Bourse: Point Hebdomadaire des Marchés Financiers du 14 Mars 2020

Mars 14, 2020 18:10

Par Ghiles Guezout-

actualité bourse

Voici tout ce que les traders doivent savoir sur cette semaine de trading et pour préparer la semaine à venir.

Les indices boursiers terminent la semaine dans le rouge, mais avec un fort rebond vendredi après la clôture européenne

Les indices boursiers européens et américains ont encore reculé au cours de la semaine, effrayé par la propagation du coronavirus en Europe et aux Etats-Unis, avec notamment deux séances mémorables lundi et jeudi, où les indices boursiers ont très fortement chuté.

Ainsi, en Europe, l'indice français CAC 40 a encore perdu -19,86% sur la semaine, alors que le DAX 30 allemand a chuté de -20,01%. L'indice paneuropéen Euro Stoxx 50 a affiché une perte de -19,99%.

Aux Etats-Unis, le Dow 30 a reculé de -10,36%, suivi du S&P 500 qui a chuté de -8,79%, tandis que le Nasdaq 100 a perdu -6,27%. Les pertes des indices américains est beaucoup moins forte, surtout grâce à un rebond de Wall Street avant le weekend, et après la clôture en Europe.

En effet, lors de la séance de vendredi, le Nasdaq a gagné 10,07%, le Dow Jones 9,36% et le S&P 500 9,29%, alors que le président Trump a décrété l'état d'urgence.

Ainsi, le mouvement observé la semaine dernière s'est répété ce vendredi, avec un solide rebond vendredi soir sur des prises de bénéfices. Cela ne doit donc pas encore être interprété comme un retournement haussier majeur.

Le Dollar US regagne du terrain face aux devises majeures du G10

Après une semaine de forte baisse, le Dollar américain a regagné du terrain cette semaine sur le Forex. En effet, mise à part une nouvelle séance de baisse lundi, l'indice du Dollar a enchaîné les gains tout au long de la semaine. En effet, après un creux vers 94,65, le DXY a clôturé la semaine à 98,69.

La baisse de taux de la Fed a en effet été complètement digérée par les marchés, alors que les autres banques centrales ont suivi le mouvement et ont majoritairement annoncé des mesures d'assouplissement pour soutenir l'économie.

Le Dollar a ainsi retrouvé son rôle d'actif refuge sur le marché des devises, après avoir été alourdi par la baisse de taux de la Fed. Mais la banque centrale américaine est également derrière le soutien du Dollar, puisqu'elle est intervenue pour pallier au manque de liquidité sur le marché obligataire, ce qui a aidé les taux des obligations US à remonter après des plus bas historiques, soutenant également USD sur le Forex.

Dans le détail, USD a gagné 1,64% face à l'Euro, et 2,46% contre une autre valeur refuge, le Yen. Il a été le plus fortement en hausse contre le GBP (+6,24%) et l'AUD (+7,19%).

Source: Performance relative du US Dollar vs G10 sur 1 semaine, Poundsterlinglive, réalisé le 14 mars 2020

Le Pétrole toujours sous pression, l'Or corrige à la baisse

Sur le marché des matières premières, le Pétrole a de nouveau lourdement chuté cette semaine, poursuivant l'impulsion baissière de vendredi dernier.

Ainsi, le brut américain WTI a perdu -20,13% sur la semaine, tandis que le prix de référence mondial, le Brent, a chuté de -23,3%. Pour rappel, le mouvement fait suite à l'échec d'un accord de réduction de la production de pétrole, et à la déclaration d'une guerre sur les prix entre l'Arabie Saoudite et la Russie.

De plus, les espoirs de nouvelles discussions entre les deux pays lors de la prochaine réunion technique ont été anéantis lorsque l'Arabie Saoudite a déclaré de pas y participer.

De son côté, l'Or a également corrigé cette semaine, renversant toute la hausse de la semaine précédente. En effet, le métal jaune a perdu -8,57% cette semaine, après une hausse de 6,87% la semaine précédente. La baisse peut s'expliquer par des prises de bénéfices, notamment vendredi, et la hausse du Dollar US.

DEBUTEZ LE TRADING DES LUNDI

La Fed et le gouvernement américain tentent de rassurer les investisseurs

Le nombre de cas de coronavirus aux Etats-Unis a dépassé la barrière des 1 000 cette semaine selon l'OMS, avec plus de 30 décès selon le gouvernement US.

La Fed a été la première à agir en réduisant les taux il y a deux semaines, puis a intensifié ses interventions d'open market pour apporter les liquidités nécessaire sur le marchés des obligations US.

La banque centrale US se réunis la semaine prochaine, et pourrait réintroduire un assouplissement quantitatif.

Vendredi, le président Donald Trump a décrété l'état d'urgence, alors que les discussions multipartites se poursuivent pour apporter des mesures économiques fortes, afin de soutenir l'activité.

Sur le calendrier économique, nous avons eu l'une des premières statistiques qui prend en compte l'impact du coronavirus. En effet, la confiance des consommateurs mesurée par l'Université du Michigan a chuté à 96,9 en mars, contre 101 en février. Cela reste cependant supérieur aux attentes de 95.

C'est le chiffre le plus bas depuis octobre, en raison de la propagation du coronavirus et de la forte baisse des cours des actions.

La BCE et l'Union Européenne pas à la hauteur de la situation selon les investisseurs

Jeudi, la Banque Centrale Européenne (BCE) a laissé son taux d'intérêt directeur inchangé à 0% lors de sa réunion. Cela était largement attendu par les marchés financiers.

Cependant, le taux de facilité de prêt marginal a également été maintenu à 0,25% et le taux de facilité de dépôt à -0,50%, décevant les attentes du marché pour une baisse de 10 points de base du taux de dépôt.

Toutefois, la BCE a annoncé un plan de relance visant à injecter de l'argent dans l'économie et à soutenir les prêts bancaires aux petites et moyennes entreprises.

Ce plan comprend des opérations de refinancement à long terme supplémentaires, des conditions plus favorables pour les opérations de refinancement à long terme ciblées (TLTRO) de juin 2020 à juin 2021, et des achats nets d'actifs supplémentaires de 120 milliards d'euros. La BCE va également assouplir les règles de fonds propres des banques.

Vendredi, l'Union Européenne a annoncé une initiative d'investissement de 37 milliards d'euros pour soutenir l'économie, ce que les investisseurs considèrent comme très insuffisant.

Les principaux événements à surveiller la semaine du 16 mars 2020

Les traders continueront à surveiller la propagation et l'impact du coronavirus sur l'économie mondiale dans l'espoir d'un plan de relance coordonné de la part des décideurs politiques mondiaux.

Les dirigeants du G7 tiendront une vidéoconférence lundi, tandis que les ministres des finances de l'UE se réuniront pour discuter de l'action budgétaire.

En outre, des réunions de banques centrales seront à suivre, avec de potentielles décisions d'assouplissement, dont notamment la Fed, la BPoC et la BoJ.

Parmi les données importantes figurent les chiffres de la production industrielle et des ventes au détail aux États-Unis et en Chine, ainsi que le rapport sur l'emploi au Royaume-Uni.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets AS (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (ci-après "l'Auteur") sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !