Disney : 2 solides raisons d’acheter l’action Disney

Mars 08, 2021 09:31
Ghiles Guezout
action disney

L'action Disney a nettement rebondi depuis qu'elle a touché le fond en mars dernier, malgré les mauvaises performances de la société sur la même période. Elle a progressé de 35 % en 2020 et de 9 % jusqu'à présent en 2021. Voici deux raisons pour lesquelles les investisseurs sont confiants sur les actions Disney.

Une activité de streaming en forte croissance

Malgré les piètres performances globales, Disney+, le site de streaming premium de la société, a connu un succès monumental pendant la pandémie. Lancé en novembre 2019, le site comptait 95 millions d'abonnés payants au 2 janvier.

Disney possède également le site de streaming de contenu général Hulu et le streaming sportif premium ESPN+. Au total, ils ont 147 millions d'abonnements payés à la fin du premier trimestre 2021, ce qui n'est pas très loin des 210 millions du leader du streaming Netflix. On s'attend à ce qu'ils atteignent 300 à 350 millions d'abonnés d'ici 2024, mais il ne serait pas surprenant de voir ce nombre chuter. Disney+ devrait également devenir rentable en 2024. Dans l'intervalle, les recettes de la télévision directe aux consommateurs (DTC) ont augmenté de 73 % au premier trimestre par rapport à l'année précédente. Cela n'a pas été suffisant pour afficher une augmentation pour la division des contenus médiatiques, mais cela l'a fait passer à une baisse de 5 % au cours du premier trimestre 2020.

La direction fait de l'activité DTC un élément clé de ses opérations. Elle s'est restructurée en octobre pour former des branches distinctes de création et de distribution de contenu afin de mieux répartir le contenu sur les bons canaux, compte tenu de l'adoption rapide des sites de streaming. Elle déploie également son site mondial de contenu général sous la marque Star, précédemment disponible en Inde et en Indonésie, sur plusieurs nouveaux marchés cette semaine.

Les voyages reviendront, et Disney est prêt à en profiter

Les ventes de Disney ont plongé à la fermeture des parcs et des expériences, puisque ce segment représente généralement plus de la moitié du total. Même dans le dernier rapport sur les bénéfices, qui couvre la période se terminant le 2 janvier, alors que certains parcs étaient ouverts à capacité limitée, les ventes du segment des parcs ont chuté de 53 %.

Les investisseurs ne doivent pas s'attendre à une amélioration significative au deuxième trimestre, car certains parcs sont encore fermés et d'autres fonctionnent encore à 35% de leur capacité. Et il y a encore beaucoup d'incertitude quant au moment où la situation pourrait changer, ce qui signifie que les baisses pourraient se prolonger pendant un certain temps.

La direction a souligné que les niveaux de fréquentation ont augmenté du quatrième trimestre 2020 au premier trimestre 2021, et les parcs qui sont ouverts ont pu augmenter les niveaux grâce à des protocoles sanitaires stricts. Elle est confiante dans la croissance dès que les opérations régulières reprendront, et elle investit déjà dans deux nouveaux manèges et une nouvelle expérience nocturne à Walt Disney World ainsi que dans de nouvelles expériences dans d'autres parcs mondiaux. Le PDG Bob Chapek a déclaré qu'il y a une "demande importante" pour les réservations de parcs, et que la fréquentation va probablement monter en flèche dès que l'environnement deviendra plus favorable.

Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !