Brexit un Accord trouvé entre le Royaume-Uni et le l'Union Européenne

Décembre 24, 2020 16:49

Par Pierre Perrin-Monlouis

Pierre Perrin-Monlouis, Analyste financier diplômé de Skema Business School et spécialiste du marché des changes.

Détails de l'Accord du Brexit

Le Premier ministre britannique Boris Johnson annonce ce 24 décembre avoir trouvé un accord de sortie avec l'Union européenne dans le cadre du Brexit qui doit avoir lieu ce 31 décembre 2020.

Boris Johnson a déclaré que cet accord historique avec l'Union européenne, premier partenaire commercial du Royaume-Uni, était en cours de finalisation. La version finale de l'accord devrait contenir un peu plus de 2000 pages, dont 500 essentielles qui vont déterminer les conditions de sorties et de maintien des activités commerciales entre l'UE et l'outre manche.

La prochaine étape pour entériner l'accord est un vote du parlement britannique qui se tiendra ce mercredi 30 décembre 2020. Si Boris Johnson a annoncé que le Labor parti votera en faveur de cet accord pour éviter une sortie sans accord.

Les Principales Mesures de l'Accord du Brexit

L'accord étant encore en cours de finalisation, Boris Johnson a évoqué les grandes lignes qui seront compléter dès la rédaction de l'accord final terminée.

Le Premier ministre reconnaît que le Royaume-Uni a dû faire des concessions, mais que cet accord reste une avancée majeure après 4 ans de négociation et 3 premiers ministres qui se sont succédé. La priorité est de lever les incertitudes pour permettre à l'économie d'outre Manche de se focaliser sur ses nouveaux défis et d'avancer.

L'accord permettra notamment de le commerce de biens et marchandises sans barrière douanière ni restriction de quota entre le Royaume-Uni et l'UE après le 31 décembre. Cependant, ces mesures ne s'appliqueront pas à l'industrie des services ni au secteur financier qui représente pourtant plus de 80% du PIB britannique.

Un Accord Décisif pour le Royaume-Uni

Alors que la France a récemment fermé sa frontière avec le Royaume-Uni dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19 et la nouvelle souche, les britanniques ont eu un aperçu des risques qui pèsent sur leur économie en cas de non-accord au 31 décembre 2020.

Les entreprises britanniques devront malgré tout faire face à des contrôles aux frontières et les récents tests ont apporté la preuve qu'elles n'y sont pas encore préparées. Les résidents d'Irlande du Nord sont actuellement confrontés à des risques de pénuries alimentaires et de produits de première nécessité.

L'objectif du Premier ministre est que les entreprises peuvent d'adapter le plus rapidement possible aux nouveaux processus et documents administratifs post-Brexit et l'accord qui doit encore être voté au parlement doit permettre de lever les dernières incertitudes.

En cas de rejet de l'accord par le Parlement lors du vote du 31 décembre, le gouvernement UK a déjà misen garde contre le risque de blocage des camions à la frontière avec une potentielle file de plus de 7000 véhicules qui pourrait s'étendre du port de Douvres jusqu'au palais de Westminster.

Quand est-il du Secteur Financier ?

Aucune mesure concernant le secteur financier n'a été annoncée pour l'instant. On s'attend donc à ce que les entreprises financières britanniques soient privés du passeport bancaire européen et ne pourront plus proposer leurs services aux résidents de l'UE.

Le secteur financier devra attendre un accord d'accès au marché européen - ce qui n'est pas garantie - et même si un tel accord était trouvé, il pourrait être révoqué à tout moment par l'UE. Ce qui laisserait constamment peser une épée de damoclès au-dessus du secteur financier.

Vous pourrez continuer à investir avec Admiral Markets !

En tant que courtier en ligne mondial, Admiral Markets dispose de régulations dans le monde entier, y compris en Europe ! En cas d'absence d'accord pour le secteur financier après le 31 décembre, vous pourrez continuer à investir avec notre entité régulée en Europe.

Réaction des Marchés Financiers

À court terme, les marchés ont peu réagi et sont toujours dans l'attente d'éclaircissement quant aux autres mesures de l'accord négocié.

La Banque Centrale d'Angleterre (BoE - Bank of England) a maintenu sa politique monétaire inchangée lors de sa dernière réunion de la mi-décembre. Cependant, les risques de voir l'institution pratiquer des taux négatif à partir de janvier augmentent.

En effet, la BoE déclarait ne pas avoir l'intention de modifier sa politique en cas d'accord avec l'Union européenne pour le 31 décembre. Mais l'institution a déjà annoncé qu'en cas de non-accord, ou de rejet de l'accord par le Parlement britannique le 30 décembre, elle est prête à convoquer une réunion d'urgence pour passer en taux négatif afin de soutenir son économie.

Mais la donne pourrait changer, la Banque Centrale d'Angleterre pourrait passer en taux négatif même en cas d'accord avec l'UE. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que l'institution partait du principe que le UK aurait accès immédiat et sans contrainte au marché européen dès le 1er Janvier 2021.

Ce qui ne semble pas être le cas actuellement.

À court terme, la livre sterling se maintient au-dessus de la résistance des 1.3500 sur un plus haut de deux ans et demi face au dollar américain.

graphique GBP/USD du 24 décembre 2020 accord brexit

Source : Admiral Markets MT5, graphique quotidien du GBPUSD, du 10 juillet 2020 au 24 décembre 2020. Édité le 24 décembre 2020 à 17h56. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Actualité Brexit - Accord annoncé par Boris Johnson

Avatar-Admirals
Admirals
Une solution tout-en-un pour dépenser, investir et gérer votre argent

Plus qu`un courtier, Admirals est un centre financier, offrant une large gamme de produits et services financiers. Nous permettons d`aborder les finances personnelles grâce à une solution tout-en-un pour investir, dépenser et gérer son argent.