Le Pétrole Sous Pression, le Brent Marque un Nouveau Plus Bas

Février 10, 2020 15:42

Par Ghiles Guezout-

Les prix du pétrole ont encore reculé ce lundi, le Brent atteignant un nouveau plus bas de plus d'un an à 54,20$. Le pétrole poursuit donc la récente tendance baissière, car la propagation du coronavirus chinois réduit la demande du plus grand importateur mondial, tandis que des doutes subsistent quant à l'étendue et au calendrier des futures réductions de production et d'offre des principaux producteurs.

La semaine dernière, les prix du pétrole ont enregistré une cinquième semaine consécutive de baisse. Les pertes combinées au cours des cinq semaines se sont élevées à plus de 22% pour le Brent et le WTI, entrant ainsi dans un marché baissier. En effet, les traders considèrent généralement une baisse de plus de 20% après un pic comme un retournement baissier.

L'économie chinoise ralentit

L'épidémie du coronavirus ne montre aucun signe immédiat de ralentissement, le nombre de morts dépassant 900, soit plus que l'épidémie de SRAS de 2002-2003, tandis que le nombre de malades a dépassé 40 000. Certaines usines ont repris leur activités lundi, mais un grand nombre de lieux de travail restent totalement ou partiellement fermés.

Le bilan de l'économie chinoise déjà en ralentissement a été lourd, Goldman Sachs ayant réduit son objectif de PIB du premier trimestre à 4%, contre 5,6% auparavant, et a déclaré qu'un ralentissement plus important était possible.

La demande de pétrole diminue également

"Après le Nouvel An lunaire, l'impact que le coronavirus a sur la demande de pétrole devient plus clair", ont expliqué les analystes d'ING dans une note de recherche. "Les taux de gestion des raffineries des raffineurs indépendants du Shandong s'établissaient à 50,33% au 7 février, contre 64,56% avant les vacances du Nouvel An lunaire."

"Ces réductions ont entraîné une forte augmentation des stocks de pétrole dans le pays au cours des 2 dernières semaines, les stocks de brut du Shandong ayant augmenté de 11,57 millions de barils, pour atteindre 51,69 millions de barils au 7 février."

Une diminution de la production de pétrole encore incertaine

En ce qui concerne l'offre de pétrole, la dernière enquête Platts sur les niveaux de production des membres de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole publiée vendredi a révélé que la production de pétrole du bloc avait chuté de 470 000 b/j en janvier.

Cette réduction n'a pas été suffisante pour donner un coup de fouet aux prix du pétrole, mais la Russie ne sait toujours pas si elle soutiendra les réductions supplémentaires de 600 000 barils par jour suggérées par les experts techniques de l'OPEP et de ses alliés la semaine dernière.

En outre, des doutes grandissent quant à savoir si la réunion extraordinaire actuellement prévue pour début mars sera avancée.

Graphique Pétrole Brent

Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, Pétrole Brent CFD, graphique journalier (entre 20 août 2019 et 10 février 2020), réalisé le 10 février 2020 à 16h30. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, études de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommé «Analyse») publiées sur le site Internet d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez porter une attention particulière aux éléments suivants:

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation en matière d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissement et ne fait l'objet d'aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissement.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets AS (Admiral Markets) n'est pas responsable des pertes ou des dommages résultant d'une telle décision, qu'elle soit ou non basée sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a mis en place des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (ci-après «Ghiles Guezout») sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour garantir la fiabilité de toutes les sources du contenu et pour que toutes les informations soient présentées, de manière compréhensible, rapide, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ni l'exhaustivité. de toute information contenue dans l'analyse.
  6. Tout type de performance passée ou modélisée d'instruments financiers indiqués dans le contenu ne doit pas être interprété comme une promesse, une garantie ou une implication explicite ou implicite, par Admiral Markets, de toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats sur la différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des bénéfices. Avant de commencer à négocier, assurez-vous de bien comprendre les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !