Actualité Bourse et Analyse CAC 40 du Mardi 21 Juillet 2020

Juillet 21, 2020 10:35

Par Ghiles Guezout

Ghiles Guezout

actualité bourse 21-07-20

Toute l'actualité bourse et analyses bourses pour débuter la séance du Mardi 21 Juillet 2020.

Le calendrier économique sera tout comme hier vide ce mardi, mais les traders devront digérer la bonne nouvelle de l'accord entre les 27 pays de l'UE sur un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour les pays fragiles de la région. En toile de fond, le coronavirus continue de progresser, mais quelques signes encourageants peuvent être relevés. Aux Etats-Unis, le Nasdaq a marqué un nouveau record hier, dont certains contesteront la rationalité. Enfin, sous la pression des Etats-Unis, les relations entre le Royaume-Uni et la Chine pourraient bientôt se dégrader.

Comme chaque jour, nous vous proposons ci-dessous de faire le point sur les principales actualités bourse à suivre aujourd'hui, ainsi que des analyses sur les marchés à surveiller.

Accord sur le fonds de relance de l'UE

Les dirigeants des 27 pays de l'Union Européenne sont parvenus à un accord unanime sur un plan de relance de 750 milliards d'euros pour aider le bloc à faire face à la crise du coronavirus, répartis en subventions d'une valeur de 390 milliards d'euros et en prêts à faible taux d'intérêt d'une valeur de 360 milliards d'euros.

La conclusion de cet accord a nécessité plus de quatre jours de négociations acharnées et représente une victoire pour la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron, qui étaient à l'origine du projet. Près d'un tiers des fonds sont destinés à la lutte contre le changement climatique.

"Je pense que cet accord sera considéré comme un moment charnière dans le parcours de l'Europe", a déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel. Notons que ces nouvelles ont entraîné une ouverture en hausse des bourses européennes ce mardi matin.

En milieu de matinée, le CAC 40 progresse de 1,1%, tandis que le DAX 30 gagne 1,6%. Le FTSE 100 britannique accuse toujours un retard, ne gagnant que 0,5%.

Le coronavirus continue de progresser

Les dernières statistiques sur le coronavirus sont porteuses d'espoir, car la croissance des hospitalisations en Californie diminue et la croissance des cas quotidiens dans d'autres points chauds comme la Floride et l'Arizona ralentit également.

Pourtant, à New York, le gouverneur Andrew Cuomo a menacé de fermer des bars et des restaurants si les grands rassemblements de rue se poursuivent et si la réglementation sur la distance sociale et les masques n'est pas appliquée.

En Asie, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré aux membres du Parti libéral démocrate au pouvoir qu'il n'était pas nécessaire de déclarer l'état d'urgence pour l'instant.

Tout cela fait suite à l'enthousiasme suscité lundi par les informations selon lesquelles un vaccin en cours de développement par l'université d'Oxford et AstraZeneca a donné des résultats prometteurs lors de tests préliminaires sur des humains.

Le Nasdaq décolle

L'indice Nasdaq 100 a connu sa plus forte hausse en trois mois hier et a marqué un nouveau record. Le mouvement a été mené par le groupe FANG des entreprises technologiques à grande capitalisation, dont Amazon.com, tandis que d'autres bénéficiaires de la pandémie, comme Zoom Video Communications, ont également bondit.

Par la suite, les investisseurs technologiques ont également digéré les chiffres trimestriels d'IBM qui ont battu les estimations des analystes sur les revenus du deuxième trimestre. Les ventes en ce qui concerne l'activité cloud contribuent à compenser le déclin des services de conseil alimenté par le coronavirus, ce qui a fait grimper les actions d'IBM en fin de séance.

Les Etats-Unis poussent le Royaume-Uni à s'impliquer contre la Chine

Un jour après que le Royaume-Uni ait suspendu les extraditions et les ventes d'armes à Hong Kong en raison de préoccupations relatives aux droits de l'homme dans le cadre de la loi de sécurité nationale chinoise, le Premier ministre Boris Johnson est soumis à des pressions de la part de ses alliés américains et des législateurs britanniques pour qu'il durcisse encore sa position à l'égard de la Chine.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo rencontrera les membres du Parlement qui souhaitent imposer des sanctions contre les responsables chinois et obtenir que la superpuissance asiatique soit retirée du programme nucléaire britannique. Les députés tenteront de lui faire porter leurs exigences lors de sa rencontre avec Johnson, selon des personnes connaissant bien le dossier.

Le CAC 40 peut-il retrouver le sommet de juin ?

L'indice boursier français CAC 40 a ouvert en hausse ce matin, aidé par les nouvelles concernant l'accord sur un plan de relance européen d’envergure. Ainsi, après avoir mis la pression sur le support des 5050 hier, le CAC tente ce matin de casser la résistance des 5150.

Un sommet intraday peut être relevé à 5160 pour le moment, mais une cassure plus décisive reste nécessaire pour envisager une hausse en direction du sommet du 8 juin à 5230. Cela-dit, au vue du calendrier économique vide, il faudrait qu'une actualité négative survienne pour que le CAC 40 retombe significativement.

Ainsi, le biais intraday et de très court terme devrait rester positif et encourager un nouveau test des 5230.

Toutefois, le scénario baissier ne peut être écarté. Cela impliquerait un retournement des indices qui ramènerait le CAC 40 vers le support des 5050. Une cassure en dessous de ce seuil pourrait cependant nécessiter un catalyseur négatif.

CAC 40 21-07-20

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, CAC 40 CFD, graphique H4 (entre 15 mai 2020 et 21 juillet 2020), réalisé le 21 juillet 2020 à 10h30. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !