EUR/USD : La baisse de l'Euro Dollar peut-elle se poursuivre après les NFP ?

Mars 05, 2021 11:38

La paire EUR/USD continue de décliner sur le forex après les commentaires du président de la Fed et avant le rapport NFP de l'emploi américain.

🔴 Séance d'analyse et de trading en direct des NFP sur Youtube à partir de 14h15 !

Le Dollar soutenu par la Fed et les vaccins Covid-19

Le président de la Fed, Jerome Powell, s'est engagé à soutenir la reprise économique, a écarté les inquiétudes concernant l'inflation et dit rester encore dix millions d'Américains sans emploi. 

La Fed entre maintenant dans sa "période de black-out", où les membres n'ont plus le droit de prendre la parole, avant la réunion de politique monétaire du 17 mars, mais les marchés sont tout sauf calmes. Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont dépassé 1,55 % et l'EUR/USD baisse sous 1.1950 à son plus bas niveau en 2021 vers 1.1914.

Les principaux facteurs de hausse des rendements et du dollar sont les vaccins et les mesures de relance. Sur le plan médical, l'Amérique a atteint un rythme de deux millions d'inoculations par jour, ce qui a permis d'avancer le calendrier de sortie de crise.

Au Congrès, les républicains du Sénat ont ralenti le processus d'approbation de la nouvelle version du plan de relance du président Joe Biden en forçant les greffiers à le lire à haute voix. Cependant, les démocrates se sont unis autour d'une version modifiée et sont prêts à transformer le projet de loi en loi dans le courant de la semaine prochaine.

Dans l'ensemble, le dollar a des raisons d'augmenter.

Qu'en est-il de l'Euro ?

Alors que les commandes des usines allemandes ont dépassé les estimations avec une augmentation de 1,4 % en janvier, la campagne de vaccination de l'Union Européenne se poursuit à un rythme lent. La décision de l'Italie de bloquer l'envoi de piqûres en Australie reflète le désespoir plutôt que la force.

Dans l'ensemble, l'Euro semble aujourd'hui beaucoup moins attractif pour les investisseurs que le Dollar, alors que les perspectives de reprise économique sont bien meilleures aux Etats-Unis.

Les NFP attendus en hausse

Les traders ont peu de temps pour digérer les propos de Powell, car ils doivent bientôt s'attaquer au rapport de février sur les emplois non agricoles (NFP).

Le calendrier économique indique une attente pour une augmentation de 182 000 emplois dans la plus grande économie du monde au mois de février, après seulement 49 000 en janvier. Soit un rythme en hausse, mais toujours relativement modeste.

Cependant, il pourrait être plus faible selon les indicateurs avancés. En effet, le rapport ADP et l'indice ISM des services ont tous deux manqué les estimations. En revanche, les inscriptions au chômage ont reculé durant les quatre dernières semaines, l'ISM manufacturier a dépassé les estimations, la composante emploi atteignant un plus haut depuis mars 2019 et la banque Goldman Sachs prévoit une augmentation de 250 000 emplois.

Dans l'ensemble, des NFP positifs et la relance pourraient donner un nouvel élan haussier au billet vert, donc baissier pour EUR/USD après le puissant impact de Powell.

Analyse EUR/USD

L'Euro Dollar a continué de reculer ce vendredi matin, sous l'impulsion de Powell, et a cassé un niveau de support d'importance vers 1.1950. Ainsi, les perspectives baissières sur EUR/USD ont été renforcées à court terme, mais aussi à moyen terme, fondamentalement et techniquement.

Le prochain catalyseur à surveiller sera donc le rapport NFP publié à 14h30.

Un rapport globalement positif, dépassant les attentes, pourrait apporter un soutien supplémentaire au billet vert, et donc peser davantage sur EUR/USD qui pourrait alors poursuivre sa baisse en direction des 1.1920/1.1900 dans un premier temps. Plus bas, des supports potentiels suivront vers 1.1880 puis 1.1850, qui avaient jouer un rôle de résistance en 2020.

Dans le scénario inverse, si le rapport NFP déçoit fortement, l'Euro Dollar pourrait subir des prises de bénéfices des vendeurs et rebondir au-dessus de 1.1950. Dans ce cas, les acheteurs surveilleront des résistances vers 1.1990 et 1.2020, avant la zone des 1.2055/1.2080.

En outre, l'indicateur RSI journalier reste baissier en dessous de 50, mais éloigné de la zone de survente en dessous de 30. Cela suggère également un biais baissier pour les jours à venir.

Graphique EUR/USD Journalier

Source : Admiral Markets - Admirals, MetaTrader 5 Edition Suprême, EUR/USD, graphique journalier (entre 24 juin 2020 et 05 mars 2021), réalisé le 05 mars 2021 à 11h25. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.
 
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !