élevait à un peu plus de 3 milliards de dollars, représentant 33,8 % du total de l'automobile et 29,3 % du total des revenus, en effet « les véhicules fabriqués en Chine à faible ASP sont devenus un pourcentage plus important de notre mix ». A titre de comparaison, en 2020, la Chine ne représentait que 21,1% du chiffre d'affaires total de Tesla, de sorte que le segment gagne en importance, et le pays est désormais indéniablement l'une des régions, sinon la région la plus importante pour Tesla en ce moment d'après l'image actuelle des revenus / livraisons , ainsi que pour la croissance à long terme au cours des prochaines années.

Les revenus chinois de Tesla sur les 12 derniers mois ont atteint 8,8 milliards de dollars, mais le segment pourrait être sur le point d'atteindre 13-14 milliards de dollars cette année (+98 à +110% en glissement annuel), compte tenu de la saisonnalité de la demande en Chine et des livraisons pour Tesla. Avec des estimations consensuelles pointant à environ 49 milliards de dollars de revenus pour 2021 (+/-10% fourchette hausse/basse), la Chine devrait continuer de peser pour environ 27-29% du chiffre d'affaires de Tesla.

À l'heure actuelle, le segment Chine pourrait valoir environ 13x les revenus de 2021, légèrement au-dessus du multiple à terme d'environ 11,8x en 2021 pour Tesla. Cette valorisation estimée est justifiée par le taux de croissance élevé des revenus du segment proche de 100% et l'importance globale pour l'entreprise en termes de revenus et de livraisons. . Sur cette base, nous pouvons donc estimer la valorisation du marché chinois de Tesla à 169-182 milliards de dollars, soit environ 180 dollars par action.

Avec cette valorisation estimée, la réaction du marché en ce moment, en baisse d'environ 4 à 5 % en intraday, semble normale. Les chiffres de mai rapportés, bien qu'ils ne soient pas entièrement corroborés, seront probablement révélés dans les deux prochaines semaines lorsque l'ACIPR publiera son rapport mensuel.

Le cours de Tesla a également été ébranlé par une mauvaise presse et un examen minutieux de la sécurité des produits (voir les récents rappels concernant des boulons de frein) et la gestion des données de Pékin pourrait avoir contribué à la baisse des ventes observée au cours des deux derniers mois. Il y a eu une hausse des "rapports locaux de pannes de freins, d'accidents et d'explosions de Tesla", des rumeurs d'"interdictions de circulation" à Guangzhou, des plans d'expansion interrompus à Shanghai et des rapports faisant état d'un arrêt de la production pendant au moins deux semaines.

Junheng Li de JL Warren Capital estime que ces actualités négatives pourraient avoir un « impact matériel définitif sur la marque Tesla, les commandes et les livraisons pour les mois à venir, bien qu'il soit difficile de quantifier exactement dans quelle mesure la baisse de la demande est due à des inquiétudes concernant les caractéristiques de sécurité de Tesla. ou une concurrence croissante, en particulier de la part des constructeurs automobiles chinois." La concurrence croissante est visible et la position d'observateur du gouvernement de Pékin vis-à-vis de Tesla devient de plus en plus intrusive.

OFFRES DE TRADING

Il est possible que les relations entre Pékin et Tesla se refroidissent, ceci pour favoriser des rivaux nationaux à croissance rapide comme NIO et XPeng qui défient Tesla d'un point de vue technologique et innovant. En effet, la Chine souhaite que ses acteurs nationaux deviennent certains des principaux fabricants de véhicules électriques à l'échelle mondiale, en particulier avec la hausse des tensions américano-chinoises.

Bien qu'il soit tout à fait inenvisageable pour le gouvernement d'interdire au fabricant de vendre ses véhicules en Chine, il pourrait se tourner vers des politiques de subvention pour inciter les achats de modèles nationaux - déjà, le modèle Y de Tesla au-dessus de 300 000 RMB n'est pas éligible à des subventions, tandis que les modèles de NIO sont éligibles à n'importe quel prix. Tesla utilise Shanghai comme base d'exportation pour l'Europe, et des tarifs supplémentaires pourraient atténuer les avantages de l'usine en tant que plaque tournante des exportations. Pékin pourrait également commencer à tourner le dos à Tesla en termes de sécurité et de technologie et orienter les consommateurs vers les voitures chinoises à l'avenir.

Le facteur confiance est crucial pour les entreprises qui opèrent en Chine, car les consommateurs ont tendance à se méfier des marques nouvelles, étrangères ou inconnues. Le développement et l'amélioration des marques nationales ont vu une croissance plus importante des fabricants nationaux que des fabricants étrangers, en particulier sur le marché des smartphones, et aussi maintenant dans le domaine des véhicules électriques.

La presse négative généralisée et les incidents survenus avec Tesla érodent la confiance, à la fois du consommateur et du gouvernement. Une telle perte de confiance pourrait créer plus de difficultés dans les ventes tout au long du reste de l'année, surtout si Pékin s'efforce de ralentir la croissance des ventes en favorisant la méfiance envers la marque par une campagne médiatique autour des prochains incidents. Un scénario de ce type, qui a un impact sur les livraisons aux troisième et quatrième trimestres, les deux trimestres les plus importants pour Tesla, pourrait réduire de 25 % la valorisation du segment chinois, soit environ 42-46 $ de pertes par action.

Dans l'ensemble, la réaction du marché à la baisse signalée des ventes en mai a du mérite, car le segment est très important pour le fabricant en termes de livraison et de contribution aux revenus actuellement et au cours des prochaines années avec un potentiel de croissance à trois chiffres rien qu'en 2021. Les ventes d'avril ont chuté de 27% m/m, tandis que certains fabricants nationaux ont connu une croissance soutenue, et les chiffres de mai ont inversé la tendance du cours des actions et ont montré une forte hausse après qu'un rapport ait signalé une forte baisse des commandes.

Alors que les livraisons du premier trimestre en Chine ont été fortes avec près de 70 000 unités, les livraisons du deuxième trimestre semblent déjà faire face à un impact significatif, avec des facteurs potentiellement baissiers. Notamment la concurrence nationale et une médiatisation généralisée des incidents. Outre la saisonnalité et le risque du facteur confiance, Tesla pourrait devoir faire face à un retour des tensions américano-chinoises.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Analyste Marchés & Spécialiste Marketing, Admirals France

Analyste financier, Pierre Perrin-Monlouis vous fait profiter d'une vision complète du monde de l'investissement avec une approche basée sur les fondamentaux. Il vous aide à apprendre le trading grâce aux mécanismes économiques dans ses analyses et vidéos