Facebook vs Twitter : Dans quelle action de réseaux sociaux investir ?

Avril 06, 2021 14:50

Bien que les actions des médias sociaux soient sensibles à la réglementation gouvernementale, aux questions épineuses de confidentialité et de sécurité, sans parler des jeunes challengers, la plupart des sociétés du secteur ont obtenu des résultats exceptionnels l'année dernière en période de pandémie. Avec le passage continu à la publicité numérique, ces sociétés pourraient connaître une croissance soutenue dans les années à venir, même lorsque la pandémie aura disparu.

Les entreprises de médias sociaux bénéficient également de puissants effets de réseau, ce qui rend les premiers arrivés difficiles à déloger. Il n'est donc pas surprenant que deux "grands-pères" des médias sociaux, Facebook et Twitter, se soient bien comportés l'année dernière. Facebook a augmenté de 75 % et Twitter de 140 % au cours des 12 derniers mois, contre 62 % pour le S&P 500.

Avec la réouverture des économies et la reprise des recettes publicitaires, quelle est la meilleure action aujourd'hui ?

Facebook dépasse Twitter sur tous les indicateurs économiques, mais les choses peuvent-elles changer ?

Twitter a progressé davantage que Facebook au cours de l'année écoulée en raison d'améliorations par rapport à 2019. Pourtant, Facebook a clairement la meilleure activité globale en l'état actuel des choses. Au cours du quatrième trimestre, voici comment les deux réseaux sociaux se sont empilés sur plusieurs métriques clés.

Il n'y a pas de véritable question quant à savoir quelle est la meilleure entreprise en ce moment : Facebook l'emporte haut la main. Grâce à son échelle inégalée, à sa connaissance intime des clients, à son format très visuel et à ses capacités de ciblage de précision, Facebook est en train de devenir la plateforme publicitaire de choix pour les entreprises, grandes et petites, et est particulièrement indispensable aux petites entreprises en ligne pour atteindre de nouveaux clients.

Twitter s'améliore

Malgré la surperformance massive de l'activité de Facebook, Twitter a été le meilleur titre au cours de l'année écoulée. Cela est probablement dû au point de départ des deux actions. Facebook est un mastodonte à la capitalisation boursière de près de 800 milliards de dollars, tandis que Twitter, même après sa forte progression, n'a qu'une capitalisation boursière de 49 milliards de dollars.

La base d'utilisateurs de Twitter a également connu une accélération plus importante que celle de Facebook, avec une croissance des mDAU de 27 % en 2020 contre 11 % pour Facebook. Cela pourrait amener certains à croire que Twitter va accélérer son chiffre d'affaires, même s'il est en fait à la traîne de Facebook sur la base de la croissance des revenus l'année dernière.

Twitter a clairement eu des problèmes pour monétiser sa plateforme, mais les choses ont commencé à s'améliorer tout au long de 2020. Les revenus se sont accélérés tout au long de l'année, sortant du T4 avec un taux de croissance des revenus de 28 %, supérieur aux 7 % qu'il a affichés pour l'ensemble de l'année. Au sein des revenus globaux, la croissance des revenus publicitaires était encore plus élevée, à 31 %.

La société a notamment attiré davantage d'annonceurs à réponse directe, et pas seulement de grandes marques. Twitter a également réorganisé son serveur publicitaire pour mieux cibler les publicités mobiles. Le nouvel outil de promotion des applications mobiles (MAP) a généré une croissance de 50 % au quatrième trimestre. La direction espère également améliorer sa position inexistante auprès des petites entreprises à l'avenir.

Mais Facebook pourrait être le meilleur titre dans un environnement de hausse des taux.
Avec la réouverture de l'économie et la hausse des taux d'intérêt, les choses pourraient basculer davantage en faveur des entreprises plus rentables en 2021. C'est de bon augure pour Facebook, qui est encore beaucoup, beaucoup moins cher que Twitter, tant sur la base du ratio cours/bénéfice que du ratio cours/ventes.

Twitter pourrait également avoir du mal à générer des bénéfices à court terme, même si la croissance de son chiffre d'affaires se maintient, car l'entreprise réalise encore de lourds investissements. La direction prévoit une croissance de 25 % "ou plus" des dépenses totales en 2021, de sorte que Twitter devra accélérer ses revenus s'il espère augmenter ses bénéfices.

Pendant ce temps, Facebook devrait continuer à engranger des bénéfices, ce qui lui permet non seulement de réinvestir dans sa plateforme principale et de racheter des actions, mais aussi d'investir dans de nouvelles technologies, préparant ainsi son prochain chapitre. Par exemple, la plateforme Oculus AR de Facebook pourrait être un futur moteur de croissance, et la société vient de dévoiler un nouveau bracelet qui pourrait devenir la plateforme informatique virtuelle AR du futur.

Quel est l'investissement le moins risqué ?

La question de savoir si Facebook peut ou non faire une percée décisive dans le domaine de la réalité augmentée reste ouverte. Cependant, même en l'absence de nouvelles activités, la meilleure valeur et les bénéfices plus solides de Facebook devraient mieux résister à la hausse des taux que la croissance espérée de Twitter. On peut s'attendre à ce que la performance relative de ces deux entreprises s'inverse en 2021. Aujourd'hui, c'est Facebook qui semble plus solide.

Ghiles Guezout
Ghiles Guezout Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !