Actualité Bourse et Analyse CAC 40 du Lundi 3 Août 2020

Août 03, 2020 10:58

Par Ghiles Guezout

Ghiles Guezout

Toute l'actualité bourse et analyses bourses pour débuter la séance du Lundi 3 Août 2020.

La pandémie de coronavirus reste un sujet clé pour les marchés alors que la progression du nombre de nouveaux cas ne cesse d'accélérer. Microsoft a confirmé un projet de rachat de l'application TikTok, tandis que Twitter pourrait avoir été bernée par un adolescent de 17 ans dans le cadre du pire piratage de son histoire survenu le mois dernier. Enfin, le Bitcoin a affiché une volatilité exceptionnelle au cours du weekend.

Comme chaque jour, nous vous proposons ci-dessous de faire le point sur les principales actualités bourse à suivre aujourd'hui, ainsi que des analyses sur les marchés à surveiller.

Les indices boursiers rebondissent prudemment

Les marchés boursiers entament la semaine avec un léger rebond, mais la prudence semble toujours de mise chez les investisseurs. En milieu de matinée, le CAC 40 regagne 0,3%, tandis que la DAX 30 allemand surperforme avec une hausse de 1,2%. Le FTSE 100 britannique cède moins de -0,1%, et l'Euro Stoxx 50 progresse de 0,7%

Le rebond des indices boursiers a notamment été aidé par des données meilleures que prévu en Chine, où le PMI manufacturier Caixin a rebondi de 51,2 à 52,8 contre 51,3 attendu. En Europe, le PMI manufacturier de la France s'est également amélioré, passant de 52,0 à 52,4 pour le mois de juillet. Celui de l'Allemagne a progressé à 51,0 contre 50,0 attendu. Enfin, le PMI de la Zone Euro a progressé à 51,8, contre 51,1 anticipé.

L'attention des traders se tourne maintenant vers l'ISM manufacturier des Etats-Unis qui sera publié à 16h00.

Le sentiment de marché reste toutefois globalement prudent, alors que les responsables américains ne sont pas parvenus à un accord sur un nouveau plan de relance. Ainsi, depuis ce weekend, des dizaines de millions d'Américains ont perdu une aide du chômage fédéral de 600 dollars par semaine. Les démocrates veulent que les versements hebdomadaires soient prolongés jusqu'à l'année prochaine. Mais les républicains ont déclaré que les versements de 600 dollars sont une incitation à rester chez soi plutôt qu'à retourner au travail. Leur proposition prévoit un paiement hebdomadaire beaucoup plus faible de 200 dollars jusqu'à ce que les États créent un système permettant de remplacer 70% du salaire des travailleurs licenciés.

La pandémie continue de faire des ravages et risque de provoquer de nouveaux confinements

Le nombre de cas de coronavirus dans le monde a dépassé les 18 millions, le nombre de nouveaux cas progressant désormais de 1 million tous les quatre jours, ce qui entraîne un accroissement des confinements dans le monde entier.

Le Royaume-Uni examine toutes les options pour lutter contre les flambées, après avoir appris qu'un verrouillage de Londres est envisagé. Tout espoir de voir le coronavirus prendre des vacances a été pratiquement anéanti. Au rythme actuel d'environ 250 000 nouveaux cas par jour, il pourrait y avoir plus de 50 millions d'infections dans le monde d'ici à la fin de 2020.

Le virus devrait rester un adversaire redoutable jusqu'à ce qu'une première génération de vaccins efficaces puisse être mise en place, ce que de nombreux experts prévoient en 2021.

Enfin, notons que le président de la Fed de Minneapolis Neel Kashkari a recommandé un confinement national de 4 à 6 semaines aux USA.

Les banques dans la tourmente

Les résultats trimestriels de HSBC et Société Générale ont confirmé, si cela était encore nécessaire, les difficultés du secteur bancaire. La banque française Soc Gen a annoncé une nouvelle perte au deuxième trimestre. Cela suite à une dépréciation dans ses activité de marché et une multiplication par 4 de ses provisions pour risque de crédit. HSBC a de son côté enregistré un bénéfice en baisse de près de 65% au premier semestre de l'année à cause du coronavirus.

Cela fait suite à des résultats tout aussi catastrophiques de la plupart des grandes banques mondiales.

Microsoft confirme son projet de rachat de TikTok

Microsoft Corp. a confirmé les pourparlers en vue de racheter les activités de TikTok aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Le PDG Satya Nadella s'est entretenu avec le président Donald Trump sur la manière d'obtenir la bénédiction de l'administration pour acheter la plateforme de vidéos courtes appartenant à la société chinoise Bytedance Ltd, après que Trump ait fait part de son intention d'interdire totalement l'application pour des raisons de sécurité nationale.

Les parties ont environ six semaines pour se mettre d'accord sur les conditions, après qu'une date limite du 15 septembre ait été mise en place sur l'insistance de la Maison Blanche. L'administration Trump annoncera prochainement des mesures contre "un large éventail" de logiciels chinois considérés comme présentant des risques pour la sécurité nationale, a déclaré le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

Plus de détails sur le récent piratage de Twitter

Le piratage de Twitter du mois dernier a peut-être été orchestré par une personne fraîchement sortie du lycée. Graham Ivan Clark, 17 ans, aurait détourné 130 comptes Twitter dans le cadre d'une escroquerie à la crypto-monnaie, selon une déclaration sous serment déposée en Floride.

Parmi les comptes piratés figurent ceux de Barack Obama, Jeff Bezos, Elon Musk et Warren Buffett. Les autorités policières affirment que Clark s'est fait passer pour un employé de Twitter Inc. et a incité le personnel à divulguer les détails de connexion. Deux autres personnes ont été inculpées par les autorités fédérales pour avoir prétendument participé à ce projet, et les avocats ou les membres de la famille des défendeurs n'ont pas pu être retrouvés pour commenter.

Après avoir subi d'autres violations embarrassantes ces dernières années, Twitter doit maintenant envisager la possibilité qu'un adolescent ait battu des équipes d'ingénieurs et des couches multiples de protection de cybersécurité.

Le Bitcoin s'écroule au cours du weekend

Dimanche, Bitcoin a franchi la barre des 12 000 dollars pour la première fois depuis août 2019 sur certaines plateformes d'échange de crypto-monnaies, avant de chuter de plus de 10% en quelques minutes.

Les mouvements notables de la crypto-monnaie pendant deux weekends consécutifs rappellent un phénomène similaire en 2019, lorsque des gains exceptionnels ont eu lieu à de nombreuses reprises lors des échanges du samedi et du dimanche, le cours passant de quelques milliers de dollars à une cotation à cinq chiffres.

Le CAC 40 continue de sombrer

Le CAC a ouvert en hausse ce lundi, affichant même un gap haussier d'ouverture. Toutefois, le ton global reste encore très négatif à ce stade.

En effet, depuis la cassure sous les 4900, le CAC 40 a faibli davantage. Le rebond de vendredi soir et de ce matin ne changeant pas grand chose à la configuration technique baissière de court terme.

Ainsi, tant que le CAC 40 reste en dessous de 4850 et 4900, le biais immédiat restera orienté à la baisse pour la bourse parisienne. L'indice pourrait alors retrouver les 4730 puis les 4680 à court terme.

A l'inverse, une hausse au-dessus de 4900 pourrait alléger les pressions baissières, et éventuellement permettre un rebond plus solide, avec les 4980 et 5050 en ligne de mire dans un premier temps.


Source : Admiral Markets MetaTrader 5 Edition Suprême, CAC 40 CFD, graphique H4 (entre 1 juin 2020 et 3 août 2020), réalisé le 3 août 2020 à 10h55. Veuillez noter : Le rendement passé n'est pas un indicateur fiable des résultats futurs, ni du rendement futur.

Avertissement: Les données fournies fournissent des informations supplémentaires concernant toutes les analyses, estimations, pronostics, prévisions, examens de marché, perspectives hebdomadaires ou autres évaluations ou informations similaires (ci-après dénommée "Analyse") publiées sur le site web d'Admiral Markets. Avant de prendre toute décision d'investissement, veuillez prêter une attention particulière aux points suivants :

  1. Ceci est une communication marketing. Le contenu est publié à des fins d'information uniquement et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Il n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche en investissements, et qu'il n'est soumis à aucune interdiction de traitement avant la diffusion de la recherche en investissements.
  2. Toute décision d'investissement est prise par chaque client seul, tandis que Admiral Markets UK Ltd (Admiral Markets) n'est pas responsable de toute perte ou dommage résultant d'une telle décision, qu'elle soit fondée ou non sur le contenu.
  3. Afin de protéger les intérêts de nos clients et l'objectivité de l'analyse, Admiral Markets a établi des procédures internes appropriées pour la prévention et la gestion des conflits d'intérêts.
  4. L'Analyse est préparée par un analyste indépendant (Ghiles Guezout) sur la base des estimations personnelles de Ghiles Guezout (Analyste Financier).
  5. Bien que tous les efforts raisonnables soient déployés pour s'assurer que toutes les sources du contenu sont fiables et que toutes les informations sont présentées, dans la mesure du possible, de manière compréhensible, opportune, précise et complète, Admiral Markets ne garantit pas l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans l'Analyse.
  6. Les performances passées ou modélisées des instruments financiers indiquées dans le contenu ne doivent pas être interprétées comme une promesse, une garantie ou une implication expresse ou implicite d'Admiral Markets pour toute performance future. La valeur de l'instrument financier peut à la fois augmenter et diminuer et la préservation de la valeur de l'actif n'est pas garantie.
  7. Les produits à effet de levier (y compris les contrats de différence) sont de nature spéculative et peuvent entraîner des pertes ou des profits. Avant de commencer à négocier, veuillez vous assurer que vous comprenez parfaitement les risques encourus.
Ghiles Guezout
Ghiles Guezout
Analyste Marchés, Admirals France

Analyste marchés, Ghiles Guezout a accompagné des centaines de traders débutants avant de rejoindre Admirals, il pratique une approche très pédagogique dans ses analyses, de sorte que tout le monde puisse comprendre et apprendre le trading !