NFP - Des Chiffres de l'Emploi US Négatifs qui Tardent à Peser sur les Cours du Dollar

Avril 03, 2020 13:45

Par Pierre Perrin-Monlouis

Chiffre de l'emploi non agricole (NFP) aux Etats-Unis ce 3 avril 2020

Ce vendredi à 14h30 les Etats-Unis publiaient les chiffres de l'emploi très attendus par les investisseurs pour évaluer les conséquences de la crise du coronavirus sur les entreprises américaines.

Les créations d'emplois dans le secteur non agricole sont sortis en très nette recule de -701 000 alors que le consensus tablait sur une baisse de 100 000 emplois. Le taux de chômage publié en même temps à 14h30 est logiquement reparti en hausse et affiche 4,4% contre des anticipations d'un taux de chômage à 3,8%.

Effondrement du Marché du Travail Américain

Les 701 000 emplois supprimé par les entreprises américaines ont fortement pesé sur le taux de chômage qui est remonté en flèche à 4,4% alors qu'il était de 3,5% le mois dernier.

Cette augmentation de 0,9 points de base est inquiétante et marque un nouveau record historique dont les marchés ce seraient volontiers passés. En effet il s'agit de la plus forte hausse du chômage aux Etats-Unis en un mois depuis 1975.

La baisse mensuelle de la masse salariale a été la plus forte depuis mars 2009, le pire mois en termes de perte d'emplois enregistré pendant la récession de 2007-2009. Le Ministère du Travail américain a déclaré que les données de vendredi reflètent les effets du coronavirus et les efforts pour le contenir. Une affirmation dont on peut raisonnablement douter car les chiffres n'intègrent pas les demandes de droits d'indemnisation chômage de millions d'américains qui ont été déposé au cours de la dernière quinzaine de mars.

Les Secteurs les Plus Touchés

Tous les secteurs ne sont pas touchés de la même manière par le crise et cela se traduit logiquement au niveau des chiffres de l'emploi par secteur.

L'emploi des entreprises du secteurs des loisirs et de l'hôtellerie recule de 459 000 personnes, soit 65% des emplois détruits. Les établissements les plus impactés étant les restaurants et les bars. Des baisses ont également été enregistrées dans les soins de santé et l'assistance sociale à domicile, les services professionnels aux entreprises, le commerce de détail et la construction.

La quasi-fermeture de pans entier de l'économie américaine en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus entraîne le plus important ralentissement de l'économie US depuis la seconde guerre mondiale. Avec une nouveauté majeure qui est la vitesse à laquelle la récession se met en place, des baisses d'une telle envergure étaient généralement enregistrées sur plusieurs années et non sur quelques semaines comme actuellement.

Les Anticipations d'Oxford Economics

La société de prévisions Oxford Economics prévoit que d'ici mai, les États-Unis auront perdu 27,9 millions d'emplois et voient leur taux de chômage grimper à 16%, effaçant tous les emplois créés depuis 2010 au cours de la période record de 113 mois de hausse d'emplois jusqu'en février 2020.

Cette perte d'emplois représenterait plus du double des 8,7 millions de postes supprimés de la masse salariale pendant la récession de 2007-2009 et ses conséquences. Et ces emplois avaient été perdus en 25 mois après la crise des subprimes.

Le bureau du budget du Congrès, a déclaré jeudi que le taux de chômage dépasserait 10% au deuxième trimestre. Les économistes de S&P Global, KPMG LLP et Bank of the West prévoient quant à eux une augmentation rapide jusqu'à un taux similaire. Le taux de chômage mensuel le plus élevé jamais enregistré aux USA depuis 1948 est de 10,8%, établi fin 1982 lors de la profonde récession sous le président Reagan.

Conséquence sur le Dollar Index

L'indice du Dollar (le dollar américain face à un ensemble de paires de devises) ne semble pour l'instant que peu réagir à la publication de ces chiffres.

Indice du dollar après le NFP US

Source: MT5 Edition Suprême, Graphique USDX en H1 - Période: du 25 mars 2020 au 03 avril 2020, édité le 03 avril 2020 à 15h40 - Veuillez noter: les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

L'indice du dollar américain n'a pas réagit à la publication des chiffres de l'emploi américains publiés ce vendredi à 14h30. Deux explications à ça:

  • Le marché s'y attendaient: bien que les chiffres ressortent très éloignés des anticipations des analystes, les investisseurs s'attendaient déjà à des chiffres exceptionnellement négatifs et anticipent les millions de chômeurs qui ne sont pas encore pris en compte par les statistiques.
  • Le Dollar est soutenu par les pays émergents: la devise américaine fait office de valeur refuge sur le marché monétaire pour de nombreux pays émergents, qui continue à soutenir la demande de dollar sur les marchés. On notera surtout les pays africains qui sont de plus en plus touchés, et plus proche géographiquement, l'Amérique Latine dont les banques, investisseurs et particuliers achètent massivement du dollar pour se protéger de l'inflation à venir sur les devises locales.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets AS (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (ci-après "l'Auteur") sur la base des estimations personnelles de Pierre Perrin-Monlouis (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Avatar-Admirals
Admirals
Une solution tout-en-un pour dépenser, investir et gérer votre argent

Plus qu`un courtier, Admirals est un centre financier, offrant une large gamme de produits et services financiers. Nous permettons d`aborder les finances personnelles grâce à une solution tout-en-un pour investir, dépenser et gérer son argent.