Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous donnez votre accord pour que les cookies soit utilisés. Pour plus de détails, y compris comment vous pouvez modifier vos préférences, veuillez lire notre Politique de Confidentialité.
En savoir plus J`accepte
81% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 81% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent. expand_more

Que peut-on attendre de la réunion de la BCE de jeudi ?

Septembre 09, 2020 19:34

Par Ghiles Guezout

Ghiles Guezout

BCE 09-07-20

La décision de taux de la BCE sera publiée jeudi à 13h45, suivie de la conférence de presse de la présidente Christine Lagarde à 14h30.

Suivez cet événement EN DIRECT sur YouTube avec les ANALYSTES D'ADMIRAL MARKETS.

La décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) est très attendue par les marchés financiers, alors que la banque reste préoccupée par l'appréciation de l'euro, l'augmentation des pressions déflationnistes et l'incertitude quant à la situation du coronavirus en Europe.

Malgré les récents développements négatifs, la BCE devrait annoncer jeudi, pour le deuxième mois consécutif, qu'elle ne modifiera pas ses paramètres de politique monétaire, après avoir élargi son programme d'achat d'urgence de pandémie (PEPP) de 600 milliards d'euros en juin. Les taux d'intérêt de la BCE resteront probablement inchangés , tandis que le PEPP devrait être maintenu à 1 350 milliards d'euros.

Le BCE peut-elle signaler de futures assouplissements ?

L'inflation de la zone euro, étroitement surveillée par la BCE, est devenue négative en août, l'indice des prix à la consommation (IPC) annualisé ayant baissé de 0,2% contre une hausse de 0,4% en juillet. Cette lecture en dessous de zéro de l'IPC a jeté une ombre sur l'efficacité de l'expansion des mesures de relance de juin, ce qui a fait naître l'espoir de nouveaux assouplissements futurs.

Toutefois, la BCE pourrait s'abstenir de faire des annonces lors de la réunion de jeudi et attendre les prochaines réunions pour éventuellement annoncer des changements de politique. Selon une enquête de Bloomberg, la majorité des économistes anticipent un statu quo de la part de la BCE jeudi :

"Le bond de 10% de la monnaie depuis le début du confinement du coronavirus en mars rend le travail de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, plus difficile en exerçant une pression à la baisse sur l'inflation. Combiné à des signes de ralentissement de la reprise économique, il renforce les arguments en faveur d'une plus grande stimulation monétaire.

Une telle action semble peu probable lorsque le Conseil des gouverneurs définira sa politique jeudi, mais Christine Lagarde et ses collègues pourraient décider de commencer à préparer le terrain au cas où ils auraient besoin d'agir.

Aucun économiste ne s'attend à une baisse des taux cette semaine, mais les traders du marché monétaire anticipent depuis cette semaine une baisse de 10 points de base du taux des dépôts à -0,6% pour le mois de septembre de l'année prochaine. Il y a deux mois, ils ne prévoyaient pas une telle mesure avant 2022 au plus tôt."

La hausse de l'Euro met-elle la BCE mal à l'aise ?

Les responsables politiques de la BCE ont fait part de leurs préoccupations concernant la récente hausse de l'euro, qui est considérée comme un obstacle à la reprise économique naissante et pourrait exercer une pression supplémentaire à la baisse sur l'inflation.

L'économiste en chef Philip Lane a déclaré la semaine dernière : "Le taux EUR/USD est important. S'il y a des forces qui font bouger le taux de l'euro-dollar, cela alimente nos prévisions mondiales et européennes et, à son tour, cela alimente notre politique monétaire".

Avec des taux probablement inchangés jeudi, le moins que la BCE puisse faire est de continuer à intervenir verbalement pour contenir la hausse rapide de l'EUR et apaiser les inquiétudes. La semaine dernière, l'EUR/USD a atteint son plus haut niveau en 2 ans au-dessus de 1,20, après avoir pris 7% au cours des six derniers mois. Le taux de l'Euro Dollar a reculé vers 1,18 depuis l'intervention de Lane et d'autres membres de la BCE.

Si le communiqué de la banque centrale européenne ou Christine Lagarde évoque la hausse de l'Euro, cela pourrait peser sur la monnaie unique sur le Forex et potentiellement faire baisser davantage EUR/USD.

Les prévisions économiques de la BCE devraient montrer un certain optimisme

Les perspectives de la banque centrale sur l'économie vont également monopoliser l'attention, car la deuxième vague du virus resserre son emprise sur l'Europe, ce qui pourrait ralentir la reprise économique.

Toutefois, la fuite des prévisions de la BCE, comme l'a rapporté Bloomberg, laisse présager un optimisme sur les perspectives économiques. La BCE réviserait ainsi à la hausse ses estimations du PIB pour 2020, dans un contexte de consommation privée plus forte.

Cette révision à la hausse des prévisions économiques, si elle est confirmée par la BCE jeudi, pourrait avoir un faible impact sur l'Euro, voire inexistant. En effet, il faut noter que la monnaie unique a déjà affiché un léger rebond suite à l'annonce de Bloomberg, EUR/USD remontant de 1,1760 vers 1,1830 avant de reculer un peu. Si la fuite s'avère fausse, l'Euro pourrait à l'inverse corriger à la baisse.

De plus, les traders vont surtout se centrer sur les prévisions d'inflation de la BCE, qui pourraient être révisées à la baisse dans le cadre d'une reprise économique affaiblie. Cela alimenterait à son tour les perspectives d'un nouvel assouplissement monétaire de la BCE qui pèserait à la baisse sur l'EUR.

La BCE va-t-elle suivre la Fed à propos de l'inflation moyenne ?

Même si la BCE ne devrait pas évoquer la politique de la Fed dans son communiqué, ni dans le discours de Christine Lagarde, les journalistes vont très probablement poser la question.

Pour rappel, dans sa dernière réunion de politique monétaire, la Fed américaine a décidé de changer sa politique sur l'inflation, en déclarant cibler une inflation moyenne en la laissant monter au-dessus de l'objectif de 2% pendant un certain temps.

La BCE cible à ce stade une inflation inférieure mais proche de 2%, et cela devrait rester encore vrai lors de la réunion de jeudi.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.