Facebook dépasse les attentes au T1 avec un impact positif du coronavirus

Avril 30, 2020 13:46

Par Ghiles Guezout

Facebook, qui tire la quasi-totalité de ses revenus de la publicité, a déclaré des revenus trimestriels meilleurs que prévu pour le premier trimestre 2020.

Facebook a déclaré des bénéfices de 4,9 milliards de dollars au premier trimestre, soit 1,71 dollar par action, contre 2,43 milliards de dollars, soit 85 cents par action, pour la même période de l'année précédente. Les revenus ont augmenté de 17%, passant de 15,08 milliards de dollars l'année précédente à 17,74 milliards de dollars. Les analystes interrogés par FactSet avaient estimé à 1,74 dollar par action le BPA sur des recettes à 17,33 milliards de dollars.

La moyenne mensuelle des utilisateurs s'est améliorée de 10%, passant de 2,38 milliards l'année précédente à 2,6 milliards. Les analystes, en moyenne, s'attendaient à 2,55 milliards.

Perspectives incertaines selon Facebook

Mais la société a mis en garde contre le fait que son activité "a été touchée par la pandémie COVID-19 et, comme toutes les entreprises, nous sommes confrontés à une période d'incertitude sans précédent dans nos perspectives commerciales".

"Les perspectives sont vraiment incertaines", a déclaré le directeur financier de Facebook, David Wehner, dans une interview à CNBC. "Nous avons une perspective très prudente sur la façon dont les choses vont évoluer". Il a noté un "recul généralisé" de la publicité parmi les petites et grandes entreprises sur la plateforme, qui a entraîné une baisse des prix de la publicité au cours des trois dernières semaines du premier trimestre.

L'incertitude liée à une économie chancelante a incité Facebook à ne pas fournir de prévisions de revenus pour le deuxième trimestre ou l'année 2020 entière.

Les revenus de Facebook se sont stabilisés en avril

"Nous avons vu des signes de stabilité au cours des trois premières semaines d'avril, où les revenus publicitaires ont été à peu près stables par rapport à la même période il y a un an, en baisse par rapport à la croissance de 17% en glissement annuel au premier trimestre 2020", a déclaré la société dans un communiqué. "Les tendances du mois d'avril reflètent la faiblesse de tous nos utilisateurs, car la plupart de nos principaux pays ont mis en place des ordres de confinement".

Wehner a souligné les signes de stabilité dans la publicité pour le commerce électronique, bien que les voyages restent durement touchés.

Comme d'autres entreprises technologiques, Facebook se serre la ceinture pour le reste de l'année. Elle prévoit des dépenses d'investissement de 14 à 16 milliards de dollars en 2020, contre 17 à 19 milliards auparavant.

Le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, a averti que l'impact économique et sanitaire du COVID-19 pourrait s'étendre sur plusieurs mois lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. Elle a également entraîné une récente augmentation de la communication en ligne entre les membres de Facebook et des jeux en direct. Les appels vidéo, par exemple, ont grimpé en flèche de 1000% au cours du mois dernier, a-t-il dit. Les utilisateurs actifs quotidiens, quant à eux, ont augmenté de 11% pour atteindre 1,73 milliard.

"Plutôt que de freiner maintenant... il est important de continuer à investir et à construire là où d'autres entreprises font marche arrière", a déclaré Zuckerberg.

L'incertitude du coronavirus pourrait encore avoir un impact sur Facebook en 2020

Mais les choses pourraient s'aggraver, mettent en garde les analystes. "Les effets de la pandémie n'ont pas frappé la plupart des pays du monde avant la mi-mars, et cela s'est reflété dans le rapport sur les bénéfices de Facebook", a déclaré Debra Aho Williamson, analyste eMarketer. "Le fait que les revenus aient été stables au cours des trois premières semaines d'avril indique que le deuxième trimestre sera beaucoup plus difficile que le premier".

Facebook a pris plusieurs mesures pour adoucir le contrecoup du COVID-19. La société a interdit les rassemblements de 50 employés ou plus jusqu'en juin 2021, et elle est en train d'examiner les voyages d'un œil critique. La semaine dernière, elle a lancé Messenger Rooms, un service de réunion par chat vidéo à usage interne et une alternative probable à Zoom Video Communications.

"Avec l'annonce vidéo de Facebook vendredi dernier, nous pensons que la plateforme est bien placée pour assurer une croissance continue de l'engagement alors que sa stratégie de salon numérique se déploie plus largement", a déclaré Ron Josey, analyste chez JMP Securities.

Avec Admiral Markets, vous avez la possibilité de trader les actions CFD sur Trade.MT5 actuellement sans commission, ou investir dans les actions au comptant avec Invest.MT5.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !