STOX 600 - Les Actions Continueront de Progresser alors que les Investisseurs se Préparent pour la Fed

Juin 15, 2021 09:35

Par Pierre Perrin-Monlouis

Les actions européennes devraient poursuivre leur rallye en territoire record mardi, après que le principal indice européen, le Stoxx 600, ait clôturé la séance d'hier avec un gain de 0,2%, son septième record consécutif.

Cela fait suite à de nouvelles initiatives des investisseurs américains pour faire avancer leur rotation de portefeuille vers la technologie et d'autres valeurs de croissance lundi, poussant le S&P 500 et le Nasdaq vers de nouveaux plus hauts.

Bien que les marchés soient toujours à proximité de leur plus hauts historiques, la dynamique reste très largement favorable à une poursuite de la hausse à très court terme. Tant du côté des indices européens qu'américains.

Malgré les derniers mouvements du marché, le débat entre les valeurs de croissance et les valeurs cycliques se poursuit. si la communauté des analystes et investisseurs est pour l'instant divisée, tous s'accordent à dire que la réponse devrait être apporter par J. Powell lors de la réunion de la FED ce mercredi, où l'on devrait connaître davantage de détails concernant la politique monétaire de la banque centrale américaine.

Bien que la plupart des investisseurs s'attendent à ce que la banque centrale maintienne les taux à leur niveaux actuels, l'attention se concentrera sur la vision de l'inflation de la Fed et sur la nécessité d'accélérer son calendrier de hausse des taux d'intérêt. Des taux plus élevés injecteraient probablement une nouvelle vague de volatilité sur les marchés, en particulier les actions de croissance, qui sont sensibles aux hausses de taux.

"Le message de la Fed cette année sera critique", ont déclaré les stratèges de Glenmede dans une note retransmise par DowJones News. "La Fed doit faire part de son intention de mettre un terme à sa politique ultra-accommodante, mais en même temps indiquer qu'elle n'a pas l'intention de durcir brutalement sa politique, une ligne fine qui pourrait facilement être mal communiquée."

INVESTIR MAINTENANT

FOREX

Le dollar a peu changé dans les échanges asiatiques avant les données de ventes au détail américaines. Les attentes indiquent une légère contraction sur le mois, étant donné que les lectures précédentes pourraient avoir été stimulées par l'émission de chèques de relance. Cependant, une surprise positive pourrait soutenir le dollar, a déclaré IG.

Avec la réunion du FOMC au centre des préoccupations, les investisseurs surveilleront tout changement dans le diagramme de points, toute révision de l'estimation de l'inflation du PCE et les commentaires de Jerome Powell pour se faire une idée du calendrier de réduction, a déclaré IG.

TD Securities a déclaré que le ton de la Fed deviendrait probablement légèrement moins accommodant lors de la réunion politique de mercredi, faisant monter le dollar.

M. Powell admettra probablement que la banque centrale a commencé à discuter d'un plan pour réduire son programme d'achat d'obligations, même s'il soulignera que cela dépend de la réalisation de beaucoup plus de progrès vers les objectifs de la Fed, a déclaré le stratège forex de TD Ned Rumpeltin. "S'il est confirmé, notre scénario de base devrait être favorable à l'USD."

La livre sterling pourrait chuter si l'UE devenait plus concrète sur sa menace d'imposer des mesures de rétorsion contre le Royaume-Uni dans un différend sur les contrôles aux frontières de l'Irlande du Nord, a déclaré Commerzbank.

"Le Brexit a peut-être été officiellement achevé, mais la fin de cette question controversée n'est pas encore en vue pour la livre", a déclaré Thu Lan Nguyen, analyste des devises de Commerzbank.

L'UE a averti qu'elle pourrait imposer des droits de douane et des quotas au Royaume-Uni après que le gouvernement de Boris Johnson a suggéré qu'il pourrait prolonger unilatéralement un délai de grâce permettant la libre circulation des viandes réfrigérées entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord.

OBLIGATIONS

Les rendements du Trésor ont légèrement baissé en Asie après avoir récupéré une partie des pertes de la semaine dernière lundi avant la réunion de politique monétaire de cette semaine, les investisseurs à revenu fixe surveillant de près les vues de la banque centrale sur l'inflation.

"Une Fed patiente pourrait aider à réduire un peu plus les rendements du Trésor, mais nous pensons que les bons du Trésor à 10 ans sont un peu chères avec des rendements inférieurs à 1,5%. Nous recherchons toujours des rendements supérieurs à 2% d'ici la fin de l'année", a écrit Steve Barrow, responsable de la stratégie G-10 à la Standard Bank, dans une note de lundi.

JPM s'attend à ce que la BOE augmente ses taux d'intérêt plus tôt qu'elle ne l'avait anticipé. "Alors que la reprise se poursuit, le rebond économique semble plus complet, avec moins de cicatrices et un dépassement modeste de l'inflation et nous avons avancé notre anticipation pour la première hausse des taux de la BOE au quatrième trimestre 2022 par rapport au premier trimestre 2023", a déclaré JPM.

Natixis a déclaré que les obligations d'État françaises, ou OAT, n'intégraient aucune prime de risque politique liée aux élections présidentielles de l'année prochaine, mesurée par le spread OAT-Bund à 10 ans en rythme mensualisé.

Cependant, Natixis s'attend à ce que l'OAT-Bund à 10 ans commence à s'écarter à l'automne pour atteindre 45 points de base en décembre et 65 points de base en mars 2022, avant de revenir à 40 points de base d'ici juin de l'année prochaine.

Les mouvements de rendement et de spread attendus à l'automne pourraient être affectés par les discussions sur le décrochage mondial et certains prix de la fin des achats d'obligations d'urgence de la Banque centrale européenne, a déclaré Natixis, mais elle ne s'attend pas à ce que les élections régionales françaises des 20 et 27 juin déclenchent beaucoup d'action sur les prix des OAT.

COMMENCEZ À TRADER

ENERGIE

Le pétrole a cédé ses premiers gains en Asie et est passé dans le rouge, avec la décision du Royaume-Uni de prolonger ses restrictions pandémiques de quatre semaines en raison d'une augmentation de la variante Delta du coronavirus, susceptible de tempérer l'optimisme autour d'un été fort pour les transports et la demande de carburant à l'échelle mondiale, a déclaré ANZ.

Les contrats à terme sur le pétrole ont commencé la semaine sur une note mitigée, avec des prix du brut américain en baisse de quelques centimes, mais le Brent est optimiste quant à une reprise de la demande mondiale.

« À quelques exceptions près, les prix du brut et des produits ont constamment augmenté en 2021, car la perspective d'une reprise de la demande mondiale a éclipsé le potentiel d'une nouvelle offre sur le marché », a déclaré Robbie Fraser, responsable mondial de la recherche et de l'analyse chez Schneider Electric.

Concernant la demande, "un soutien récent est probablement lié aux pourparlers autour de l'accord sur le nucléaire iranien, qui, bien qu'en cours, n'ont pas permis de réaliser une percée permettant à l'Iran de reprendre ses exportations de pétrole sans la menace de sanctions américaines", a déclaré M. Fraser.

METAUX

Les prix de l'or étaient plus bas sur la possibilité que les responsables de la Fed discutent d'une réduction lors de la réunion du FOMC cette semaine.

Phillip Futures a déclaré que les chuchotements de la Fed semblent prendre de l'ampleur, mais bien que le consensus soit que le FOMC ne fera pas d'annonce officielle avant le 4e trimestre, les discussions accrues pourraient effrayer le marché du Trésor et faire monter les rendements, ce qui pourrait faire pression sur l'or davantage.

Le cuivre et d'autres métaux de base ont chuté en raison des craintes que la Chine ne freine la hausse des prix des matières premières. Le contrat de cuivre LME à trois mois a baissé de 2,2% à 9 748,00 $ la tonne, le contrat de nickel a chuté de 1,7% à 18 165,00 $ et le contrat de zinc a baissé de 1,4% à 3 000,50 $.

Le cuivre a subi des pressions sur les informations selon lesquelles la Chine se prépare à libérer des réserves d'État, a déclaré ANZ, ajoutant que cela fait suite aux récentes mesures visant à réduire les prix des matières premières dans un contexte de hausse des coûts des intrants pour les fabricants.

 

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Analyste Marchés & Spécialiste Marketing, Admirals France

Analyste financier, Pierre Perrin-Monlouis vous fait profiter d'une vision complète du monde de l'investissement avec une approche basée sur les fondamentaux. Il vous aide à apprendre le trading grâce aux mécanismes économiques dans ses analyses et vidéos